Cour d'Alger: début du procès en appel de l'homme d'affaires Mahieddine Tahkout    L'occupant israélien veut vider El Qods de ses habitants et de ses repères    Man City : Pep Guardiola n'a rien prévu pour son avenir    Des vents forts sur plusieurs wilayas à partir de dimanche après-midi    Eni cède une partie de ses participations à Snam dans les gazoducs reliant l'Algérie à l'Italie    La Juventus communique sur l'enquète de la police financière    Les multinationales de production d'énergie doivent quitter "immédiatement" le territoire sahraoui occupé    "Une révision profonde des textes en 2022"    "Vous serez relogés après le vote"    Il sera bientôt mis en service    Une secousse tellurique de magnitude 4.0 enregistrée à Bejaia    "Une conjonction entre la pensée et les actes"    Les Aigles du Sahara prêts pour l'attaque !    L'Italie et le Portugal versés dans la même voie    Faible participation, pas d'incidents    La police disperse des manifestants contre le pouvoir à Ouagadougou    L'Ethiopie risque de se diriger vers un génocide    Renforcer la recherche scientifique    Souriez, nous allons tous mourir !    Sachez que...    3,420 kg de kif saisis    Modeste engouement    ACTUCULT    «Valeurs arabo-musulmanes et algériennes» ? (3)    Les enfumades du Dahra    Locales du 27 novembre: mettre le "dernier jalon" pour l'édification institutionnelle de l'Algérie nouvelle    MC Alger: Un gros chantier pour Ben Yahia    Pour promouvoir la coopération bilatérale: Visite de l'ambassadrice de Finlande à la CCIO    Chômage, prix et impératif civisme    Misserghine et Boutlelis: Une production de 43.000 quintaux d'agrumes attendue    Le culte fécond ou stérile du passé    Giroud absent 3 semaines    L'enjeu des locales    La caution d'un «pacte»    Depuis le front, Abiy Ahmed promet «d'enterrer l'ennemi»    L'assaillant est un islamiste extrémiste    Les Algériens offusqués    L'oeil vigilant de la Présidence    Tebboune plaide le patriotisme économique    L'escroc des réseaux sociaux arrêté    Une ambiance bon enfant à Alger    Les élections locales par les chiffres    Relative affluence    «Ils veulent casser l'équipe nationale»    Accord avec Torres – Barça?    Un album pour préserver Tabelbala    Vendu 2,66 millions d'euros aux enchères    La classe au bout des doigts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sonatrach et Total renouvellent leur contrat pour 3 ans
2 millions de tonnes/an de GNL seront livrés à la France
Publié dans Le Soir d'Algérie le 27 - 06 - 2020

Deux millions de tonnes par an de gaz seront livrés par Sonatrach à son client français, Total, en vertu d'un nouveau contrat liant les deux partenaires pour une durée de trois ans, selon un communiqué publié jeudi par la partie algérienne.
Un renouvellement du contrat qui « s'inscrit dans la longue histoire de coopération entre Sonatrach et Total » , est-il souligné dans le communiqué de la compagnie nationale qui assure ainsi sa place dans le marché français, très convoité par une concurrence jamais aussi féroce que ces derniers temps dans le domaine particulier du gaz naturel liquéfié (GNL). C'est en tous les cas, comme le soulignait le P-dg de la Sonatrach,Toufik Hakkar, une preuve de la fiabilité et la crédibilité de la compagnie nationale des hydrocarbures sur le marché international, qui peut-être entendait adresser par ses propos un clin d'œil à un autre vieux client du sud de la Méditerranée ,avec lequel la compagnie algérienne a maille à partir depuis quelque temps, les Espagnols de Naturgy en l'occurrence, avec lesquels les Algériens sont en négociations pour le règlement du contentieux qui les oppose sur les prix du gaz.
Le P-dg de Sonatrach s'est exprimé à ce propos il y a à peine quelques jours pour dire que la partie algérienne n'écarte pas la possibilité du recours à l'arbitrage international, s'appuyant sur les clauses contractuelles liant les deux parties qui permettent la révision périodique des prix selon l'évolution du marché, tout en assurant que cet ultime recours n'a pas de quoi inquiéter, Sonatrach ayant déjà eu gain de cause dans des situations pareilles et cette fois également, si d'aventure cela s'avère comme étant la seule issue pour le règlement du contentieux, la compagnie nationale ira « en position de force ». Le tout en se faisant un point d'honneur de rappeler les liens entre les deux compagnies et l'historique de l'Algérie en sa qualité de partenaire de l'Espagne dans la fourniture de gaz.
Les raisons de la requête de Naturgy pour faire baisser les prix du gaz sont liées aux difficultés qu'éprouve l'économie espagnole, du fait de l'impact de la crise sanitaire, et l'entrée en force, depuis plusieurs mois maintenant, du gaz américain qui gagne du terrain en Europe, et la traditionnelle concurrence de producteurs tels la Russie et le Qatar.
Les Américains qui, soit dit en passant, ont réussi en mai dernier à supplanter les Algériens au rang de premier exportateur de gaz vers l'Espagne depuis 30 ans. Ceci, même si les toutes dernières informations font état d'une chute spectaculaire des exportations américaines de GNL entre janvier dernier et ces tout derniers jours. Les chiffres annoncent, en effet, une baisse de 50% des exportations US de gaz au moment où sur le plan domestique, les Américains ont vu leur consommation chuter vertigineusement, entre 60% et 65% de diminution à cause de l'impact du coronavirus sur le marché mondial, la baisse des prix du pétrole ayant entraîné dans son sillage ceux du gaz.
Une donne qui, il faut le souligner, a eu son effet sur l'ensemble des producteurs, pas seulement américains. Les Algériens en savent quelque chose, eux dont la production des hydrocarbures a chuté depuis bien avant le début de la crise sanitaire mondiale.
Azedine Maktour


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.