Présidentielle : les candidats promettent l'ouverture de l'économie et la relance du développement dans le Sud    GAID SALAH AFFIRME : ‘'Les ennemis d'hier ne digèrent pas l'indépendance de l'Algérie''    POUR PRESERVER LA STABILITE DE L'ALGERIE : Les candidats soulignent la nécessité de renforcer le front interne    A PARTIR DU 1er JANVIER 2020 : Les Algériens paieront 15000 DA pour un visa Schengen    TENTATIVE DE RALLIEMENT AUX GROUPES TERRORISTES AU SAHEL : Arrestation de 6 individus à Mostaganem, Relizane et Tamanrasset    Mascara : Rejet «catégorique» des élections    CAN-2020 : l'Algérie débutera face à la Zambie    Le 40e vendredi en images    LES CREANCES S'ELEVENT A 97 MILLIARDS DE CENTIMES : La Sonelgaz menace à Tiaret    APC DE BENI SAF (AIN TEMOUCHENT) : Les élus contre le retour du secrétaire général    MAOUSSA (MASCARA) : Où sont passés les services chargés du suivi ?    Tottenham: Mourinho veut Ibrahimovic !    Real Madrid: ça discute prolongation pour Benzema    Tottenham : Le message d'adieux de Pochettino (Photo)    41e Festival international du cinéma du Caire : deux films algériens en compétition    Les manifestants en masse pour le 40e vendredi à Alger    Vo Vietnam: la Fédération algérienne passe sous l'égide de la World Federation    Algérie Télécom lance une nouvelle application mobile ''E-Paiement espace client''    Mondiaux de para-athlétisme: Bernaoui encense la sélection algérienne auréolée de 16 médailles    Séisme de trois degrés dans la wilaya de Guelma    Toutes les options seront examinées lors du Congrès du Polisario y compris la lutte armée    Les syndromes coronaires aigus, 1ère cause de mortalité en Algérie    La campagne électorale se déroule dans le calme et la sérénité la plus totale    Le Conseil de la nation prend part à l'Eucoco en Espagne    Décès du chanteur chaâbi Cheikh Liamine    Concours "Hult prize": trois projets d'étudiants de Tlemcen choisis    Algérie-EAU: les voies de développement des relations bilatérales évoquées    Eucoco/Sahara occidental: plus de 500 personnes prennent part aux travaux de la Conférence    Wilaya d'Alger: signature de marchés pour le raccordement au réseau de gaz et d'électricité    L'homme d'affaires Omar Allilat incarcéré à El Harrach    Sonatrach renouvelle avec le français Engie    Egypte-Côte d'Ivoire en finale    Les chapeaux connus    «Les maladies professionnelles, l'affaire de tous»    La Palestine refuse toute médiation américaine    Tractations tous azimuts pour la formation du gouvernement    Plongée dans l'univers d'Amadeo Modigliani    ACTUCULT    Hai Nedjma: Saisie de 210 comprimés psychotropes    Quand le «pays inutile» se souvient de l'Algérie utile !    Cela s'est passé un 28 juin 1835 : la bataille d'El-Megta'â    James Ellroy : «Bien-sûr que je suis un génie»    La police anti-émeute disperse des manifestants    Mali : 24 soldats et 17 jihadistes tués dans des combats    Rencontre Bensalah - Bedoui    L'Algérie peut rééquilibrer son économie    Sahara occidental : 15 e Congrès du Polisario : conférences préparatoires au niveau de l'Armée sahraouie    Forum de l'Unesco: Rabehi relève l'importance accordée par l'Algérie à la culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Appel à l'arrêt de «l'instrumentalisation de la justice»
Comité pour la libération de Louisa Hanoune
Publié dans Le Soir d'Algérie le 21 - 10 - 2019

Le Comité national pour la libération de Louisa Hanoune s'est réuni, hier dimanche, sous la présidence de Zohra Drif-Bitat. Il a abordé plusieurs questions liées à l'actualité politique nationale, à la veille de l'entame du neuvième mois de la mobilisation populaire contre le système politique.
Karim Aimeur - Alger (Le Soir) - Dans un contexte tendu, le Comité national pour la libération de Louisa Hanoune a appelé à «l'arrêt de l'instrumentalisation de la justice» et au respect des libertés fondamentales des citoyens.
Réuni hier dimanche sous la présidence de Zohra Drif-Bitat, le Comité a appelé les partis, les syndicats, les organisations, les personnalités et les citoyens attachés à la démocratie et au multipartisme à exprimer leur opposition à l'arbitraire et au totalitarisme.
Dans ce contexte, le Comité national pour la libération de la secrétaire générale du PT, qui préserve toujours son poste malgré sa détention depuis plusieurs mois, a abordé les suites à donner à la condamnation de Mme Hanoune en première instance, par le tribunal militaire de Blida à 15 ans de prison ferme, pour les chefs d'inculpation « d'atteinte à l'autorité de l'armée et à l'autorité de l'Etat ».
«Ses avocats l'ont établi : il n'existe aucune preuve matérielle pour fonder cette accusation et prononcer cette condamnation. Selon le constat de ses avocats, il s'agit bel et bien d'un procès politique expéditif, organisé, pour faire taire une voix discordante pour le régime en place », a affirmé le Comité dans le communiqué sanctionnant sa réunion. Pour lui, emprisonner un chef d'un parti politique pour ses positions politiques relève de la criminalisation de l'action politique.
«Tout comme le moudjahid Lakhdar Bouregaâ, le coordinateur du parti UDS, Karim Tabbou, Samira Messouci, Fodhil Boumala, Samir Bellarbi et tous les détenus politiques et d'opinion, Madame Louisa Hanoune est victime de l'arbitraire. Sa condamnation est un dérapage grave », poursuit le Comité.
Et de réclamer la libération et l'acquittement de Louisa Hanoune et de tous les détenus politiques et d'opinion.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.