7 ans de prison ferme requis contre Ali Ghediri    Metz : Boulaya fait son retour face au PSG    300 milliards de dinars en deux ans    La mise au net de Amar Belani à l'ambassadeur du Maroc    L'ONU très inquiète des expulsions d'Haïtiens par Washington    Une demi-victoire pour Trudeau, réélu mais toujours minoritaire    Quelles prérogatives pour les élus ?    Niger-Algérie à Niamey à 17h    Séminaire pour les arbitres d'élite    15 joueurs déjà engagés    NAÂMA, MOSTAGANEM, RELIZANE , EL-TARF , JIJEL    Un pas vers l'école numérique    1 mort et 14 blessés    Hatab Sarajevo traduit en anglais    Focus sur le cinéma espagnol contemporain    La crédibilité se gagne sur le terrain, pas dans les communiqués de condoléances !    Les prix poursuivent leur hausse    "Le remaniement de l'effectif de la JSK peut être un avantage pour les FAR"    Un stage en Tunisie pour préparer l'Asec Mimosa    Tentative de putsch avortée au Soudan    Le Parlement vote une motion de censure contre le gouvernement    Saïed maintient les mesures d'exception    Inondations et villes bloquées    La forêt, un gisement inexploité    877 employeurs concernés à M'sila    La justice se saisit du dossier    Un sénateur du FFS exige la libération des détenus politiques    Rencontre avec Saïd Boutadjine autour de l'oeuvre katébienne    «Un centre de recherche dédié à la science et à la technologie en projet»    Tipaza: L'autoroute Bou Ismaïl-Zeralda fermée à cause de la pluie    Suppression des pénalités de retard des cotisations à la CASNOS    Où sont passés les indépendants ?    Le SNAPO met en garde: Réticence des citoyens à se faire vacciner     Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Quel avenir pour les entreprises publiques ?    Le gouvernement impulse une nouvelle dynamique    Tebboune tient son engagement    Les paradoxes d'une rentrée    Des partis politiques à la traine    Intense activité pour Lamamra à New York    un conseil national du tourisme?    Quelle solution outre que la révision des salaires ?    Koeman tire sur ses joueurs    L'événement est reporté pour le 2 octobre    Appel à candidatures    Ces chanteuses kabyles qui ont bravé les tabous    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    Justice: Le procès de l'ancienne ministre Houda Feraoun reporté    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Appel à la mise en œuvre des actions prioritaires de l'accord de paix d'Alger
Mali
Publié dans Le Soir d'Algérie le 31 - 07 - 2021

La médiation internationale a exhorté les parties maliennes à mettre à profit la période restante de la transition pour mettre en œuvre les actions prioritaires de l'accord de paix, issu du processus d'Alger, afin d'améliorer la situation sécuritaire dans ce pays sahélien.
La médiation internationale, dont l'Algérie est chef de file, a exhorté les parties signataires de mettre à profit cet intervalle de temps pour diligenter la mise en œuvre des actions prioritaires dans les quatre volets de l'accord afin d'améliorer la situation sécuritaire et l'accès aux services sociaux de base à la population.
Réunie mardi au titre de la 44e session du Comité de suivi de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali (CSA), au quartier général de la Minusma à Bamako, sous la présidence de l'Algérie, la médiation internationale, constatant l'absence de progrès notables dans la mise en œuvre des actions retenues, a, de nouveau, réitéré sa disponibilité à contribuer pleinement aux efforts que déploient les parties signataires, en vue de résoudre les problèmes en suspens, selon le communiqué du CSA.
La médiation a, en particulier, engagé les parties signataires à prendre des mesures urgentes pour l'opérationnalisation des bataillons reconstitués et le parachèvement du DDR-accéléré (désarmement, démobilisation et réinsertion), pour atteindre l'objectif de 3 000 combattants entériné par le Conseil de sécurité des Nations-Unies. Dans la perspective de la tenue d'une session extraordinaire du CSA avant la 45e session, la médiation internationale a réitéré son appel pressant aux parties maliennes pour la reprise des consultations de niveau décisionnel sur le DDR général et les réformes institutionnelles et politiques découlant de l'accord.
Les autres actions prioritaires feront, éventuellement, l'objet de suivi, à l'occasion de la prochaine session ordinaire à tenir dans la fourchette de dates mentionnées dans le calendrier des réunions adoptées par le CSA, selon le communiqué. Au moment où le gouvernement s'apprête à présenter son plan d'action devant le Conseil national de transition, souligne le communiqué, la médiation internationale a tenu à rappeler le contexte fragile dans lequel se trouve le pays et les dividendes de la paix toujours attendus par la population.
Les parties signataires de l'accord de paix ont remercié la communauté internationale pour son engagement et soutien continu au processus de paix et l'ont encouragée à renforcer et diligenter les initiatives pour le développement, selon la même source. «Au cours de cette session, le ministre malien de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale chargé de l'accord pour la paix et la réconciliation nationale, le colonel-major Ismaël Wagué, a fait le point sur l'état de la mise en œuvre des actions prioritaires convenues notamment lors de la 43e session du CSA tel qu'il ressort des travaux du cadre de concertation intermalien en cours d'opérationnalisation, au niveau du département chargé de l'accord pour la paix et la réconciliation pour diligenter la mise en œuvre de l'accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d'Alger», peut-on lire dans le texte. La communication du ministre a été complétée par les commentaires des mouvements signataires et des membres de la médiation internationale ainsi que par les rapports des quatre sous-comités thématiques, ajoute-t-on de même source.
Par ailleurs, les participants ont saisi l'occasion pour condamner «l'agression abjecte» commise contre le Président de la transition, le colonel Assimi Goïta, durant la prière de la fête de l'Aïd el-Adha et ont assuré les autorités de transition de leur soutien et solidarité, selon le communiqué.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.