L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Boumala victime de son paradoxe    La dernière ligne droite    Les nouvelles instructions du Président Tebboune    Le baril fait du yoyo    L'UGTA se fâche    Les chantiers de Khaldi    Sabri Boukadoum à la tête d'une délégation de haut niveau    Macron pointe la volonté de réconciliation malgré des «résistances»    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Boukadoum et Beldjoud en visite de travail en Libye    La grande menace des riches    Brèves    Une AGE à refaire    Révolution dans le football européen    L'Ave Marie . . . m    L'absentéisme ou le fléau ramadhanesque    Le feu vert de Tebboune    163 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    La Confédération des syndicats algériens tire la sonnette d'alarme    Le spectacle vivant réclame des aides    Le patrimoine musical algérien en deuil    «Chaque rôle apporte un plus...»    Déstockage d'importantes quantités pour faire baisser les prix    Vers la mise en place d'une charte    Une grande voix du style assimi s'éteint    Macron commente les propos de Djâaboub    Commémoré sous le signe de «la consolidation des acquis»    Installation du nouveau chef de Sûreté de la wilaya de Tipasa    L'AC Milan, la Juventus et l'Inter se sont prononcés pour la Serie A    « Liberté » réagit au placement sous mandat de dépôt de son journaliste Rabah Karèche    Sahara occidental: le Polisario demande "un cadre plus sérieux" pour les négociations    Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine 2021    Nouvelles attaques de l'APLS contres les forces d'occupation marocaines    Justice : Procès de Tabou reporté, Boumala relaxé    FAF : La passation de consignes entre Zetchi et Amara demain    Coupe de la Ligue: derby à Magra, chocs à Médéa et Alger    C'est l'escalade !    Barça - Piqué : "C'est comme recommencer à zéro"    L'hommage oublié aux victimes du Printemps noir    «Le sondage doit devenir un réflexe»    Kafteji    Bachar Al Assad pour un 4e mandat    Sindbad le marin, une femme exceptionnelle !    6 ans de prison pour deux anciens DG    KAMEL CHIKHI CONDAMNE À 2 ANS DE PRISON FERME    Quoi attendre du Conseil d'administration ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Algérie appelle à l'apaisement, au calme et à la raison
Violences post-électorales au Niger
Publié dans Le Soir d'Algérie le 27 - 02 - 2021

Tout semblait se dérouler normalement dans cette élection présidentielle au Niger qui a porté au pouvoir Mohamed Bazoum, élu avec 55,75% des voix devant son concurrent Mahamane Ousmane.
Ce dernier est soutenu par Amadou Hamadou, principal opposant, accusé d'être derrière les troubles, aujourd'hui en fuite. En effet, des violences post-électorales ont éclaté ce jeudi faisant au moins deux morts et des destructions matérielles dont des infrastructures publiques. La brusque détérioration de la situation politique interne de ce pays frontalier a très vite suscité la réaction de l'Algérie. Un communiqué du ministère des Affaires étrangères indique : « L'Algérie condamne fermement ces actes de violences et en appelle à l'apaisement, au calme et à la raison. Elle encourage tous les acteurs politiques à respecter les résultats du processus électoral et à recourir aux voies légales et au dialogue pour exprimer leurs doléances .» « L'Algérie exprime son attachement à la préservation de la stabilité de ce pays frère et réitère sa disponibilité à œuvrer, avec les autorités nigériennes, au renforcement des puissants liens de fraternité et de coopération et à la promotion de la stabilité et de la prospérité dans la région», poursuite le communiqué. Pourtant, lors de la première sortie après l'annonce des résultats du vote, qui le donnaient vainqueur, le nouveau Président a affiché sa disponibilité de travailler à rassembler tous les Nigériens et s'est fixé d'importantes priorités dont la lutte contre le terrorisme et le rétablissement de la sécurité dans ce pays qui compte parmi les plus pauvres au monde. Fair-play, il n'a pas manqué de féliciter son adversaire, Mahamane Ousmane, pour « le score remarquable qu'il a réalisé ». Des personnes sont mortes lors des troubles qui ont suivi l'annonce mardi par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) des résultats de la présidentielle donnant vainqueur Mohamed Bazoum. Jeudi, le ministre de l'Intérieur, Alkache Alhada, a déclaré, à la presse, 468 arrestations y compris certains hommes politiques. Il y a eu également «des dégâts, destructions d'infrastructures, de biens publics et privés», toujours selon le ministre nigérien de l'Intérieur. Il a accusé le principal opposant nigérien Amadou Hamadou, soutien du candidat malheureux du second tour, Mahamane Ousmane. «Le principal responsable (Amadou Hama) est recherché et comme d'habitude, il est en fuite, mais on le trouvera», a affirmé le ministre. La Commission électorale nationale indépendante a proclamé mardi la victoire du candidat du pouvoir Mohamed Bazoum avec 55,7% des voix face à celui de l'opposition Mahamane Ousmane, qui a contesté ces résultats et s'est proclamé vainqueur avec 50,3%. Mohamed Bazoum n'avait pourtant pas manqué de saluer les leaders des partis qui lui ont apporté leur soutien et qui ont facilité sa victoire. «Je leur serai loyal et ce sera dans la loyauté commune vis-à-vis de notre pays que nous travaillerons ensemble pour assurer son progrès ainsi que la prospérité des populations», conclut celui qui ne sera plus le président du PNDS Tarayya pour les 5 ans à venir. Démarche d'apaisement dans une politique de la main tendue, le Président élu aura été surpris par le dérapage post-électoral encouragé par ses rivaux.
Brahim Taouchichet


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.