Maxime Spano-Rahou: «L'état d'esprit est très bon au sein du groupe»    Tirage au sort du programme d'interventions des candidats dans les médias    Adoption du projet de loi portant statut général des personnels militaires    Mise en garde contre les dangers des «fake-news»    Sphère informelle, transferts illicites de capitaux en Algérie, produit de la gouvernance    Gaza : à qui profite le crime ...?    Affrontements à La Paz au premier jour de la présidente par intérim    Le candidat Abdelaziz Belaid présente son programme électoral    Eliminatoires CAN-2021 : Algérie 5 - Zambie 0    Kabaso Chongo (Zambie) : «Il est possible de battre l'Algérie»    Une CAN à plusieurs vitesses    Ligue 1 (mise à jour/6e j): MCA-CABBA délocalisé au stade Omar-Hamadi    Rencontre autour des améliorations à apporter lors de la saison estivale 2020    Distribution de 53 bus de transport scolaire    Alger, Fenice, un jour d'apocalypse    Yuli et Karma projetés à l'avant-dernier jour    Le Jazz Manouche à l'honneur    Para-athlétisme/Mondiaux-2019 (1500m T38): médaille d'argent pour Abdelkrim Krai    La pièce de théâtre GPS, une critique de l'homme moderne    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : La campagne électorale débute officiellement demain    DISPONIBILITES DES MEDICAMENTS : Le ministère prend des mesures pour l'année 2020    Chutes de neige sur les reliefs dépassant les 900 m d'altitude à partir de vendredi    AEROPORT INTERNATIONAL D'ALGER : Une tentative de transfert de 107 000 euros déjouée    Pétrole: le panier de l'OPEP établi à 63 dollars    CAMPAGNE ELECTORALE : Benflis s'engage à récupérer l'argent pillé    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Belaid présente son programme électoral    TAKHEMARAT (TIARET) : Un dealer condamné à 10 ans de prison ferme    Hydrocarbures: décrets présidentiels validant des avenants de contrats d'exploitation    DETOURNEMENT DE PLUS DE 637 MILLIARDS A LA DIRECTION DES IMPOTS : 5 individus dont 3 fonctionnaires interpellés    SERIEUSES PERTURBATIONS DANS LA DISTRIBUTION DU BUTANE A TISSEMSILT : Retour des images des longues files d'attente    NAAMA : Saisie de 106 kg de kif traité près d'Aïn Sefra    Marathon: plus de 100 coureurs prennent part au Timimoun Trail    Massacre d'une famille à Ghaza: la diplomatie palestinienne condamne l'agression israélienne    La présence américaine en Syrie conduirait à une résistance armée populaire    Chlef : Forte mobilisation pour la « libération des jeunes arrêtés et le rejet des élections »    La création du Commissariat national aux énergies renouvelables et à l'efficacité énergétique    Algérie : Mahrez absent face au Botswana. Belmadi donne la raison    Le Gouvernement procède à l'élaboration de textes de lois pour l'organisation de la profession de journaliste    Facilitation de la mesure de légalisation des documents d'état civil en langue étrangère    Insistance sur la sensibilisation et la culture d'alerte pour combattre la traite des êtres humains    10e Fica : Remise des prix aux lauréats et hommage à Moussa Haddad    Angleterre : Sifflé, Gomez reçoit le soutien de... Sterling !    Regain de manifestations dans la capitale et le sud du pays    12 morts dans un attentat à la voiture piégée à Kaboul    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Bolivie : affrontements à La Paz au premier jour de la présidente par intérim    Appels à l'arrêt immédiat des agressions israéliennes sur Ghaza après la mort de 18 Palestiniens    Tiaret : La finale du concours de chant "Sawt El Waïd" aura lieu jeudi prochain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CIRCULATION AUTOMOBILE � L�EST D�ALGER
L�enfer sur le bitume
Publié dans Le Soir d'Algérie le 10 - 08 - 2011

R�guli�rement des automobilistes nous interpellent, au beau milieu d�immenses bouchons, pour se plaindre de l�enfer qu�ils subissent notamment sur la route nationale 5 (Alger- Constantine) le long du tron�on passant sur le territoire de la wilaya de Boumerd�s. Pour les automobilistes partant ou venant de l�est du pays, particuli�rement � hauteur des gorges de Lakhdaria, c�est l�enfer.
Ce lundi, un citoyen nous a joint par t�l�phone au d�but de l�apr�s-midi pour crier sa col�re : �Ce n�est pas normal ! La route est compl�tement bouch�e ! Par cette chaleur �touffante des femmes et des enfants sont comme prisonniers dans les v�hicules ! C�est l�enfer ! J�ai mis un temps fou pour traverser les quelques kilom�tres des gorges de Palestro. Il n�y avait aucun accident qui puisse fermer la circulation. C�est tout simplement le barrage de Ammal qui ralentit la circulation ! Apr�s avoir franchi ce barrage je constate qu�une file s�est constitu�e dans le sens inverse sur plusieurs kilom�tres jusqu�� A�t Amrane. Certains automobilistes qui veulent avancer de quelques centaines de m�tres circulent en contresens d�une voie express qui se termine � Ammal. Ils mettent impun�ment la vie d�autres automobilistes en danger ! C�est l�anarchie !� Effectivement, il est extr�mement p�nible de circuler dans la wilaya de Boumerd�s lorsque l�on roule sur la vieille RN5 quel que soit le sens : c�est-�-dire pour y entrer ou pour sortir de la r�gion alg�roise par cette route. En ces jours d�abstinence et de grande chaleur, poireauter pendant des heures dans son v�hicule transform� en four est peu r�jouissant et pousse � la r�volte. Faut-il rappeler que pour un automobiliste qui entame son trajet � partir de la limite Est de la wilaya de l�ex- Rocher-Noir pour aller directement jusqu�au square Port Sa�d, il doit n�cessairement passer par cinq barrages fixes de la Gendarmerie nationale (limite Est de Boumerd�s, Ammal, A�t Amrane, Th�nia, Boudouaou, R�gha�a) et deux barrages policiers permanents aussi (les Bananiers et la Sablette). Tous ces points de contr�le ralentissent grandement la fluidit� de la circulation. Mais les barrages de Ammal, Boudouaou, R�gha�a et des Bananiers sont, pour les conducteurs, des points noirs.
Imp�ratif s�curitaire, mais...
On imagine ais�ment la r�plique d�un officier r�pondant aux protestations des citoyens : �La mise en place de ces barrages est impos�e par la conjoncture s�curitaire que vit le centre du pays en g�n�ral et la Kabylie en particulier. Ces points de contr�le sont install�s dans des points sensibles pour avoir le caract�re pr�ventif et dissuasif.� Personne ne disconvient sur la n�cessit� de ces barrages et aucun automobiliste n�est contre ce dispositif de contr�le autour des grandes agglom�rations et sur les grands axes routiers. Ce sont assur�ment des obstacles dress�s pour emp�cher les terroristes de circuler librement et surtout de faire acheminer les v�hicules pi�g�s vers les villes. A titre d�exemple : le barrage de Ammal qui cause le plus de tracas aux voyageurs par route est install� � quelques centaines de m�tres en aval de la fameuse for�t de Djerrah, devenue base logistique des terroristes d�Aqmi. D�ailleurs, l�unit� de gendarmerie qui veille sur ce barrage avait fait l�objet, il y a un peu plus d�une ann�e, d�une attaque men�e par un kamikaze, conduisant une camionnette bourr�e d�explosifs. Onze gendarmes y p�rirent alors que d�autres agents de l�ordre et des civils ont �t� �galement bless�s. Mais le barrage n�a jamais cess� de fonctionner. Les responsables estiment, peut-�tre, que ce point de contr�le install� � l�entr�e ouest des gorges, sur une voie de communication d�une importance extr�me, est essentiel. Oui, mais vigilance ne rime pas avec blocage. Pourrait-on entendre de la part de quelqu�un qui fait ce trajet. Oubliet- on que le passage par les gorges de Lakhdaria est l�un des plus importants du pays ? Ne relie-t-on pas la capitale avec une grande partie de la Kabylie, tout l'est et le sud-est du pays ? Les citoyens consid�rent que les routes ne sont plus s�curis�es et pr�f�rent circuler en plein jour, c�est-�dire tous en m�me temps. Il est certain que les services de s�curit� ont une marge de man�uvre pour am�liorer ce dispositif, le rendre plus fluide et moins stressant. La promesse faite le 5 juillet 2010 aux automobilistes par le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, qu�ils auraient possibilit� d�effectuer le trajet Alger-Lakhdaria en 7 minutes, en passant pas Bouzegza, est d�pass�e. Les conducteurs doivent attendre encore longtemps avant d�appuyer sur le champignon en admirant le majestueux Bouzegza.
Abachi L.
ISSERS
Une bombe d�samorc�e
Les artificiers de la wilaya de Boumerd�s ont d�samorc�, hier en milieu de journ�e, une bombe artisanale qui a �t� d�pos�e au bord de la RN12 (Th�nia-Tizi-Ouzou). L�engin explosif a �t� d�couvert sur le pont qui traverse oued Issers, � l�entr�e ouest de la ville des Issers, pas loin de l��cole sup�rieure de la Gendarmerie nationale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.