La Sûreté nationale participe à une campagne de don de sang    Danemark: Laudrup allume l'UEFA !    Tottenham: Levy sème le doute sur un potentiel départ de Kane !    Reprise du pompage de l'eau au barrage de Boussiaba    La direction du tourisme table sur une meilleure gestion des plages    BRÈVES...    Le deux poids, deux mesures de l'Anie !    Les textes d'application enfin ficelés    Le Liberia remplace le Burundi    Cap sur le championnat    Euro 2020 : Le programme du jour    Timor oriental soutient, l'alliance des partis sud-africains condamne    Tensions sur fond de corruption    Un réseau de passeurs démantelé    Bengrina au-dessus des lois ?    Ouverture aujourd'hui des «Nuits du cinéma égyptien» en Algérie    Leçons d'un scrutin    Des Verts imbattables !    "CETTE SELECTION VA ME BOOSTER"    Pétition pour le retrait de confiance au ministre de l'Intérieur    L'Opep table sur une accélération de la reprise de la demande    Les membres officiellement désignés    Le hadj autorisé pour 60 000 Saoudiens vaccinés    Béjaïa : Difficile d'atteindre le 1% de votants    "Le taux de participation ne m'intéresse pas"    Déroulement du scrutin, vote de personnalités politiques et taux de participation à la Une de la presse    Le visa ou la harga    Arrêtées jeudi et vendredi: Plusieurs personnes libérées    L'impératif de l'investissement pour le G7    Députés, mécaniciens et plombiers    Pour préserver le cadre de vie et l'environnement de leurs quartiers: Des commerçants revendiquent des lieux pour l'entreposage de cartons    Gdyel: De nouvelles infrastructures pour la prochaine rentrée scolaire    Djamel Belmadi: «On a eu ce qu'on voulait»    Chambre de commerce et d'industrie de l'Oranie: Un séminaire pour le lancement de la 2ème promotion MBA Corporate    L'Algérie nouvelle, alea jacta est !    Les travaux de restauration des Arènes achevés: Des activités culturelles et sportives après la levée du confinement    La mission du futur gouvernement : Mettre en état un Etat qui était dans tous ses états (1ère partie)    Un casse-tête appelé «salles des fêtes»    Un Shopping Maul    93 millions de dollars à économiser    Un adolescent tué par des soldats sionistes en Cisjordanie    L'ONU constate une baisse des attaques    Le Président du Timor oriental réitère le soutien à la cause sahraouie    L'abécédaire de l'âme en peinture    Le cinéaste russe ne défendra pas son film    La force du côté obscur des salles!    Le FLN aspire à contribuer à l'édification des institutions de l'état    Un nouveau gouvernement formé au Mali    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Recrudescence des tentatives de harga
ANNABA
Publié dans Le Soir d'Algérie le 10 - 03 - 2021

Les tentatives d'émigration clandestine à partir des côtes de la wilaya de Annaba ont connu ces derniers temps une multiplication, à la faveur du beau temps et d'une mer peu agitée ayant marqué la région.
Ainsi, en une semaine, pas moins de trois tentatives totalisant près d'une trentaine de candidats à la harga ont été avortées par les éléments des gardes-côtes de la station du groupement territorial de Annaba. La dernière en date, une embarcation de fortune ayant à son bord quelque 14 personnes originaires de Annaba et d'autres wilayas de l'Est, avait été interceptée dans la nuit de dimanche à lundi à une dizaine de milles marins au large de Ras-el-Hamra.
Emmenés au quartier général de la station maritime, les harragas ont été examinés par le médecin du Samu qui les a déclarés en bonne santé. Ils ont subi un interrogatoire par les policiers de la mer avant d'être présentés devant le procureur de la République qui aura à statuer sur leur cas.
Au même moment, et à en croire des proches de harragas informés par ces derniers, plusieurs embarcations seraient arrivées sur les côtes sardes (Italie) sans encombre. Sauf que le rêve de ces jeunes d'une vie autrement meilleure s'est transformé en cauchemar. Cueillis à leur débarquement par les carabiniers italiens, ils ont été dirigés vers les centres de rétention, regroupant tous les immigrants clandestins (hommes, femmes et même enfants) de plusieurs nationalités d'Afrique et d'Asie. Après étude de leur cas, la majorité sera expulsée vers le pays d'origine. Les Algériens reviendront ainsi au point de départ mais sans pouvoir récupérer la centaine de milliers de dinars, somme qu'ils avaient payée aux passeurs. Dans le meilleur des cas, une fois présentés à la justice, ils auront encore à payer une amende de 20 000 dinars pour tentative d'émigration clandestine par mer, selon la loi en vigueur.
A. Bouacha


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.