ENCORE UN PAS À FRANCHIR...    La Ligue arabe, l'ONU et l'UE réclament leur retrait    Une période d'incertitude s'ouvre au Tchad    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    "L'EN doit continuer à apporter de la joie aux Algériens"    C'EST DEJÀ LA FIN !    ECUEILS REGLEMENTAIRES ET COLÈRE DES SUPPORTERS    Six personnes arrêtées lors des manifestations    De fausses licences de moudjahidine pour importer des voitures    Lancement de "Lawhati" pour la vente d'œuvres d'art en ligne    CONSTANTINEREND HOMMAGE AU SOUVERAIN DU MALOUF    Le salon du livre amazigh est né    Le challenge de deux présidents    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    La sanglante guerre d'usure des Houthis    Une enquête choquante    Les inconnues d'un scrutin    346 Containers abandonnés    768 Logements sociaux électrifiés    Victoire du CRB devant le CABBA    Brèves    Les Africains connaissent leurs adversaires    182 nouveaux cas, 129 guérisons et 7 décès en 24h    Des milliers de travailleurs investissent la rue    Les raisons de la 2e vague de la hausse des prix    15 quintaux de kif marocain saisis    Le ministère du Commerce sensibilise    Déprime ramadhanesque    Les islamistes rêvent de victoire    L'Algérie ne tombera pas    Dernière ligne droite avant la campagne    «Les centres d'archives sont une vitrine»    Projection de Hassan Terro    Expo «Quelques choses d'Alger»    Coupe de la Confédération (Gr. B / 5e J): victoire de la JS Kabylie devant Coton Sport (2-1)    Gouvernement: examen d'un projet de création d'une autorité de régulation du marché du tabac    Décès d'Idris Deby : la communauté internationale appelle à préserver la paix    Perturbation dans l'approvisionnement en huile de table    Grandiose marche nocturne à Akbou    Le marché dans tous ses états    Bechar: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Les appels à la libération de Rabah Karèche se multiplient    «Le sondage doit devenir un réflexe»    la liste des membres sélectionnés approuvée    Hausse au premier trimestre 2021    Lutte contre la criminalité : Démantèlement de groupes criminels    A partir de la citadelle d'Alger : Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine    La fièvre des stèles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mohamed Djemaï acquitté par la cour d'Alger
Condamné à deux ans de prison en première instance
Publié dans Le Soir d'Algérie le 02 - 02 - 2021

La cour d'Alger a rendu, hier lundi, son verdict dans le procès en appel dans le dossier de l'homme d'affaires et ancien secrétaire général du parti FLN, Mohamed Djemaï. Ce dernier est acquitté après le sévère réquisitoire du procureur général qui avait demandé le durcissement de la peine prononcée par le tribunal de première instance.
Karim Aimeur - Alger (Le Soir) - Arrêté en septembre 2019 et placé en détention à la prison d'El-Harrach, l'ancien député de Tébessa a été poursuivi pour destruction de documents officiels et humiliation d'un journaliste dans l'exercice de ses fonctions.
En septembre 2020, lors de son procès au tribunal de Sidi-M'hamed, Mohamed Djemaï, qui avait renoncé à son immunité parlementaire suite à une demande du ministère de la Justice, a été condamné à une peine de deux ans de prison dont une ferme, assortie d'une amende de 200 000 DA. Après avoir purgé sa peine, il a quitté la prison fin septembre de la même année.
Hier donc, après son procès en appel à la cour d'Alger, son acquittement a été prononcé. Le procureur général avait, dans son réquisitoire, demandé l'aggravation de la peine prononcée en première instance alors que les avocats de l'accusé avaient plaidé son acquittement en affirmant que son dossier était «vide».
En effet, lors de la présentation du dossier de l'ancien député au procureur de la République près le tribunal de Sidi-M'hamed, le journaliste Saâd Bouakba avait annoncé le retrait de sa plainte contre Mohamed Djemaï et sa femme qui était alors juge.
Le couple a été accusé de s'être introduit dans l'enceinte du tribunal afin de subtiliser le dossier de la plainte de l'ancien chroniqueur du journal arabophone El Khabar. Mais le procureur avait décidé de poursuivre la procédure.
Lors de son procès, Mohamed Djemaï avait nié les charges à son encontre. Depuis sa sortie de la prison d'El-Harrach fin septembre 2020, l'ancien patron du FLN que certains présentent comme le fruit de l'intrusion de l'argent dans la politique, à l'instar de l'autre ancien député actuellement en détention, Bahaeddine Tliba, s'est imposé un silence religieux.
Les deux anciens députés ont été, en effet, «recrutés» par l'ancien secrétaire général du même parti, Abdelaziz Belkhadem, qui leur avait ouvert les portes du parti et de l'APN.
Mohamed Djemaï était promu à l'époque de Belkhadem comme chef du groupe parlementaire du parti avant de venir vice-président de l'APN, membre du bureau politique puis, en fin de compte, secrétaire général du FLN. Il a été arrêté alors qu'il était patron de ce parti majoritaire en plein mouvement populaire du 22 février qui a réussi à démanteler le régime de Bouteflika, en faisant tomber ses hommes les uns après les autres.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.