L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Boumala victime de son paradoxe    La dernière ligne droite    Les nouvelles instructions du Président Tebboune    Le baril fait du yoyo    L'UGTA se fâche    Les chantiers de Khaldi    Sabri Boukadoum à la tête d'une délégation de haut niveau    Macron pointe la volonté de réconciliation malgré des «résistances»    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Boukadoum et Beldjoud en visite de travail en Libye    La grande menace des riches    Brèves    Une AGE à refaire    Révolution dans le football européen    L'Ave Marie . . . m    L'absentéisme ou le fléau ramadhanesque    Le feu vert de Tebboune    163 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    La Confédération des syndicats algériens tire la sonnette d'alarme    Le spectacle vivant réclame des aides    Le patrimoine musical algérien en deuil    «Chaque rôle apporte un plus...»    Déstockage d'importantes quantités pour faire baisser les prix    Vers la mise en place d'une charte    Une grande voix du style assimi s'éteint    Macron commente les propos de Djâaboub    Commémoré sous le signe de «la consolidation des acquis»    Installation du nouveau chef de Sûreté de la wilaya de Tipasa    L'AC Milan, la Juventus et l'Inter se sont prononcés pour la Serie A    « Liberté » réagit au placement sous mandat de dépôt de son journaliste Rabah Karèche    Sahara occidental: le Polisario demande "un cadre plus sérieux" pour les négociations    Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine 2021    Nouvelles attaques de l'APLS contres les forces d'occupation marocaines    Justice : Procès de Tabou reporté, Boumala relaxé    FAF : La passation de consignes entre Zetchi et Amara demain    Coupe de la Ligue: derby à Magra, chocs à Médéa et Alger    C'est l'escalade !    Barça - Piqué : "C'est comme recommencer à zéro"    L'hommage oublié aux victimes du Printemps noir    «Le sondage doit devenir un réflexe»    Kafteji    Bachar Al Assad pour un 4e mandat    Sindbad le marin, une femme exceptionnelle !    6 ans de prison pour deux anciens DG    KAMEL CHIKHI CONDAMNE À 2 ANS DE PRISON FERME    Quoi attendre du Conseil d'administration ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un front contre la normalisation avec l'Etat d'Israël
Maroc
Publié dans Le Soir d'Algérie le 02 - 03 - 2021

Une quinzaine d'associations, de groupes politiques et syndicaux au Maroc ont décidé de faire front commun contre la normalisation des relations entre le royaume et l'entité sioniste, a rapporté, hier lundi, la presse locale, citant un communiqué du secrétariat du nouveau front.
Quinze groupes politiques, syndicaux, de défense des droits de l'Homme, de jeunesse, de femmes et d'associations qui résistent à la normalisation et soutiennent la cause palestinienne se sont réunis au siège de l'Association marocaine des droits de l'Homme à Rabat, le dimanche, en assemblée générale, pour décider de la suite à donner à la signature officielle «honteuse» de l'Etat marocain de l'accord de normalisation avec l'entité sioniste «usurpatrice», souligne le communiqué relayé par des médias marocains. Le document précise qu'un tiers des participants étaient présents, et les deux autres tiers ont participé à distance pour établir un cadre unifié visant à abandonner et à résister à la normalisation.
À l'issue des travaux, l'assemblée générale a décidé de nommer ce cadre « le Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation », et a élu un secrétariat national composé de 17 membres. Afin de présenter les conclusions et les résultats de l'assemblée générale fondatrice et de présenter le front, ses objectifs et son programme de lutte à l'opinion publique marocaine et internationale, le secrétariat organisera une conférence de presse le jeudi, a-t-on indiqué.
Après l'annonce de la normalisation en décembre par l'ex-Président américain, Donald Trump, plusieurs manifestations de protestation contre cette décision du régime marocain ont été organisées dans plusieurs villes du royaume.
Début février, le Groupe d'action national pour la Palestine au Maroc a appelé à renouveler la mobilisation continue des Marocains, pour organiser des rassemblements populaires d'envergure contre l'accord de normalisation, qui menace la stabilité de toute la région, dénonçant « la politique du chantage et de diabolisation menée par le régime contre les Marocains libres qui rejettent toute relation avec l'entité sioniste ».
Le président de l'Observatoire marocain contre la normalisation, Ahmed Wihmane, a qualifié de «désastre» la normalisation des relations entre le régime marocain et l'entité sioniste.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.