L'Etat signe les décrets validant les avenants de ces contrats    La démocratisation est-elle soluble dans le pétrole ?    Mise en garde contre l'impact des réseaux sociaux sur la cohésion de la société    Pas d'entente actuellement sur l'interdiction des armes nucléaires    Mahrez absent du déplacement de Gaborone    MCA - CABBA délocalisé au stade Omar-Hamadi    13 personnes sauvées en 24 heures à Constantine    Les spécialistes tirent la sonnette d'alarme    Insistance sur la sensibilisation et la culture d'alerte pour combattre la traite des êtres humains    Remise des prix et hommage à Moussa Haddad    Des clichés immortalisant la beauté de l'Algérie    Judo / Open africain 2019 de Dakar : les Algériens Rebahi et Ezzine en or    Détérioration du passage «provisoire» sur l'oued Tamendjar à El Ancer (Jijel) : Financer en urgence un pont vital    Faire du partenariat avec les start-up "un chantier ouvert" à toutes les volontés sincères    "El-Mouggar-2019", point de départ du processus d'intégration économique africaine    Présidentielle du 12 décembre : signature par les médias de la charte d'éthique des pratiques électorales    France 24, Le Drian et Tebboune ..!    Marches pacifiques à Batna, Tébessa et Bordj Bou Arreridj    PRESIDENTIELLE : Bengrina promet un développement global    Tebboune lâché par son Directeur de campagne    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Les 5 candidats signent la Charte d'éthique    LOGEMENTS AADL 2 : Ouverture du site pour le retrait des attestations de pré-affectation    SE PLAIGNANT DE LEUR SITUATION : Les imams menacent de recourir à la grève    Belkacem Sahli trompé par son notaire    mca : Sakhri «On a eu l'accord de Medouar pour jouer le CABBA à Bologhine»    NAHD : Saoudi : «Prêts à saisir la justice pour récupérer le bilan»    JSK : Mohamed Al Tubal nouvelle recrue    Les Chiliens appelés aux urnes pour voter une nouvelle Constitution    Les manifestants durcissent leur mouvement    Le pays "ne sera plus le même" après la contestation    Qui est responsable, Air France ou Czech Airlines ?    Une élue FLN écartée de l'exécutif de l'APW    Appel à un sit-in devant le siège de Total à Montréal    Les assurances du ministère de la Santé    Un livre révèle l'infiltration des Emirats en Algérie    La sexualité dans la société arabo-musulmane : tabou, obsession, honte et honneur    "J'ai voulu raconter cette ville qui m'habite encore"    Participation de quatre artistes algériens    Ouverture prochaine d'une direction régionale de l'Onda à Béchar    El Harrouch: Camion contre voiture, 3 morts et 2 blessés    Pour fraude fiscale de plus de 670 milliards de centimes: Cinq personnes arrêtées dont trois employés des impôts    Agressions et vols, deux arrestations    Ligue 1 - Match retard PAC - USMBA: Encore une bourde de la LFP !    Human Rights Watch: La «vague d'arrestations vise à affaiblir toute tentative d'opposition»    Concours de la calligraphie arabe    Chikhi Kamel-Eddine, nouveau P-dg    Belkaroui et Zerdoum suspendus trois matchs    La présence américaine en Syrie conduirait à une résistance armée populaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





51e Festival du théâtre amateur de Mostaganem: Malgré tout, ça continue
Publié dans Le Temps d'Algérie le 23 - 06 - 2018

Malgré les restrictions budgétaires, le festival national du théâtre amateur de Mostaganem continuera à vivre, et se tiendra cette année du 12 au 17 juillet prochains avec la participation d'une douzaine de troupes.
Après avoir fêté l'an passé sa cinquantième édition, soit un demi-siècle d'existence (1967-2017), la plus ancienne manifestation culturelle en Afrique et dans le monde arabe revient cette année, en dépit des nombreuses difficultés financières, pour une nouvelle édition.
A cette occasion, un programme des plus basiques a été fixé avec au menu, la participation d'une douzaine de troupes théâtrales dont huit en compétition officielle.
Ces dernières ont été sélectionnées par un jury, composé de professionnels du 4e art, en plus de quatre autres troupes retenues pour la catégorie «out», (hors compétition) «suite à des sélections régionales qui se sont déroulées respectivement aux Issers (Boumerdès), à Mascara, Mila, Laghouat et à Béjaïa», a indiqué à l'APS Mohamed Nouari, précisant que ces sélections régionales ont vu la participation de 70 troupes voulant composter leurs billets pour le festival de Mostaganem.
Dans la catégorie «In» (en compétition), le jury a porté son choix sur la «Coopérative culturelle Atlis» de Sidi Bel-Abbès avec sa pièce «El âab!!!» (Joue!!!), le «Mouvement théâtral de Koléa (Tipasa)» avec «Iqama djabriya» (Résidence surveillée), l'Association «Carrefour des arts (Boumerdès)» avec «Andi rissala» (j'ai un message), la «Coopérative arts sans frontières» avec «Caporal», l'Association «Cri du théâtre» de Skikda avec «Parking». Toujours dans la catégorie «In», le jury a également sélectionné.
Des œuvres de qualité
L'Association culturelle «Numidia» de Bordj Bou Arréridj avec sa pièce «Nestenaw fel heit» (nous attendons le mur), l'Association «Tafat Nath Abbès» (Béjaïa) avec «Thawssir» et enfin l'Association «Voie des arts» de Laghouat avec «Aswat el hamech» (voix marginales).
Dans la catégorie «Off» (hors catégorie), le jury a opté pour L'Association théâtrale de Boudouaou (Boumerdès) avec «Bab Errih» (porte du vent), l'Association «Triangle» de Guelma avec «Siyadat Ennaïb» (Son Excellence le député), l'Association culturelle des arts dramatiques d'Adrar avec «El Menfa» (l'exil) ainsi que l'Association «Alwan» de Naâma avec «El Oued el Gharbi». Toutes ces troupes comptent présenter des oeuvres de bonne qualité.
Les étrangers absents
Par ailleurs, le commissaire du FNTA a annoncé que cette 51e édition verra la tenue d'une Conférence nationale sur l'histoire du festival (1967-2018), en présence d'anciens dramaturges, comédiens et intellectuels ayant contribué à l'émergence et au développement du mouvement théâtral amateur.
Une journée de solidarité avec le peuple palestinien est aussi prévue, avec au menu une exposition sur les «chouhadas El Awda» et une conférence sur «la place du Chahid dans le mouvement théâtral algérien et palestinien» en plus d'une rencontre entre jeunes poètes.
Côté formation, les festivaliers intéressés bénéficieront d'un stage de formation sur les techniques de lumière et l'éclairage de scène. Par ailleurs, il est utile de préciser qu'aucune troupe étrangère n'a été invitée pour cette édition.
Il faut dire que ce festival créé en 1967 grâce à des hommes de théâtre tels que Abderrahmane Kaki et son fondateur Si Djilali Benabdelhalim ainsi que tous ceux qui se sont sacrifiés pour la continuité de cette manifestation dont l'âge vient de dépasser le demi siècle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.