El Tarf: installation du nouveau procureur général de la Cour de justice    L'ONU appelée à trouver une solution juste et définitive à la question sahraouie    Football amateur-Fia: la DTN conviée à une réunion par visioconférence    Gouvernement-walis: poursuite à huis clos des travaux des ateliers    Ressources en eau: la nouvelle loi relative à l'eau fin prête    Prix Katara pour le roman et l'art plastique: des plasticiens algériens primés    Ali Haddad transféré vers la prison de Tazoult    Hamel condamné à douze ans de prison sur fond d'un nouveau scandale    TP: nouveaux projets d'investissement sur la base de la rentabilité et de l'éfficacité    La drôle de démarche d'un syndicat    Quand la sardine prend des ailes    Rénover et démystifier le "contrôle" pour optimiser la gestion locale    Hausse de la production à Chlef    La défense fait appel    Nouvelle mobilisation de milliers de personnes contre le Président Keïta    Le Président visé par une enquête pour financement illégal de campagne    Windhoek rejette l'offre de réparations allemande    Suspension du traité d'extradition avec Paris et Berlin    Kamala Harris comme colistière de Joe Biden    Nouvelle agression militaire israélienne contre Gaza    L'Algérie parmi les premiers pays à avoir dépêché une délégation médicale et des aides au Liban    La traque d'un "sulfureux" général    Vers l'annulation de la Coupe d'Algérie    Nassim Saâdaoui quitte la prison d'El-Harrach    L'expérience au service de la JSK    À quand la reprise ?    Pour Toko-Ekambi «tout est possible sur un match»    Boudebouz écarté du stage de Dinard    Le procès Tliba reporté au 2 septembre    14 nouveaux départs de feu déclarés    Vers le report de la rentrée    11 décès et 495 nouveaux cas en 24 heures    Un baccalauréat des plus atypiques des révisions chamboulées    La colère de Tebboune    Bougie n'a pas illuminé cet été    "Une réelle réflexion doit être engagée sur l'avenir de la culture et des arts"    Le corona met la vie culturelle en berne    Journées nationales du costume algérien sous le thème «Mon costume, ma mémoire, ma culture»    Des Algériens parmi les auteurs les plus attendus    L'esprit joyeux et la sincérité de «Aâmmi Bachir», les secrets de sa notoriété    Réouverture des plages et reprise des activités hôtelières : Le ministère du Tourisme adopte un protocole sanitaire    A partir de samedi : Réouverture de 429 mosquées    Dr Fawzi Derrar. Virologue et directeur général de l'Institut Pasteur d'Algérie (IPA) : «Il me paraît peu probable d'avoir un vaccin avant la fin de l'année»    Ligue des champions d'Europe: Sur fond d'opposition de styles    L'apolitique supplante le politique ?    Presse: Il faut crever l'abcès !    Skikda - Programme AADL 2 : les souscripteurs protestent    L'instit, l'obole et la révolution    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Syndicat des directeurs accuse la tutelle
Préparatifs de fin d'année dans les lycées
Publié dans Le Soir d'Algérie le 12 - 07 - 2020

C'est le flou total pour les directeurs des lycées d'Algérie. La crise sanitaire, dont l'épilogue tarde à venir met sérieusement à mal l'activité administrative des établissements scolaires. Inquiet, le Syndicat des directeurs en appelle à la tutelle.
Massiva Zehraoui- Alger (Le Soir)- Faisant part d'une situation préoccupante à tous les égards, le Conseil national autonome des directeurs de lycée (Cnadl) a dénoncé, par le biais d'un communiqué, «la politique de fuite en avant» adoptée par le ministère de l'Education nationale, qui «refuse de prendre ses responsabilités et de réunir les conditions nécessaires quant au déroulement des activités de fin d'année au sein des lycées». Ce syndicat décrit la position «délicate» des directeurs des établissements du secondaire, qui demeurent dans le flou et qui n'ont «aucune vision claire sur la posture à adopter dans une conjoncture aussi particulière». Le document relève que «les mesures de confinement ont eu des conséquences sur la présence du personnel sur le lieu de travail», la majorité n'étant pas en mesure de se déplacer. A l'issue d'une réunion du bureau national du Cnadl, l'ensemble des membres a appelé «le ministre de l'Education à revoir son engagement lié à l'application du décret présidentiel 266/14, ainsi que les nouvelles classifications incluses dans le décret exécutif modifié 240/12, inhérent au statut des employés du secteur». Et ce, précise-t-on, «malgré le fait que cette loi ne réponde pas aux exigences des directeurs sur le plan social et matériel». Le Candl a, par ailleurs, assuré qu'à travers leurs revendications, les directeurs de lycées, «veillent à préserver l'intérêt de l'élève» et se soucient de ce fait de sauver la prochaine rentrée scolaire. Mais pour ce faire, le bureau national du Syndicat des directeurs a rappelé encore une fois la nécessité d'instaurer un climat propice, «permettant de parachever l'année en cours, malgré les conditions difficiles». Il sollicite par conséquent le premier responsable du secteur en l'incitant à «instruire les employés des établissements scolaires ainsi que les enseignants à se rendre sur leurs lieux de travail». Le syndicat prévient que dans le cas contraire, la situation se dégradera davantage et les conséquences n'en seront que plus préjudiciables sur le long terme», a-t-il averti.
M. Z.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.