L'occupant israélien veut vider El Qods de ses habitants et de ses repères    Eni cède une partie de ses participations à Snam dans les gazoducs reliant l'Algérie à l'Italie    Bouira : Les hauteurs et la station climatique de Tikjda sous la neige    Man City fixe son prix pour Ferran Torres    La Juventus communique sur l'enquète de la police financière    Les multinationales de production d'énergie doivent quitter "immédiatement" le territoire sahraoui occupé    "Une révision profonde des textes en 2022"    "Vous serez relogés après le vote"    Il sera bientôt mis en service    Une secousse tellurique de magnitude 4.0 enregistrée à Bejaia    "Une conjonction entre la pensée et les actes"    Les Aigles du Sahara prêts pour l'attaque !    L'Italie et le Portugal versés dans la même voie    Faible participation, pas d'incidents    La police disperse des manifestants contre le pouvoir à Ouagadougou    L'Ethiopie risque de se diriger vers un génocide    Renforcer la recherche scientifique    Souriez, nous allons tous mourir !    Sachez que...    3,420 kg de kif saisis    Modeste engouement    ACTUCULT    «Valeurs arabo-musulmanes et algériennes» ? (3)    Les enfumades du Dahra    Locales du 27 novembre: mettre le "dernier jalon" pour l'édification institutionnelle de l'Algérie nouvelle    Chômage, prix et impératif civisme    Misserghine et Boutlelis: Une production de 43.000 quintaux d'agrumes attendue    Pour promouvoir la coopération bilatérale: Visite de l'ambassadrice de Finlande à la CCIO    MC Alger: Un gros chantier pour Ben Yahia    Alger: L'affluence entre faible et «habituelle»    Le culte fécond ou stérile du passé    Un stage et 2 matchs au Qatar    L'enjeu des locales    La caution d'un «pacte»    Depuis le front, Abiy Ahmed promet «d'enterrer l'ennemi»    L'assaillant est un islamiste extrémiste    Les Algériens offusqués    L'oeil vigilant de la Présidence    Tebboune plaide le patriotisme économique    L'escroc des réseaux sociaux arrêté    Une ambiance bon enfant à Alger    Les élections locales par les chiffres    Relative affluence    «Ils veulent casser l'équipe nationale»    Giroud absent 3 semaines    Un album pour préserver Tabelbala    Vendu 2,66 millions d'euros aux enchères    La classe au bout des doigts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Investissements: 67 actes de cession contre les défaillants
Publié dans Le Temps d'Algérie le 19 - 01 - 2018

Soixante-sept (67) actes de cession ont été adressés à l'endroit des investisseurs défaillants qui devaient investir au niveau des zones d'activités de la wilaya de Tizi Ouzou. «Nous avons adressé des mises en demeure à l'endroit de 10 investisseurs dans la zone de Boghni, 03 à Moul Diwane à Draâ-Ben-Khedda, 09 à Fréha, 11 à Avoudid à Larbâa-N'ath-Irathen, 19 à Azeffoun et 15 autres à DBK». En contre-patrie, dix investisseurs qui ont déposé leur permis de construction sont prédisposés à investir dans ces zones. C'est du moins ce qu'a annoncé le président du groupe Duventus zone industrielle, filiale de la SOGI, Mohand Arezki Tabet. Ce dernier a mis en garde que si ces investisseurs n'honorent pas leur engagement, les lots de terrains qui leur ont été attribués dans ces zones d'activités seront réorientés aux réels investisseurs désirants de réaliser leurs projets.Par ailleurs, Tabet a fait savoir que 120 actes de concession ont été établis au profit des investisseurs de la wilaya en 2017. Un nombre, dira t-il, satisfaisant qui reflète clairement les mesures de facilitations accordées par les autorités locales au profit des investisseurs pour mettre à leur disposition les conditions les plus appropriées. «Le wali préside la commission de l'investissement qui a pour mission de faciliter les procédures aux investisseurs de la région». Abordant le sujet de la gestion chaotique qui ronge ces zones, notamment avec la non-exploitation des lots attribués aux investisseurs depuis plus d'une vingtaine d'années pour certains d'entre eux, mais aussi le fléau de la construction des habitations sur le sol du foncier industriel, le président du groupe Duventus Zone Industrielle a précisé que cette question se fait conformément aux cahiers des charges fixant les modalités de gestion et les caractéristiques urbanistiques et technique qu'il faudrait respecter au niveau de ces zones. «Il y a des personnes ayant bénéficié des lots de terrain dans ces zones qui ont construit des habitations sur le sol du foncier industriel. C'est une violation à la loi», a-t-il insisté. D'après lui, leurs services sont sur le terrain pour demander à ces personnes de se conformer aux cahiers des charges. «Nous allons leur demander de transformer ce qui a été construit en unité industrielle, comme le prévoit la loi». Tout en affirmant que ce dossier a été pris en charge par les services de leur groupe et d'ajouter qu'ils prévoient d'adresser des mises en demeure à ces investisseurs défaillants. Un délai, rajoute t-il de trois mois à compter de la date de l'arrivée de la mise en demeure leur a été accordé pour se conformer aux cahiers des charges. «Les investisseurs ayant bénéficié des lots de terrain et qui ne l'ont pas encore exploité seront réorientés aux vrais investisseurs».
Réhabilitation des zones d'activité
Sur un autre volet, le même responsable a mis l'accent sur le fait que certaines zones nécessitent immédiatement des opérations de réhabilitation, notamment la question liée aux travaux de viabilisation et les moyens d'accès à ces zones (éclairage public). D'après lui, aucune enveloppe budgétaire n'a été allouée à cet effet. Parmi les zones qui nécessitent la réhabilitation dans l'immédiat, il a cité celle de Tizi-Ghennif, Azazga, Draâ-El-Mizan et Boudjima. Mais, rajoute-t-il, les autres sont dotées de moyens d'investissement. «Il faut que ces zones d'activités soient réhabilitées afin d'attirer les investisseurs de la région de réaliser leurs projets créateurs d'emplois et de richesses au niveau de leur wilaya et même d'attirer ceux des autres régions du pays à venir à Tizi Ouzou». Tabet s'est montré optimiste que le secteur industriel sera plus attractif en 2018 au niveau local, notamment avec le travail qui se fait par les autorités locales à leur tête le wali qui suit de plus prêt ce secteur porteur de richesses pour la wilaya. A la fin, le même interlocuteur est revenu sur les prérogatives de la création de leur groupe Duventus Zone Industrielle faite suite à la dissolution des SGP. «Notre groupe rassemble les treize zones d'activités que compte la wilaya et permettra de créer une synergie économique au niveau de ces zones, mais aussi assurer leur réhabilitation et la bonne gestion pour booster le développement industriel dans la région». Il à préciser qu'en plus de 16 zones d'activités existantes qui totalisent une superficie de 228 hectares et de la zone industrielle de Oued Aïssi qui s'étale sur une superficie de 326 ha, quatre (4) zones d'activités sont en cours de réalisation qui totalisent une superficie de 110 (Draâ-El-Mizan dont 25 h ont été dégagés, Tizi-Ghennif, Timizart et Fréha). Pour ce, le wali avait indiqué il ya quelques jours que les autorités sont en phase de désigner les promoteurs qui seront installés au niveau de ces zones. Aussi, deux petites zones d'activités sont créées au niveau de Boukhalfa et Aghribs pour pouvoir étoffer le potentiel en matière de foncier industriel. S'agissant du retard accusé dans la concrétisation du parc industriel de Souamaa qui peine à voir le jour, Bouderbali avait indiqué, pour rappel, que ce retard est dû essentiellement aux oppositions qui est considéré comme un problème qui freine le développement dans la wilaya.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.