Les étudiants brisent le cordon policier, rue Hassiba    Protestation des journalistes hier à Tizi Ouzou    "Aucune disposition pénale ne sanctionne le port de l'emblème"    Rencontre, demain, des partisans d'une «transition de rupture»    Les citoyens de Haïzer réclament la libération immédiate des détenus    Trois manifestants placés sous contrôle judiciaire à Oran    Samy Agli, nouveau président du FCE    Redorer le blason de l'UGTA    Le Femise évoque la persistance du système de rente en Algérie    Poutine prolonge l'embargo alimentaire contre les Occidentaux    Ankara discute avec Moscou sur la date de livraison des missiles S-400    Le Mozambicain Anibal Manave élu président de FIBA Afrique    Dix à quinze jours d'indisponibilité pour Salif Sané    Allik sur les traces de Benkhelifa…    L'ONA actionne son dispositif d'intervention et d'alerte    Le plan canicule activé à Constantine    L'Algérien Toufik Hamoum à la tête du Conseil technique de l'Unesco    ACTUCULT    Le plasticien Ahmed Stambouli dévoile une nouvelle exposition    Deux stèles à l'effigie de Matoub Lounès et d'Imache Ammar    17,56 millions de dollars pour un film jamais tourné    Rétrospective sur le virtuose du cinéma algérien    Nouvelles de l'Ouest    Le secteur de la santé à Chlef : Beaucoup d'argent consommé sans impact sur la population    Retards dans la réalisation de projets sportifs : Des mises en demeure adressées aux entreprises et bureaux d'études    Saison estivale 2019 : Aménagement de 62 plages autorisées à la baignade    El Khroub: 8 compteurs électriques détruits par un incendie     Rocher de la vieille: Chute mortelle d'un homme du haut de la falaise    Tri et recyclage des déchets: Près de 1.024 tonnes de plastique valorisées par des entreprises en 6 mois    Groupe F : Cameroun-Guinée Bissau, aujourd'hui à 18h00: Les Lions Indomptables veulent rugir    Ali Benflis au « Le Quotidien d'Oran »: «Impérieuse nécessité d'un grand compromis national»    Conseil de la nation: La demande de levée de l'immunité parlementaire de Amar Ghoul à l'étude    Le PDG de Sonelgaz à Oran: Deux nouveaux directeurs de distribution installés à Oran et Es-Senia    Equipe nationale: Pouvait mieux faire !    Chambre de commerce et de l'industrie de l'Oranie - CCIO: La commission ad-hoc des JM 2021 installée    L'ARBRE DESSECHE    Analyse : Paix et sécurité en Afrique pour les nuls…et les plus avertis    Pour "réduire leur dépendance envers Moscou" : Les USA veulent accorder des prêts aux pays de l'Otan    Dédollarisation : Les alliés des Etats-Unis se débarrassent eux aussi du dollar    Energies renouvelables : L'Algérie s'est dotée d'une stratégie "ambitieuse" pour son développement    Avec Uptis : Michelin lance le pneu increvable    Libye: Le président du Conseil social des tribus Touareg salue les efforts de l'Algérie    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée public    L'Etat à la rescousse    L'opposant Abdourahman Guelleh a pu quitter le pays    Mustang Shelby GT 500, un V8 de…770 chevaux !    Can 2019 Les verts réussissent leurs débuts    Speedy Algérie : Promo vacances sur les pneus, freins et cli    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





51e Festival du théâtre amateur de Mostaganem: Malgré tout, ça continue
Publié dans Le Temps d'Algérie le 23 - 06 - 2018

Malgré les restrictions budgétaires, le festival national du théâtre amateur de Mostaganem continuera à vivre, et se tiendra cette année du 12 au 17 juillet prochains avec la participation d'une douzaine de troupes.
Après avoir fêté l'an passé sa cinquantième édition, soit un demi-siècle d'existence (1967-2017), la plus ancienne manifestation culturelle en Afrique et dans le monde arabe revient cette année, en dépit des nombreuses difficultés financières, pour une nouvelle édition.
A cette occasion, un programme des plus basiques a été fixé avec au menu, la participation d'une douzaine de troupes théâtrales dont huit en compétition officielle.
Ces dernières ont été sélectionnées par un jury, composé de professionnels du 4e art, en plus de quatre autres troupes retenues pour la catégorie «out», (hors compétition) «suite à des sélections régionales qui se sont déroulées respectivement aux Issers (Boumerdès), à Mascara, Mila, Laghouat et à Béjaïa», a indiqué à l'APS Mohamed Nouari, précisant que ces sélections régionales ont vu la participation de 70 troupes voulant composter leurs billets pour le festival de Mostaganem.
Dans la catégorie «In» (en compétition), le jury a porté son choix sur la «Coopérative culturelle Atlis» de Sidi Bel-Abbès avec sa pièce «El âab!!!» (Joue!!!), le «Mouvement théâtral de Koléa (Tipasa)» avec «Iqama djabriya» (Résidence surveillée), l'Association «Carrefour des arts (Boumerdès)» avec «Andi rissala» (j'ai un message), la «Coopérative arts sans frontières» avec «Caporal», l'Association «Cri du théâtre» de Skikda avec «Parking». Toujours dans la catégorie «In», le jury a également sélectionné.
Des œuvres de qualité
L'Association culturelle «Numidia» de Bordj Bou Arréridj avec sa pièce «Nestenaw fel heit» (nous attendons le mur), l'Association «Tafat Nath Abbès» (Béjaïa) avec «Thawssir» et enfin l'Association «Voie des arts» de Laghouat avec «Aswat el hamech» (voix marginales).
Dans la catégorie «Off» (hors catégorie), le jury a opté pour L'Association théâtrale de Boudouaou (Boumerdès) avec «Bab Errih» (porte du vent), l'Association «Triangle» de Guelma avec «Siyadat Ennaïb» (Son Excellence le député), l'Association culturelle des arts dramatiques d'Adrar avec «El Menfa» (l'exil) ainsi que l'Association «Alwan» de Naâma avec «El Oued el Gharbi». Toutes ces troupes comptent présenter des oeuvres de bonne qualité.
Les étrangers absents
Par ailleurs, le commissaire du FNTA a annoncé que cette 51e édition verra la tenue d'une Conférence nationale sur l'histoire du festival (1967-2018), en présence d'anciens dramaturges, comédiens et intellectuels ayant contribué à l'émergence et au développement du mouvement théâtral amateur.
Une journée de solidarité avec le peuple palestinien est aussi prévue, avec au menu une exposition sur les «chouhadas El Awda» et une conférence sur «la place du Chahid dans le mouvement théâtral algérien et palestinien» en plus d'une rencontre entre jeunes poètes.
Côté formation, les festivaliers intéressés bénéficieront d'un stage de formation sur les techniques de lumière et l'éclairage de scène. Par ailleurs, il est utile de préciser qu'aucune troupe étrangère n'a été invitée pour cette édition.
Il faut dire que ce festival créé en 1967 grâce à des hommes de théâtre tels que Abderrahmane Kaki et son fondateur Si Djilali Benabdelhalim ainsi que tous ceux qui se sont sacrifiés pour la continuité de cette manifestation dont l'âge vient de dépasser le demi siècle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.