«Les Algériens vont voter pour l'Algérie»    Elections présidentielles – proposition    Une marche de soutien improvisée à Alger    Sur le plan économique, une prestation très moyenne, loin des véritables enjeux    6.2 milliards de dollars durant les neuf premiers mois de 2019    Après une expédition infernale en Arctique    L'Europe dénonce des tirs continus de missiles balistiques    Le Paradou AC s'incline face à Hassania Agadir    Betrouni tire sur les joueurs et laisse planer le doute sur l'avenir de Casoni    Aribi conforte sa position en tête du classement des buteurs    Le procès de l'ex-président de l'ESS Hassan Hammar prévu le 24 décembre    «La cité Chémérik» patauge dans les eaux usées    Le nouveau P/APC de Sidi Bel-Abbès installé dans ses fonctions    «Irishman» de Martin Scorsese arrive sur Netflix    Yasmine Siad dévoile son expo intitulée «Genèse»    Sit-in de l'UGTA à Alger    France : Retraite, "la convergence des luttes" Gilets jaunes-syndicats met Macron "sous pression"    Elections présidentielle et législatives en Namibie : Un pouvoir contesté    Rwanda : L'opposante Victoire Ingabire empêchée de sortir du pays    Confirmation du retrait de 10.000 soldats du Yémen    L'Audi A3 Sportback disponible chez Sovac    Yamaha Algérie lance ses offres de fin d'année    "Nous sommes innocents"    "Faire face à quiconque tenterait de perturber l'élection"    Campagne d'intoxication du climat socio-politique    Angleterre: Everton enquête sur des chants homophobes lors du match contre Chelsea    Grèce : L'italien Massimo Carrera nouvel entraîneur de l'AEK Athènes    Ligues professionnelles 1&2 : Le montant global des salaires impayés aux joueurs estimé à 69,8 milliards    Mobilis obtient un accord d'attribution provisoire au Mali    Air Algérie annonce des perturbations    Sept dossiers économiques majeurs sur la table du futur président Du pain sur la planche !    En prévision de l'hiver : Une production des bonbonnes de gaz butane dépassant la demande à Oran    Oran : Les femmes sont plus touchées que les hommes par le cancer    Compagnie d'électricité : PG&E annonce un accord de 13,5 milliards de dollars d'indemnisations aux victimes des feux de forêt    Le ministre des Finances, Mohamed Loukal affirme : "Le statut de 1950 salariés des contrats de pré-emploi sera réglé"    Ansej "Aucun bénéficiaire en difficulté n'a été emprisonné ", assure Samira Djaïder    Littérature Lynda Chouiten, prix Assia Djebar : " Une valse est née, durant mon voyage à Vienne"    Festival du film de Marrakech : Standing ovation et prix d'honneur pour Robert Redford    Mouloudia d'Alger : Fin de mission pour Bernard Casoni    1.000 comprimés psychotropes saisis et 8 individus arrêtés à El-Harrach    Gaïd Salah: l'Algérie tracera sa voie avec des pas "constants"    Coupe d'Algérie de Football : tirage au sort mardi, la succession du CRB ouverte    Plusieurs communes paralysées à Bordj Bou-Arréridj    Mesbah Mohand-Ameziane s'en est allé    ...sortir...    La fonction miroitante de la poésie    Sahara occidental : La Fondation Kennedy félicite Aminatou Haidar pour son prix Nobel alternatif    Littérature : Le Prix Assia-Djebar 2019 attribué jeudi à Alger à trois lauréats    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les boulangers avertissent !
Sonnette d'alarme contre le gaspillage du pain
Publié dans Le Soir d'Algérie le 14 - 11 - 2019

C'est sous l'égide de l'Association nationale des commerçants et artisans que les boulangers sont intervenus pour dénoncer « le gaspillage et la qualité douteuse du pain». Les Algériens consomment 4 millions de baguettes par jour, l'équivalent de 50 millions de dinars/jour, ce qui dépasse largement la norme, ce qui fait dire aux experts que la consommation des Algériens dépasse largement leurs besoins. D'autant plus que la FAO et l'OMS considèrent l'Algérie comme deuxième importateur mondial de blé.
Abdelhalim Benyellès - Alger (Le Soir) - Le président de l'Association nationale des commerçants et artisans (ANCA), Tahar Boulenouar, dénonçant le gaspillage du pain, dira d'emblée : «Nous achetons le pain pour le manger et non pour le jeter !» Ceci pour dire que le dossier du pain suscite un grand débat en Algérie et interpelle les autorités publiques. Alors que Omar Amer, président de la Commission nationale des boulangers, déclare que ce dossier nécessite un traitement particulier, considérant qu'il a pris des proportions politiques. « Ce n'est pas le pain qui est subventionné par l'Etat mais c'est la farine », une affirmation qui met en valeur les charges qui pèsent sur la rentabilité du boulanger sous le poids des prestations des ouvriers, les redevances de l'eau, l'électricité, le gaz ainsi que les consommations en huile, levure et sel. «L'augmentation du prix du produit est négative officiellement, mais face au problème de la rentabilité de ce commerce, beaucoup de solutions sont envisageables», rassure-t-il. Dans ce même contexte, Tahar Boulenouar a annoncé que parmi les 21 000 boulangeries existantes par le passé, il n'en reste que 7 000 à 8 000 au niveau national, avertissant que «dans 5 années, il n'y aura plus de pain».
Face à ce gaspillage constaté aussi bien chez les citoyens mais d'une façon alarmante au niveau des casernes, entreprises, hôpitaux, restos universitaires et cantines scolaires, il n'hésite pas à soulever le problème de la corruption qui gangrène ce marché.
«Le gaspillage du pain constaté au niveau des restos universitaires donne à réfléchir», tonne-t-il, avant de dénoncer l'absence de contrôle. Chiffres à l'appui, il dira qu'«entre 4 millions et 10 millions de baguettes/jour sont consommées par les Algériens». Et de conclure qu' « un grand travail de sensibilisation nous attend».
Ceci pour avertir aussi sur la qualité du pain que consomment les Algériens en raison de la qualité de la farine qui entre dans sa composition. Boubernou Mejdoub, chargé de la formation au niveau de la Commission nationale des boulangers, dira à ce sujet que la farine blanche est synonyme de sucre, ce qui est nocif pour la santé. En d'autres termes, «cette farine blanche est l'équivalent de 70% du taux de composition du pain».
Pis encore, il enfonce le clou en dénonçant certains boulangers qui rajoutent le sucre à la pâte en guise d'améliorant, transformant la baguette de 250 grammes à 250 grammes de sucre. Selon lui, un «gros» travail de sensibilisation s'impose dans le but de convaincre les Algériens de consommer le pain complet. C'est une alternative qui s'avère payante contre le gaspillage et pour une consommation saine. «Un pain lourd fait de son et d'orge sans produit chimique remplacera l'améliorant», a-t-il fait savoir, avant de préciser qu'«un seul pain noir peut remplacer quatre baguettes».
Pour cela, l'intervenant préconise l'introduction d'une nouvelle industrie de boulangerie par l'introduction du four à dalle qui prend la place du four rotatif existant, mais pourvu que cette politique soit encouragée par l'Etat, interjecte-t-il.
Parmi les bienfaits de cette alternative de «pain varié et de qualité», le chargé de la formation cite l'économie d'énergie chez les ouvriers, la rentabilité du boulanger ainsi que la santé du consommateur. Avant de rassurer que le matériel fabriqué localement est disponible.
Enfin, parlant de l'introduction du sac en papier, le président de l'Association nationale des commerçants et artisans dira que la question évoquée il y a quelque temps relève de la «pure démagogie», ceci pour dire qu'elle est irréalisable dans les conditions actuelles. Plus explicitement, il dira que cela relève de la volonté des pouvoirs publics dans l'introduction du sac à papier car le grand perdant dans l'opération est le boulanger.
A. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.