Bounedjah buteur contre Umm Salal (Vidéo)    Le 31e vendredi de mobilisation citoyenne : Marche grandiose contre Gaïd Salah    Convergence des objectifs nationaux du peuple algérien et de son armée    Une cache d'armes et de munitions découverte près des frontières à Adrar    Rahabi appelle à juger Bouteflika !    Salon du Sport et de la remise en forme    Les conditions pour une participation honorable à l'élection présidentielle du 12 décembre 2019    Ooredoo sponsor du Global Startup Weekend Women Edition    Chakib Khelil est de retour    Décès de l'ancien président Zine el Abidine Ben Ali    Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    Le jour où le monde a basculé dans l'ère de la lutte technologique asymétrique    Le décret présidentiel portant convocation du corps électoral publié au JO    L'Algérie remonte à la 38e position mondiale    Nouvelles révélations sur le transfert de Griezmann contesté par l'Atletico    JSMB-JSMS et MCEE-USMAn avancés à 17h    CORRUPTION ET MALVERSATIONS : Le MJS charge et accuse Mustapha Berraf    Des experts de l'ANP participent au processus de la réforme du baccalauréat    Relizane : affrontements à Oued R'Hiou, deux jeunes morts    Plus de 100 familles de La Casbah relogées à Baba Ali    Le miroir enchanteur d'une belle époque    USA et super-héros à l'honneur    Traduction théâtrale vers l'arabe    AIGLE AZUR : Quatre candidats pour reprendre la compagnie    Guelma : « Un visa pour Alger ! »    DANGERS D'UTILISATION DES JEUX ELECTRONIQUES : La police sensibilise les écoliers    CANASTEL (ORAN) : Les eaux usées menacent les fonds marins    ETAT LAMENTABLE DE L'ECOLE ‘'CHAHID MEZHOUD AHMED'' : Des parents d'élèves de Tiaret bloquent la RN14    Biskra : Rejet de la feuille de route du pouvoir    LEVEE DE L'IMMUNITE PARLEMENTAIRE DE BAHA-EDDINE TLIBA : La Commission des affaires juridiques adopte le rapport    L'AMBASSADEUR LEE EUN-YONG REVELE: 2,5 milliards de dollars d'échanges entre l'Algérie et la Corée    Lourde défaite de Mönchengladbach et Bensebaini face à Wolfsberger    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    DNCG : le nouveau gendarme du football algérien    «Yetnahaw gaâ !» à la tunisienne    .sortir ...sortir ...sortir ...    Séminaire international sur la traduction, le théâtre et l'identité    Grand hommage aux victimes du 14 juillet 1953 à Paris    Participation de 15 pays    L'Algérie parmi les quatre derniers    Béchar : La surcharge des classes est un épineux problème    LA BEA appelée à la rescousse    G5 Sahel : Les financements se font toujours attendre    Inondations: La protection civile sensibilise    Riyad ripostera-t-il aux attaques contre ses installations pétrolières?    Tunisie: La fin d'une époque politique ?    Une nouvelle amnistie générale décretée    Parution. L'Encyclopédie algérienne (édition 2019) : Un coffret fort intéressant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des mesures, mais pour quoi faire ?
LE GOUVERNEMENT FACE À LA SITUATION ECONOMIQUE
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 08 - 2019

Apparemment, ce n'est pas durant cette semaine qui s'annonce que l'on verra entrer en application une stratégie claire pour ne serait-ce que limiter les dégâts d'une politique économique qui n'en finit pas de montrer ses limites tant tous les indicateurs sont au rouge depuis bien avant que les Algériens aient décidé de se soulever pour exiger le départ du système qui a mené le pays dans l'impasse économique où il se retrouve.
Comme chaque fin de semaine désormais, l'agence officielle annonce la tenue d'une réunion du gouvernement sous la férule du Premier ministre pour passer en revue l'état des lieux, notamment sur les questions ayant trait à la situation économique du pays qui, il est vrai, prête à toutes les inquiétudes. C'est dans cette optique que le ministre des Finances a été invité, encore une fois, à présenter un exposé, mercredi dernier, sur les mesures à prendre pour la résorption du déficit de la balance des paiements en vue de préserver les réserves de change du pays. Question d'urgence majeure eu égard à la situation d'abord héritée du dernier gouvernement Ouyahia, qui a brillé par une non-gestion dont il devrait rendre des comptes, puis des premiers résultats des six mois de son exercice du pouvoir exécutif qui, sur le plan économique, suscite un tas d'interrogations, les solutions présentées par Noureddine Bedoui par le biais de son ministre des Finances et son pair du Commerce n'ayant pas le don de rassurer quiconque parmi les spécialistes des questions économiques.
L'on a appris, donc, par le biais de l'agence officielle que Mohamed Loukal a présenté un exposé — un autre — sur les mesures à prendre pour la résorption du déficit de la balance des paiements en vue de préserver les réserves de change du pays. Ainsi, il est dit que l'exposé par le ministre des Finances a porté sur les mesures pratiques engagées par les secteurs concernés en application des décisions adoptées par le gouvernement lors de sa réunion du 7 août, décisions relatives à la régulation du secteur des services, notamment à travers la consécration de la priorité à la flotte maritime nationale en matière de transport des importations de blé et de lait, et ce, à travers la signature d'une convention entre le Groupe de transport maritime (Gatma), l'Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) et l'Office national interprofessionnel du lait (Onil), et l'accélération de l'opération d'acquisition des nouveaux navires restant du programme d'investissement du groupe Gatma en parallèle à l'autorisation d'acquisition de conteneurs usagés pour réduire les coûts de transport.
L'état des lieux dressé par Mohamed Loukal a également porté sur le thème éculé des mesures prises et encore à prendre pour parvenir à la rationalisation des importations et la garantie du stock stratégique en blé tendre, notamment à travers le parachèvement du programme de réalisation de silos de blé sur tout le territoire national et la réorganisation de l'OAIC. On n'en saura pas plus sur ces fameuses mesures, mais il est certain que ce n'est pas en plein second semestre d'un exercice aussi trouble que l'on arrivera à remédier à quoi que ce soit, du moins pas à l'aide de «mesurettes», surtout lorsqu'on se retrouve face à un déséquilibre aussi flagrant qu'inquiétant de la balance commerciale du pays, dont les résultats à l'issue du premier semestre disent tout de la situation marquée, entre autres, par les désengagements des investisseurs et la panne dans la stratégie destinée à booster l'exportation, un des thèmes favoris du ministre du Commerce depuis l'année dernière notamment, et pour quels résultats ! Situation hautement alarmante, selon de nombreux économistes du pays dont l'avis ne semble pas trop peser pour que le Premier ministre les sollicite pour par exemple réfléchir comment en finir avec ce modèle économique qui absorbe plus de devises et qui ne permet pas, en contrepartie, à ses produits de se positionner sur les marchés internationaux, comme le faisait comprendre l'expert Mustapha Mekideche, la semaine dernière à travers le canal de l'APS, pour appuyer son argumentation sur les tares du modèle économique en vigueur avant de proposer l'idée consistant à «aller sérieusement vers des assises nationales sur l'économie, et ouvrir ce dossier loin de tout populisme ou toute surenchère, car une telle situation ne peut continuer».
Azedine Maktour


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.