Blida: 3 blessés lors de l'opération d'extinction des incendies de forêt à Chréa    Coronavirus: 1305 nouveaux cas, 602 guérisons et 16 décès    RSF avoue avoir placé l'Algérie par "erreur" sur la liste des utilisateurs de Pegasus    Décès du metteur en scène Hassan Assous    Soudani s'engage avec Damac FC    JO - Judo : Fethi Nourine suspendu par la fédération internationale de judo    Arrivée d'experts chinois pour inspecter les équipements de Saidal    La FAF procédera à une désignation des quatre équipes pour les coupes africaines    La crise sanitaire alimente le différend au sommet de l'état tunisien    L'ANCIEN MINISTRE DE L'INDUSTRIE MAHMOUD KHOUDRI N'EST PLUS    L'ambassade d'Algérie à Paris dépose plainte    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Plein gaz pour Medgaz    LES FOURNISSEURS FRANÇAIS S'INTERROGENT    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    L'IMAM VOLONTAIRE DE LA MOSQUEE DE M'KIRA ASSASSINE    Journées portes ouvertes à l'université Yahia-Farès    ALGER RIPOSTE    Abdelhakim Meziani, l'insatiable passionné    Ahmed Yahya énonce les critères de participation    Prêtez votre téléphone sans stresser    Larbi Houari emporté par le Covid-19    Le Makhzen viole les fondements des relations algéro-marocaines !    Qui dirige le Maroc ?    La campagne de vaccination gagne en cadence    375 personnes hospitalisées au niveau de la wilaya de Béjaïa    Pâtes gratinées à la viande hachée    Les Relizanaises en conquérantes à Berkane    Stage de dix jours à Alger    Adieu Hakim, on t'aimait bien    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    61% des candidats au baccalauréat admis à l'université : Les filières littéraires à la traîne    A Kaddour M'hamsadji    Prix du Président de la langue et de la littérature amazighes : Appel à participation    L'absentéisme, tout le monde connaît, mais sinon, le présentéisme, qu'est-ce que c'est ?    Une et indivisible    L'Algérie et le nouvel ordre mondial énergétique    Catastrophe écologique au Yémen    Washington et Baghdad discutent sur la présence militaire américaine    La FAF appelle à une large vaccination    Le président entame des consultations    Fini la politique de l'autruche    Du banal au pas normal?    Les «ripoux», les magistrats et les «privilèges»!    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    «Moussawiri» de l'Algérien Ahmed Tounsi    «Donner de l'espoir grâce à la musique est la meilleure chose que j'ai faite...»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sortie d'un double album de Takfarinas
Musique
Publié dans Le Soir d'Algérie le 23 - 06 - 2021

Les deux titres Mon cœur c'est l'amour et Ma mère l'Algérie, du nouveau produit de Takfarinas, sont comme une profession de foi ou une déclaration d'amour de l'artiste.
Le nouveau double album de Takfarinas est disponible au moins chez un disquaire d'Alger, a-t-on constaté lundi. Le chanteur kabyle avait déjà annoncé dernièrement sur sa page officielle, la sortie le 18 juin 2021 des deux volumes de l'album intitulés, respectivement, Ul-iw Tsayri (Mon cœur c'est l'amour) et Yemma lezzayer-iw (Ma mère l'Algérie). Les deux volumes seront également disponibles en ligne via les services de streaming audio, la Fnac, Auchan, Ardis et dans les magasins traditionnels, avait également précisé Takfarinas. C'est ainsi une sortie internationale numérique et physique (CD) que les mélomanes pourront découvrir. Les deux albums réunis comptent 21 morceaux. Le premier volume Ul-iw Tsayri comporte quinze chansons dont JSK Nnegh, La Kabylie (avec un clip), Smah Smah, Paris et Slam Iw qui existe, elle aussi, en version clip. Le volume 2 Yemma lezzayer-iw comporte six chansons dont La jeunesse, Ma bella, Les gens des banlieues et Des hauts et des bas. La dernière production de l'auteur du tube Zaâma Zaaâma remonte à janvier 2021, où il avait diffusé un clip intitulé La Kabylie, réalisé par Adel Chaoui et dont l'enregistrement avait vu la participation de Norbert Krief, le guitariste de Johnny Hallyday. En 2011 toujours, Takfarinas avait mis dans les bacs deux autres produits, Incha Allah et Lwaldine (Izem productions) sortis simultanément en Algérie, en Europe et en Amérique du Nord (Canada).
Né le 25 février 1958 à Tixeraïne, un «village kabyle» dans la banlieue d'Alger, Takfarinas (de son vrai nom Ahcène Zermani), compte une discographie riche d'une vingtaine d'albums. En 1999, il a remporté le Kora Awards du meilleur artiste nord-africain, avec la chanson Zaâma zaâma, interprétée en kabyle et en français. L'année suivante, il avait rendu hommage à son quartier natal à travers l'album Quartier Tixeraïne.
«Je suis né en Algérie, je suis Kabyle et je vis en France. Mon identité, c'est ma musique et mon pays, c'est la planète», se définit le créateur du style musical Yal Music, popularisé dans les années 1980 par le super tube Weytal'ha.
«À travers la musique Yal, Yal peut se traduire par chaque ou chacun. Ce terme englobe différents styles de musique d'Afrique du Nord (malouf, chaâbi, arabo-andalou...) et de l'Occident (pop, rock, funk). Il existe pourtant un dénominateur commun, c'est ce "Yalla yalla'' repris comme un refrain dans les chansons kabyles. Ce terme de «yal» nous unit. À travers la musique Yal, nous sommes un», avait précisé l'artiste qui avait à travers le pseudonyme de Takfarinas rendu hommage et fait connaître un chef berbère qui avait mené une révolte contre l'empire romain, dans la première moitié du
Ier siècle ap. J.- C.
Kader B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.