L'Afaspa dénonce l'implantation du siège du réseau Afrique de la Francophonie à Dakhla    L'armée de l'occupant israélien bombarde le centre de la bande de Ghaza    "Allo Chorta", une application mobile pour signaler tout crime    12 camions chargés d'aides arrivent à Mila    Constantine: campagne de sensibilisation pour protéger les forêts    Fin de l'isolement pour Rachid Nekkaz    La prière du vendredi reste suspendue    Sortie de nouvelles promotions de l'ESNT    L'ARPE chargée d'encourager la pluralité de l'information et sa diffusion    521 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie    FERMEES DEPUIS LA MI-MARS : Le ministre du transport écarte la réouverture des frontières    EXPLOSION DE BEYROUTH : Le président du Conseil constitutionnel exprime sa solidarité    ORAN : Décès du secrétaire de wilaya de l'ONM, Soumer Abdelkader    Les explosions à Beyrouth ravivent la contestation au Liban    REUNION PERIODIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES : La rentrée universitaire au menu    BOUIRA : Cinq blessés dans une collision à Sour Ghozlane    Ben Selmane accusé de tentative d'assassinat    Un siècle, ça suffit !    Quatre avions d'aides décollent d'Alger vers Beyrouth    Un siècle de foot et de lutte    Plus qu'un journal, une école de formation    Ciccolini et son staff s'expriment sur leurs ambitions    Mandi reprendra demain    "Il faut revoir l'architecture du financement de l'économie"    Si ça va au ralenti, c'est à cause de lui !    Le suspense perdure    Un activiste du Hirak arrêté    Les pharmaciens saisissent Tebboune    L'ANBT et le "faux communiqué"    Le saviez-vous... ?    ...CULTURE EN BREF ...    Guéri de la Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout    L'histoire de la gauche en Algérie, du PCA au Mouvement social    Vers une exploitation optimale des sites archéologiques et des musées    Lésion méniscale pour Boudaoui    Association La Radieuse : Hommage à Saïd Amara    MCA : Aymen Rahmani met fin au suspense    Acheminement d'une cargaison d'aides humanitaires au profit du peuple sahraoui    En prévision de sa réouverture : Protocole sanitaire pour les visiteurs du jardin d'essai    Chlef : Un meilleur éclairage pour le centre-ville    Parution. Amel Et Ses Sœurs de Leila Souidi : Hommage à vingt femmes algériennes d'exception    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    80 logements LPA de Bir El Djir: Les souscripteurs s'impatientent, le promoteur s'explique    LES BAGNES INEDITS    La royauté et l'immunité    L'algérianite ou le rêve éveillé de Mustapha    La réunion périodique présidée par Tebboune    Amar Bellani dénonce et répond au Makhzen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le ciné-club virtuel qui crève les écrans
«Cinephilia Society»
Publié dans Le Soir d'Algérie le 01 - 07 - 2020

Parmi les groupes Facebook dédiés à la culture et notamment au cinéma, «Cinephilia Society» est l'un des plus actifs et des plus riches en termes de contenus et de débats.
Créé comme tant d'autres dans la foulée de l'épidémie de coronavirus et du confinement, ce groupe, qui rassemble plus de 13 000 membres, se distingue par le rythme soutenu de ses publications, la diversité de ses thématiques et la culture de l'échange entre ses membres.
Réparti en plusieurs rubriques telles que le divertissement (quiz et jeux), les séries, les lives et débats, les sondages, le cinéma d'Hollywood, le cinéma asiatique, européen et autre, les techniques cinématographiques, les documentaires et courts métrages, le cinéma arabe, les films d'animation et mangas, etc. autour desquels des dizaines de membres viennent partager leurs opinions, appréciations et analyses sur telle ou telle œuvre récente ou ancienne. Ceci dans le respect de certaines règles énumérées dans la charte, dont l'interdiction de spolier ou de publier un film entier s'il n'est pas tombé dans le domaine public.
En ce moment, c'est la série allemande Dark qui fait couler beaucoup d'encre dans le groupe. Créée par Baran Odar et diffusée sur Netflix depuis septembre 2017, cette science-fiction en trois saisons qui aborde d'une manière singulière le voyage dans le temps semble séduire un grand nombre de sériphiles et figure en bonne place dans le catalogue de la plateforme de streaming en ligne.
De nombreux membres de «Cinephilia Society», souligne l'extrême exigence de sa mise en scène et la rigueur quasi mathématique de son scénario bien que le téléspectateur risque souvent de se perdre dans cette narration en spirale et la mise en abîme du récit.
Par ailleurs, les administrateurs du groupe ont organisé des débats avec des professionnels du cinéma algérien et étranger à l'instar de Lee Sternthal, coréalisateur notamment du film The Words (2012) sélectionné entre autres dans le Festival de Sundance et qui raconte l'histoire de Rory Jansen, campé par Bradley Cooper, un jeune écrivain en mal de reconnaissance découvrant dans un porte-document acheté par sa femme (Zoe Saldana) un vieux manuscrit perdu par son auteur (Jeremy Irons) et qu'il publiera sous son propre nom, accédant ainsi à la célébrité.
Le 26 juin, trois membres du groupe interviewait Abdel Raouf Dafri, le scénariste franco-algérien qui a notamment écrit Un prophète (2009), le bio-pic en deux parties consacré à Jacques Mesrine et réalisé par Jean-François Richet et qui vient de passer derrière la caméra avec Qu'un sang impur (2020) sur la guerre d'Algérie.
Au-delà de ces séances spéciales, le quotidien du groupe est ponctué par diverses interventions de ses membres autour des films ou séries qui les ont touchés et inspirés. Ces réflexions n'ont souvent rien à envier aux critiques cinéma qu'on peut lire dans la presse et suscitent immanquablement un feedback important de la part des lecteurs.
Sarah Haider


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.