PSG : Di Maria écope d'une lourde sanction pour son crachat    Le Président Tebboune met en avant l'impératif de "faire avancer" le dossier de la réforme globale de l'ONU    Oran: démantèlement d'un réseau de trafic de drogue et saisie de psychotropes    Covid-19 : Nécessite d'adopter de "nouveaux modes d'enseignement" dans le Monde arabe    Boukadoum s'entretient avec le chef du commandement de l'Africom    Illizi : large campagne de vulgarisation de l'e-paiement auprès des commerçants    Coronavirus: 186 nouveaux cas, 121 guérisons et 9 décès    Crise au Mali: des signes de dénouement se profilent à l'horizon    Algérie/Italie: le comité technique chargé de la délimitation des frontières maritimes installé    Milan AC: Cette légende du club qui encense Bennacer    La société civile, une force active sur laquelle s'adossera l'Algérie nouvelle    Un terroriste abattu, 4 éléments de soutien et 11 narcotrafiquants arrêtés en une semaine    EUFA : Les trois nominés pour le titre d'entraineur de l'année    Le ministère de la communication dépose une plainte contre la chaîne française M6    Accords économiques: L'Algérie prend en compte ses intérêts    Neghiz face à la presse    Report de la 1re édition de la Foire nationale des produits de l'agriculture et de l'agroalimentaire    Les frères Kouninef condamnés à des peines allant de 12 à 20 ans de prison ferme    Le directeur de la CNMA plaide pour la réforme de cette assurance    Spectaculaire rebond de l'émigration clandestine    Pascades    Des agriculteurs de la daïra de M'chédallah demandent le déblocage du périmètre d'irrigation    Constantine: hommage poignant à l'historien et sociologue Abdelmadjid Merdaci    Avoir conscience des rêves qui fuient !    L'Odyssée de Hamdi Benani    JS saoura : Ferhi s'engage avec le club africain    Lutte contre la criminalité : Arrestation d'un individu usurpant d'identité    USM Alger : Le gardien de but Guendouz signe    La cour d'appel allège la peine de Fouzia Argoub    "La France doit aider l'Algérie à nettoyer les sites des essais nucléaires"    Condoléances    Guterres appelle à éviter une nouvelle guerre froide    La Palestine renonce à son droit d'exercice de la présidence    La fille des Aurès    Prorogation des promotions au 30 septembre    Les souscripteurs AADL protestent    Relecteur de "Vivant fils d'Eveillé"    Culture en bref...    Mise au point    Enfin l'électricité et le gaz    Palestine occupée: Le soutien indéfectible de l'Algérie    Je n'ai pas voulu regarder le reportage de M6 sur le Hirak    Equipe nationale: Belmadi annonce beaucoup de changements    PAIX ET SERENITE    "La sanction pourrait aller jusqu' à la peine de mort"    La nouvelle Constitution répondra "aux revendications du Hirak"    La course ouverte par le ministère de l'Industrie    La mesure étendue aux transporteurs de voyageurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour
En vue de la création d'un syndicat
Publié dans Le Soir d'Algérie le 06 - 08 - 2020

Créée par un groupe de designers algériens, l'Adap a pour but de regrouper les professionnels du domaine autour d'un projet commun : la création d'un syndicat autonome.
Suite à plusieurs rencontres via visioconférences, une cinquantaine de professionnels ont annoncé, début juillet, la création de l'Alliance des designers algériens professionnels (Adap). Un manifeste expliquant la genèse et les objectifs de ce projet qui «a pour ambition de rassembler tous les professionnels de toutes les disciplines du design en Algérie, issus d'écoles supérieures et ayant à leur actif une expérience et une production avérées dans leur pratique, ceci afin d'organiser la profession et d'obtenir une reconnaissance effective, claire et sans ambiguïté, exister sur le plan juridique, social et économique».
Le manifeste signé par les 56 membres fondateurs de l'Adap rappelle que «sur le plan réglementaire, il n'existe aucune loi ni statut régissant notre pratique en Algérie, même si elle est listée dans la nomenclature des métiers et emplois, ceci doit donc engager l'élaboration d'un référentiel assorti de déclinaisons spécifiques».
Les signataires soulignent en outre les nombreuses difficultés auxquelles sont confrontés les designers, tant sur le plan socioprofessionnel qu'administratif, puisqu'ils exercent essentiellement soit en tant qu'indépendants, soit en ayant été intégrés dans une entreprise, soit en ayant recours à la création obligatoire d'une société fiscalement lourde à porter, soit en se reconvertissant à d'autres métiers alimentaires et de rappeler que nombre d'entre eux ont été contraints d'aller vers d'autres cieux où leur métier est mieux considéré.
Citant d'autres motivations dont la nécessité d'une organisation fiable de la profession ainsi que l'exigence d'une formation de qualité, le document détaille les grands axes de la mission que se donne l'Adap qui ambitionne de faire entendre la voix du designer auprès des ministères concernés (Culture, Industrie, Finances, Habitat, Education), agir au niveau des administrations compétentes à définir les règles professionnelles et les compétences nécessaires à l'exercice du métier, travailler à l'élaboration d'une charte du designer et d'un code de déontologie, entretenir des relations de coopération et de collaboration avec les acteurs économiques et les espaces de formation, organiser des appels à projet en lien avec les besoins des collectivités locales et des entreprises, assurer la diffusion, le développement, la consommation des produits design made in Algeria, etc.
Parmi les artistes signataires du manifeste, citons Mounia Lazali, Nabila Kalache, Hamida Benmansour, Redha Skander, Rym Mokhtari, Jamel Matari, Liess Vergès, Hellal Zoubir, etc. Ces membres fondateurs sont donc chargés de préparer les grandes lignes de l'écriture des statuts du futur syndicat des designers algériens. Une fois le volet administratif mis en place, l'Adap prévoit la tenue d'une assemblée générale où seront nommés les membres du bureau et le dépôt de demande d'agrément pour ce syndicat.
C'est alors, précisent les signataires, que les adhésions à l'Adap seront ouvertes aux professionnels selon les conditions contenues dans les statuts.
Sarah H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.