Enseignement supérieur: Une Agence d'accréditation et d'assurance qualité    Algérie-Etats-Unis: Accord pour améliorer l'apprentissage de l'anglais    La Géolocalisation pour suivre le transport des marchandises    Ligue Inter-régions - Play-off: Six tickets pour la Ligue 2 en jeu    A quand un bac réformé ?    Examens de fin d'année: Plaidoyer pour un calendrier «spécial» pour le Sud    LA FIENTE    De la mémoire outragée et des néo-révisionnistes de l'Histoire    L'artiste-plasticienne Nadia ouahioune épouse Cherrak expose au Méridien d'Oran    Sommet international à Berlin pour stabiliser la Libye    Situation sanitaire «très critique» à Béja    Le Groupe de Genève organise une conférence    «L'ANIE doit revoir sa copie»    Modric est éternel!    Brèves Omnisports    Les affiches des deux événements dévoilées    Goudjil réunit les présidents des groupes parlementaires    «La fraude a été excessive à Béjaïa»    Nouvelle recrudescence    La traque aux fraudeurs    151 Contrebandiers arrêtés en quelques jours    Cap sur l'électrification des niches de production    Un auto-cuiseur «top» sur le marché    Ce sera en Août!    Les révisionnistes refont surface    Le 4ème art sera étudié à l'Esba!    «L'écrivain qui dort en moi»    Les explications d'Algérie Télécom    370 nouveaus cas et 10 décès en 24 heures    Redistribution des cartes    Désormais valables pour l'Algérie    Législatives: le taux de participation s'établit à 23%    L'Algérie ne ménagera aucun effort pour assurer le succès de la réconciliation en Libye    "LE SERMENT"    Sur quel gouvernement va s'appuyer Abdelmadjid Tebboune ?    MERIEM    Les hauts décideurs politiques et le roman subversif !    "Cette nudité féminine renvoie celui qui la regarde à l'aube de l'humanité"    Foot: l'Algérie s'incline face à l'Egypte en Coupe arabe des nations U20    JSK-Coton Sport: le club espère 2.000 supporters, 10.000 refusés    Boukadoum prend part à la réunion du Comité sur la Palestine des pays non-alignés    Le NAHD sommé de réagir, le CRB pour atteindre le podium    Le Polisario salue les marches de solidarité en Espagne    Quel rôle et quelle place pour les indépendants ?    À Alger, l'eau au compte-goutte    À Moscou, on gagne une voiture si on se fait vacciner !    Corruption: Le maire de Mostaganem condamné à 2 ans de prison    Que cherche à prouver Haftar ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La bonne affaire des pêcheurs occasionnels
Le Thon rouge fait son apparition à Mostaganem
Publié dans Le Soir d'Algérie le 15 - 05 - 2021

C'est une aubaine pour ces nombreux pêcheurs occasionnels qui, après avoir accroché des sardines sur de gros hameçons tentent de capturer de gros spécimens de thon.
La saison a donc bien commencé pour la pêche au thon rouge, surtout que les pêcheurs occasionnels avec des moyens dérisoires se mettent de la partie avec de petites embarcations pour occuper tous les secteurs qui vont de la baie d'Arzew jusqu'à El Bahara sur un peu plus de 122 km de côtes, dans l'espoir d'attraper ce poisson qui peut rapporter gros par son poids qui peut atteindre jusqu'à 3 quintaux, voire plus.
En fait, en ces journées propices, les pêcheurs suivent la migration des thonines en direction de la mer Méditerranée.
Originaire de l'Atlantique, ce poisson se nourrit actuellement d'alevins présents en force dans le golfe d'Arzew. On trouve le thon rouge plutôt au large, mais aussi tout près de la côte. C'est un poisson qui vit en bancs, son arrivée est donc généralement massive.
Un retraité du secteur de la pêche professionnelle, nous apprendra que pour pêcher le thon, l'équipage d'une embarcation doit sortir au milieu de la nuit pour le piéger avec des hameçons spéciaux avec pour appâts, de grosses pièces de poissons bleus, c'est une technique qui reste très courante chez les pêcheurs occasionnels.
Un autre pêcheur nous raconte qu'au vu de l'abondance d'alevins dans la région, il est possible que les thonidés et l'albacore soient toujours disponibles d'ici la fin de la période de l'été.
Voilà une embellie qui fera beaucoup de bien, surtout à ces pêcheurs qui souvent ont du mal à boucler leurs fins de mois.
Cette année, le kilo de thon est écoulé comme des fruits de saison, un peu partout, sur les trottoirs, plages, places et axes principaux sans compter la poissonnerie de la ville à un prix qui oscille entre 1 200 DA 1 400 DA/kg et selon l'abondance des captures.
Une belle pièce de thon reviendrait donc à plus de 30 millions de centimes nets, au grand bonheur du pêcheur et de la bonne affaire pour le revendeur.
A. Bensadok


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.