Procès Khaled Drareni au tribunal de Sidi M'hamed : «Je n'ai fait que mon métier de journaliste»    Football : la LFP propose de baptiser le stade de Saïda au nom de Saïd Amara    Le général Gouasmia nouveau commandant de la gendarmerie nationale    LE SOIR D'ALGERIE FÊTE SES 30 ANS    La chambre d'accusation statuera demain    Les travailleurs de l'Enad de Sour-el-Ghozlane en colère    Effacement des pénalités et rééchelonnement des dettes    El Mou'amara !    L'Assemblée générale extraordinaire du GS Pétroliers mercredi...    Mandi, un autre Algérien en Premier League ?    Révision du calendrier des demi-finales    Marche des supporters de l'ES Sétif    10 000 da d'amende pour les 40 participants à une excursion en mer    Ce qui pousse des citoyens à braver l'interdit !    Réouverture progressive des mosquées et des plages    8 décès et 507 nouveaux cas en 24 heures    Accident de la route : 23 morts et 1311 blessés en une semaine    Stéréotypes stériles ou regard objectif    Un hommage aux musulmans morts pendant les deux guerres mondiales : «Leur sacrifice nous engage tous»    US Tébessa : Le club victime de son propre entourage    Artisan de la réconciliation en Irlande du Nord : John Hume est mort    Barrage éthiopien sur le Nil: le Soudan, l'Egypte et l'Ethiopie reprennent leurs pourparlers    Covid-19 et Toufik-34    Nouvelles de Tiaret    Marché des assurances : Marco Cuneo, nommé CEO d'AXA en Algérie    Sidi Bel Abbès : Perturbation de l'alimentation en eau durant l'Aïd    Circonscription administrative de Rouiba : Plus de 13 000 peaux de mouton collectées    Relations franco-algériennes : Confrontation des mémoires    Les obsèques de Gisèle Halimi célébrées le 6 août à Paris : «Je veux crier fort pour ces voix qui se sont tues et celles que l'on ne veut pas entendre»    Nouvel Ouvrage de Ammara Bekkouche édité par le CRASC : Une réflexion originale sur comment cultiver l'urbain à Oran    Lancement du concours de lecture créative par l'ONUDC : Le conteur Mahi Seddik parmi le jury de sélection des lauréats    Décès du Dr Cherifi Mohamed, un des fondateurs de l'ONEC    Boulevard «Emir Abdelkader»: Un immeuble menaçant ruine suspend un arrêt du tramway    FAF - Après l'arrêt du championnat: Des dirigeants de clubs montent au créneau    Chlef: Le nouveau chef de la sûreté de wilaya installé    Rachat et matières essentielles: Le ministère de l'Education dément les rumeurs sur le bac    Des départs plus grands !    DECOMPTE ET ANNIHILATION    Djerad parle d'"actions préméditées"    Le Liban s'enferre dans une crise multiforme    Pour un élargissement des domaines de compétences    Le périmètre irrigable a augmenté à Souk Ahras    Draoui, Bouguelmouna et Ferhani partants    Ankara dénonce un contrat pétrolier américano-kurde en Syrie    Verdict pour quatre suspects    "La pensée d'Albert Memmi est sans compromission"    L'émergence du monothéisme en Afrique du Nord    18 civils tués dans une attaque du groupe terroriste Boko Haram    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Prix du baril de pétrole.. Le panier de l'Opep à plus de 66 dollars
Publié dans Le Temps d'Algérie le 23 - 02 - 2019

A New York, le baril américain de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 11 cents à 57,05 dollars, une heure après son ouverture.
Le prix du panier de quatorze pétroles bruts, qui sert de référence à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a atteint 66,50 dollars, a indiqué l'Organisation pétrolière sur son site web. Introduit en 2005, le panier de référence de pétrole brut de l'Opep (ORB) comprend actuellement le Sahara Blend (Algérie), Girassol (Angola), Djeno (Congo), Oriente (Equateur), Zafiro (Guinée Equatoriale), Rabi light (Gabon), Iran Heavy (Iran), Basra Light (Irak), Kuwait Export (Koweït), Es-Sider (Libye), Bonny Light (Nigéria), Arab Light (Arabie saoudite), Murban (Emirats arabes unis) et Mery (Vénézuela). Jeudi, les prix du pétrole restaient stables en cours d'échanges européens, avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un marché tiré vers le haut par les baisses de production volontaires et involontaires.
Dans l'après-midi, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 67,05 dollars à Londres, en baisse de 3 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril américain de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 11 cents à 57,05 dollars, une heure après son ouverture. Mercredi, les cours ont atteint leurs plus hauts en trois mois, à 67,38 dollars pour le Brent, et à 57,55 dollars pour le WTI. Les investisseurs ont été enthousiasmés par les chiffres, jugés moins fiables, de la fédération professionnelle American petrolum institute (API). «L'API a fait état d'une hausse des stocks de brut de 1,26 million de barils, ce qui est moins que de ce que le marché attendait», ont commenté des analystes. Mais les marchés sont, par ailleurs, galvanisés par les baisses de production de l'Opep. L'Opep et ses partenaires, dont la Russie, ont annoncé début décembre, qu'ils limiteraient leur production, et certains membres de l'Organisation, comme l'Arabie saoudite, font déjà encore plus d'efforts qu'ils ne l'avaient annoncé.
Si le Nigeria, premier producteur africain, n'avait pas respecté ses limitations en janvier, «son président, Muhammadu Buhari, a promis à un représentant saoudien, que son pays respecterait l'accord», ont souligné des analystes. «En outre, le marché est optimiste quant à un succès des négociations commerciales entre les deux principales économies (la Chine et les Etats-Unis) et les nouvelles sanctions contre le Vénézuela», a souligné un analyste pour expliquer la hausse. L'Opep et ses partenaires tiendront une réunion les 17 et 18 avril à Vienne, afin d'estimer si leur politique de réduction de la production doit être maintenue ou amendée. Ce rendez-vous sera précédé par la treizième réunion du Comité ministériel conjoint de suivi de l'accord Opep/non-Opep (JMMC) à Bakou (Azerbaïdjan), le 18 mars prochain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.