Quatrième jour de campagne: les candidats focalisent leurs discours sur l'aspect économique    Caire: Eddalia met en avant les acquis de la femme algérienne dans divers domaines    Colonies israéliennes en Palestine: réunion lundi à la Ligue arabe    Casbah d'Alger : Recensement de 330 bâtisses menaçant ruine    Real : Gareth Bale en décalage avec le vestiaire ?    Accusés de malversations et de corruption: L'homme d'affaires Omar Alilat et l'ex-conseiller à la présidence Hachichi écroués    Se disputer avec soi-même    Chlef: Plus de 14.000 nouveaux électeurs inscrits    Football - Ligue 2: L'OMA piégé à domicile, l'ASMO dompte le leader    Handball - Division Excellence: Belle opportunité pour l'ESA et le MCOT    Division nationale amateur - Ouest: Duel des extrêmes à Tiaret    Après trois jours de grève: Les enseignants du primaire maintiennent la pression    El Hamri: Des familles recasées dans une école sous la menace de l'amiante    Croissant-Rouge algérien: Lancement de la campagne «Repas chauds» pour les SDF    Campagne électorale : le discours cosmétique    Quand le «pays inutile» se souvient de l'Algérie utile !    La grogne d'un peuple n'est pas un projet politique, c'est la nécessité d'en construire un    VENT(S) DE LIBERTE    Une vingtaine de stands attendent de potentiels acquéreurs    Une filière en quête d'accompagnement    Marche de soutien à l'organisation des élections    Un deuxième Prix d'excellence dans la catégorie nouvel «hôtel de luxe»    Saisie de 19.000 capsules à usage psychotropes    Cela s'est passé un 28 juin 1835 : la bataille d'El-Megta'â    James Ellroy : «Bien-sûr que je suis un génie»    Infantino réclame : "Les scandales liés à la corruption, plus jamais !"    Eliminatoires CAN-2021 (Gr. H) : Zambie 1- Zimbabwe 2    Euro-2020 : Les quatre dernières places attribuées en mars 2020    Futures gares de péage : Mise en service courant 2021    Rencontre Bensalah - Bedoui    ANIE Chorfi met en garde contre la violence !    La police anti-émeute disperse des manifestants    Mali : 24 soldats et 17 jihadistes tués dans des combats    Agence CNAS de Mila : Portes ouvertes : " Les accidents de travail et les maladies professionnelles, c'est l'affaire de tous"    Ouargla : Le moineau blanc observé pour la première fois à Touggourt    8 individus arrêtés à Relizane et à Ghardaïa    Zimbabwe: La Chine accuse Harare de " sous-estimer " l'importance de son aide financière    Législatives au Cameroun : Le SDF y participera, mais à certaines conditions    Au deuxième jour de sa visite en 4e Région Militaire à Ouargla Gaïd Salah : "Le peuple a prouvé que c'est un peuple des grands défis"    L'Algérie peut rééquilibrer son économie    Sonatrach fournira du gaz naturel au groupe français Engie    Recettes douanières: Hausse de plus de 5% durant les 9 premiers mois de 2019    "D'un univers à un autre", nouvelle exposition de Khaled Rochdi Bessaih    Forum de l'Unesco: Rabehi relève l'importance accordée par l'Algérie à la culture    CAN 2021. Botswana 0 – Algérie 1 (Groupe H) : Les Verts terminent l'année en beauté    L'Algérie rejette les positions considérant les colonies israéliennes comme "ne contrevenant pas au droit international"    Eucoco/Sahara occidental: plusieurs ateliers et rencontres au programme de la Conférence    Le Président prêt à inclure des représentants du mouvement populaire au gouvernement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





AMARA BENYOUNÈS AU FORUM DE LIBERTE :
�L�appel � un quatri�me mandat de Bouteflika rel�ve de l�ind�cence�
Publié dans Le Soir d'Algérie le 09 - 04 - 2013

Apr�s avoir �t� parmi les tout premiers, aux c�t�s de son coll�gue au gouvernement, Amar Ghoul, � plaider pour une quatri�me mandature de suite pour le pr�sident de la R�publique, le secr�taire g�n�ral du Mouvement Populaire Alg�rien (MPA) se r�tracte quelque peu en consid�rant �d�ind�cente� toute exhortation du pr�sident de la R�publique � rempiler une quatri�me fois.
Mohamed Kebci - Alger (Le Soir) - Le temps est au recadrage dans le discours pour Amara Benyoun�s qui donne tout l�air d�avoir �t� un peu plus vite que la �symphonie ambiante�. Il l�a dit � Constantine, samedi dernier � l�occasion d�un regroupement des �lus locaux du parti de l�est du pays, et il l�a ressass� hier�. �Si le pr�sident Bouteflika annonce son intention de se porter candidat pour un quatri�me mandat cons�cutif, il aura notre soutien absolu�, a-t-il d�clar� hier au Forum hebdomadaire du quotidien Libert�. Et d�encha�ner par affirmer que la question des mandatures est un faux d�bat, lui qui consid�re la limitation des mandats �loin d��tre un crit�re de d�mocratie�, prenant l�exemple de plusieurs pays o� les mandats �lectoraux du pr�sident de la R�publique sont limit�s, sans pour autant que ces Etats soient des mod�les de d�mocratie et inversement. Le patron du MPA s�interrogera sur le fait que les partisans de la limitation des mandats �lectoraux le limitent au seul pr�sident de la R�publique et ne l��largissent pas aux mandats locaux (APC et APW) o� des �lus locaux collectionnent selon lui, les mandatures sans que personne trouve � redire. Et de d�cocher des fl�ches aux partisans du d�part du pr�sident de la R�publique, notamment ceux qui appellent tout simplement � sa destitution pour �incapacit� physique� en les accusant de �compter sur d�autres parties� et de �ne pas conna�tre la soci�t� alg�rienne�. Mais qu�ils se d�trompent, poursuivra-t-il, �l��re des coups d�Etat est r�volue�. �Nous ne sommes pas des demi-pensionnaires du soutien � Bouteflika et nous n�avons rien n�goci� en contrepartie de notre soutien de 2004 et de 2009�, r�torquera-t-il � l�accusation selon laquelle son soutien � Bouteflika est loin d��tre d�sint�ress�. Et si jamais Bouteflika d�cidait � rentrer chez lui ? Dans ce cas, Benyoun�s soutiendra �tre en face de deux hypoth�ses que les instances du parti qui sortiront du congr�s extraordinaire pr�vu fin juin prochain, auront � �tudier. �Soit pr�senter le candidat du parti, � la pr�sidentielle d�avril 2014 ou soutenir un candidat en dehors des rangs du parti mais qui serait proche de nos th�ses�, dira-t-il. �Que ceux qui sont contre la candidature de Bouteflika pour un quatri�me mandat se pr�sentent alors�, poursuivra le ministre de l�Environnement pour qui �la politique n�est pas une affaire de biologie�. Abordant les scandales de corruption qui �clatent en s�rie ces jours-ci, le premier responsable du MPA invitera � laisser �la justice faire son travail�, reprenant un passage du pr�sident de la R�publique � propos, en affirmant qu�aucun Alg�rien n�est au-dessus de la justice�. Il �gratignera la presse qui �ventre ces affaires en affirmant qu�elle �n�a pas le droit de juger les gens, de condamner ou de disculper quiconque� pour �viter, selon lui, �les r�glements de comptes et la chasse aux sorci�res�. Affirmant que l�islamisme politique est finissant m�me s�il met l�islamisation rampante de la soci�t� sur le compte d�une simple religiosit�, exprimant le souhait que cela n�aille pas au-del�, Benyoun�s estime que la politisation de la religion est rejet�e par les populations�. Ce qui constitue, � ses yeux, une autre �exception alg�rienne�, se se privant pas, cependant, � plaider pour le maintien du S�nat et son fameux tiers pr�sidentiel contre, dira-t-il, toute vell�it� de remise en cause du caract�re d�mocratique et r�publicain de l�Etat, pierre angulaire et �l�ment non n�gociable, selon lui, qui doit figurer en bonne place dans la premi�re loi du pays.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.