Bounedjah buteur contre Umm Salal (Vidéo)    Le 31e vendredi de mobilisation citoyenne : Marche grandiose contre Gaïd Salah    Convergence des objectifs nationaux du peuple algérien et de son armée    Une cache d'armes et de munitions découverte près des frontières à Adrar    Rahabi appelle à juger Bouteflika !    Salon du Sport et de la remise en forme    Les conditions pour une participation honorable à l'élection présidentielle du 12 décembre 2019    Ooredoo sponsor du Global Startup Weekend Women Edition    Chakib Khelil est de retour    Décès de l'ancien président Zine el Abidine Ben Ali    Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    Le jour où le monde a basculé dans l'ère de la lutte technologique asymétrique    Le décret présidentiel portant convocation du corps électoral publié au JO    L'Algérie remonte à la 38e position mondiale    Nouvelles révélations sur le transfert de Griezmann contesté par l'Atletico    JSMB-JSMS et MCEE-USMAn avancés à 17h    CORRUPTION ET MALVERSATIONS : Le MJS charge et accuse Mustapha Berraf    Des experts de l'ANP participent au processus de la réforme du baccalauréat    Relizane : affrontements à Oued R'Hiou, deux jeunes morts    Plus de 100 familles de La Casbah relogées à Baba Ali    Le miroir enchanteur d'une belle époque    USA et super-héros à l'honneur    Traduction théâtrale vers l'arabe    AIGLE AZUR : Quatre candidats pour reprendre la compagnie    Guelma : « Un visa pour Alger ! »    DANGERS D'UTILISATION DES JEUX ELECTRONIQUES : La police sensibilise les écoliers    CANASTEL (ORAN) : Les eaux usées menacent les fonds marins    ETAT LAMENTABLE DE L'ECOLE ‘'CHAHID MEZHOUD AHMED'' : Des parents d'élèves de Tiaret bloquent la RN14    Biskra : Rejet de la feuille de route du pouvoir    LEVEE DE L'IMMUNITE PARLEMENTAIRE DE BAHA-EDDINE TLIBA : La Commission des affaires juridiques adopte le rapport    L'AMBASSADEUR LEE EUN-YONG REVELE: 2,5 milliards de dollars d'échanges entre l'Algérie et la Corée    Lourde défaite de Mönchengladbach et Bensebaini face à Wolfsberger    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    DNCG : le nouveau gendarme du football algérien    «Yetnahaw gaâ !» à la tunisienne    .sortir ...sortir ...sortir ...    Séminaire international sur la traduction, le théâtre et l'identité    Grand hommage aux victimes du 14 juillet 1953 à Paris    Participation de 15 pays    L'Algérie parmi les quatre derniers    Béchar : La surcharge des classes est un épineux problème    LA BEA appelée à la rescousse    G5 Sahel : Les financements se font toujours attendre    Inondations: La protection civile sensibilise    Riyad ripostera-t-il aux attaques contre ses installations pétrolières?    Tunisie: La fin d'une époque politique ?    Une nouvelle amnistie générale décretée    Parution. L'Encyclopédie algérienne (édition 2019) : Un coffret fort intéressant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un danger permanent en période de grosses chaleurs à Naâma
Piqûres de scorpion
Publié dans Le Soir d'Algérie le 22 - 08 - 2019

Les services de la prévention relevant de la Direction de la santé et de la population de la wilaya de Naâma ont indiqué qu'un peu plus de 6 500 scorpions ont été collectés depuis le début de la canicule, dont 5 708 conçus pour la fabrication du sérum anti-venin, ont été remis à l'Institut Pasteur.
De ce fait, onze communes ont bénéficié de onze opérations de ramassage, attribuées dans le cadre du programme "Tup-himo" pour une enveloppe globale de 17 millions de DA dégagée par le ministère de la Solidarité (ADS), a-t-on appris.
Par ailleurs, pour faire face aux envenimations scorpioniques, le secteur de la santé au niveau de la wilaya a mis tous les moyens nécessaires, notamment l'approvisionnement en sérum anti-venin à travers les zones éparses. Le scorpion Androctonus Australis Hector, donc, continue de faire parler de lui en cette période de grande canicule, notamment la période d'accouplement en ce mois d'août, dite la danse des scorpions. L'animal devient alors très agressif et multiplie ses sorties nocturnes à la recherche de l'âme sœur. Pour rappel, les services de la prévention de la wilaya dénombrent chaque année entre 1 000 et 2 000 piqués, durant les périodes de grandes canicules (juin-juillet et août) provoquant dans certains cas la mort (deux décès en 2019).
Le scorpion Androctonus Australis Hector, le plus redouté
Le scorpion de la région de la wilaya de Naâma, notamment celui de Aïn-Séfra et Tiout, est appelé communément « Scorpion Androctonus Australis Hector », de la famille des arachnides, est un animal de quelques centimètres de long, son poids n'excédant pas les 22 grammes, portant une paire de pinces à l'avant, et un aiguillon venimeux derrière son abdomen. Danger mortel, il suscite l'inquiétude dès le début de la période estivale. Le caractère spécifique de la région d'une part, et le climat chaud et sec d'autre part, favorisent sa prolifération.
Dans les zones rurales, les cas de piqûres sont traités illico presto par incision de la plaie, ou en aspergeant un insecticide « Moubyd » ou gaz butane sur la zone piquée, ou l'application de la plante «remth», plante médicinale connue dans la région et utilisée comme pansement compressif. D'autres victimes ont recours aux tolbas, on récite un verset coranique de survie et on attend la survie. c'est le cas des habitants de la commune de Tiout, où, nous dit-on, 90% des personnes piquées n'iront pas vers les centres de santé, mais vers ce genre de sauvetage.
Néanmoins, ces moyens ne sont pas dans tous les cas efficaces et échappent d'autant plus aux statistiques des services de prévention. Le scorpion à Aïn-Séfra et Tiout, de couleur jaune clair, est très dangereux, son venin se propage vite, ce qui provoque la mort subite chez le sujet, et surtout les enfants.
La participation du citoyen dans la lutte joue également un grand rôle, car le scorpion fait son gîte dans les amas de pierres, les déchets, les détritus abandonnés etc.
Le manque d'éclairage dans certains endroits favorise aussi sa mobilité. Il s'infiltre et trouve refuge dans les maisons vétustes aux murs dépourvus de crépissage. A chaque arrivée des grandes chaleurs, l'inquiétude s'installe. La prévention, elle, demeure primordiale pour épargner des vies humaines.
B. Henine


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.