La société civile en question    L'ex-ministre de la Justice vide son sac    Oran n'aura plus soif    Les moteurs de la débrouille    «Les grandes firmes attendent de la visibilité»    Amman condamne la décision de l'entité sioniste    Le Bénin se prépare à retirer ses troupes de la Minusma    La 3e guerre mondiale n'aura pas lieu    Les dernières retouches    Le Palais des sports fait peau neuve    Les Verts sans forcer    «Il y a le feu au lac!»    Les directeurs des CEM se rebellent    Sonatrach se diversifie    Lala Aïni tire sa révérence    Prestation de l'association «Mezghena» d'Alger    «Tant de féminicides...»    Accession en Ligue 1: le Président Tebboune félicite l'USM Khenchela et le MC El Bayadh    La loi portant régime général des forêts bientôt sur la table du gouvernement    Tribunal: 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh    Chanegriha se rend à la Base navale principale de Mers El-Kebir    Real Madrid : Trois noms pour renforcer l'attaque    L'Emir Abdelkader, un homme, une foi, un engagement...    Mémoires de Sadek Hadjeres. Tome 2    L'importance de la société civile dans le développement global soulignée    Migration internationale: l'approche algérienne exposée devant l'AG de l'ONU    Naftal: des projets d'investissement de plus de 250 Mds Da pour les 5 prochaines années    JM-2022 : le complexe de tennis d'Oran aux normes internationales    Sahara occidental: l'activiste américaine McDonough déterminée à dénoncer les pratiques répressives du Maroc    Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai    JM Oran-2022: cinq manifestations culturelles internationales prévues    Le prisonnier sahraoui Lamine Haddi soumis à des traitements "cruels et inhumains" dans les geôles marocaines    Petites et moyennes entreprises : une conférence nationale mardi sur la garantie financière    Forte activité pluvio-orageuse, à partir de lundi, sur des wilayas du Sud    Lutte/championnat d'Afrique : l'Algérie termine avec 48 médailles dont 14 en or    Chafia Boudraâ, figure incontournable du cinéma algérien tire sa révérence    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Industrie: Contacts avancés avec des constructeurs mondiaux de voitures    Raison politique ou économique ?    Académie algérienne des sciences et des technologies: Des académiciens expatriés interpellent l'APN    Oran - Omnisports: Emouvantes retrouvailles des sportifs    Nouvelle pandémie, nouvelle alerte    Variole du singe: L'Algérie n'est pas à l'abri    Canicule: La Protection civile en alerte    L'armée s'engage    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    Ministère de l'Intérieur: Le wali de Khenchela démis de ses fonctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La campagne de vaccination ne suscite pas d'engouement
Bouira
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 01 - 2022

Partout, à travers les 45 communes de la wilaya, les opérations de nettoyage et de désinfection des lieux publics, ainsi que des édifices et autres établissements scolaires, sont organisées quotidiennement par les services de la Wilaya, daïras et APC, surtout après la fermeture pour une durée de 10 jours depuis jeudi dernier jusqu'au 30 janvier prochain de ces lieux, autres corps comme ceux de la Protection civile et de la police à travers ses 12 Sûretés urbaines multiplient également les actions de sensibilisation quant au respect des protocoles sanitaires en termes de distanciation sociale et autre utilisation du gel hydroalcoolique. Les services de la DSP, des 5 EPH, des EPSP et autres centres de santé répartis à travers la wilaya peinent par contre à convaincre les citoyens de la nécessité de se faire vacciner.
En effet, selon les statistiques établies par la DSP et divulguées par le wali de Bouira, le taux de vaccination au niveau de la wilaya est à peine de 27 % ; alors que le taux ciblé par les opérations de vaccination entamées depuis septembre dernier au lendemain du lancement de la première opération nationale de vaccination est de 60 % de la population cible qui est de l'ordre de 464 581 habitants.
Aussi, et pendant cette semaine de vacances scolaires et universitaires, la wilaya de Bouira, et en coordination avec la Direction de l'éducation, de l'université Akli-Mohand-Oulhadj et, bien entendu, la Direction de la santé, a mis tous les moyens pour assurer une large opération de vaccination au niveau des établissements scolaires à travers les 45 communes de la wilaya, ainsi qu'au niveau des structures de la jeunesse et des sports et, bien sûr, les structures de santé. Une opération de grande envergure pour laquelle le personnel de la santé s'est mobilisé avec, pourtant, selon le Dr Malki Arezki, membre du Comité de suivi de la Covid-19 et par ailleurs cadre de la DSP, la disponibilité de plusieurs types de vaccins au niveau de la wilaya. Ainsi, les citoyens désireux de se faire vacciner peuvent choisir le vaccin qui leur plaît.
Cela étant, rappelons qu'actuellement, au niveau de la wilaya de Bouira, le nombre de cas admis au niveau des cinq hôpitaux de la wilaya ne dépasse pas les 100 cas, mais les responsables de la santé rappellent que ce nombre est autrement plus important puisque la majorité des malades atteints de la Covid-19 dans son variant Omicron, suivent leur traitement à domicile, car ne nécessitant pas une hospitalisation.
Pour rappel, et selon un état récapitulatif présenté par la DSP la semaine dernière devant les députés de la wilaya, lors d'une rencontre organisée par le wali de Bouira, le nombre total de vaccins acquis par la wilaya de Bouira depuis le lancement de l'opération de vaccination en avril 2021, pour les cinq types de vaccins, à savoir Spoutnik V, Sinofarm, Sinovac, AstraZeneca et Johnson, est de 339 604 doses (225 558 ont été utilisées avec
117 917 pour la 1re dose, 102 365 pour la 2e dose) et enfin, 5 276 pour la 3e dose, soit un nombre très faible de personnes qui ont fait le vaccin de rappel.
Actuellement, des quantités importantes de plusieurs vaccins sont disponibles mais, si les citoyens continuent à bouder la vaccination, des milliers de doses seront périmées et jetées à la poubelle, alors que l'Algérie les a acquises à coups de millions de dollars. Pour le moment, et toujours d'après les chiffres établis par la DSP, un taux de 6, 24 % de doses acquises ont été détruites, soit un peu plus de 210000 doses. C'est dire...
Y. Y.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.