Le ministre des Ressources en eau rassure    Intense activité du président Tebboune    L'Algérie dernier de la classe en Afrique    Dans le viseur de Besiktas    « Nous sommes fiers de Bennacer »    Le gouvernement appelle à "s'éloigner de toute forme d'alarmisme"    "Les sujets de moins de 10 ans ne tombent pas beaucoup malades"    Vers le remboursement des frais par la Cnas    L'art du Goul populaire menacé de disparition à El Bayadh    DGSN: la salle omisports de Kouba baptisée du nom de Hacène Lalmas    Rencontre nationale sur les coopératives théâtrales les 28 et 29 mars    Plan d'urgence en cours d'élaboration pour relancer le sport d'élite en Algérie    La résilience du régime algérien    Appel au parachèvement du processus de mutation démocratique pour l'édification de la nouvelle Algérie    Sahara occidental: Brahim Ghali réitère son appel à l'ONU à assumer ses responsabilités    Mokri appelle à prévenir les "conflits d'intérêt" et à œuvrer à édifier un Etat de droit    FORMATION AU METIER D'AVOCAT : Le concours d'accès au CAPA relève de l'UNOA    Le procès Hamel et Tayeb Louh reporté au 19 mars    APRES UNE VISITE D'ETAT EN ARABIE SAOUDITE : Le Président Tebboune regagne Alger    Djerad félicite le nouveau chef du gouvernement tunisien pour sa prise de fonctions    Parti FFS : Démission collective de membres de l'Instance Présidentielle    CORONAVIRUS : L'Algérie n'a enregistré aucun autre cas positif    TRIBUNAL SIDI M'HAMED : Kamel Chikhi condamné à 8 ans de prison ferme    POUR NON-CONFORMITE DE LA POUDRE DE LAIT UTILISEE : Fermeture d'une laiterie privée à Mostaganem    Les locaux de Logitrans auraient été perquisitionnés    SANS SALAIRE DEPUIS 7 MOIS : Les journalistes de ‘'Temps d'Algérie'' interpellent le Président    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Arsenal: l'immense déception d'Arteta    LOGEMENTS SOCIO-LOCATIFS DE FRENDA (TIARET) : La liste des 1183 logements sera connue le 16 avril    Le hirak entame sa 2e année en force    CRISE DU LAIT EN SACHET : La spéculation perdure à Oran    Des enfants inventeurs reçus par les ministres Sid Ali Khaldi et Yacine Djeridane    Décès d'Idriss El Djazairi : une carrière vouée aux bonnes causes    Juventus: l'avenir de Sarri lié à Lyon ?    Coronavirus: le Premier ministre instruit les parties concernées à prendre les mesures nécessaires    LE CARACTÈRE ET L'AMBIVALENCE DE CERTAINS DE MES COMPATRIOTES    Algérie- Maroc : conjuguer le Hirak au pluriel maghrébin    MOULOUD MAMMERI UNE MORT INJUSTE    Fourar: aucun autre cas positif de Coronavirus en Algérie    L'Espagne et la France fustigées    An I du Hirak, tentative de dévoiement et décantation !    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Les «gilets jaunes» s'invitent à la Berlinale    Jeux méditerranéens 2021: la capacité du parc hôtelier d'Oran doublera    Perspectives prometteuses pour le renforcement de la coopération bilatérale    Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge    ENI donne des détails sur son employé atteint du virus    Les avocats continuent de denoncer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Kouninef, Rebrab, Ouyahia et Loukal ont été entendus.. La justice accélère la cadence
Publié dans Le Temps d'Algérie le 22 - 04 - 2019

La justice réagit à l'appel du chef d'état-major, le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd-Salah du 16 avril dernier, lui demandant d'accélérer «la cadence du traitement des différents dossiers…
La machine judiciaire accélère la cadence, et enclenche plusieurs procédures d'enquête sur des affaires de corruption et de dilapidation des deniers publics, à l'encontre d'hommes d'affaires et politiques. La justice réagit à l'appel du chef d'état-major, le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd-Salah du 16 avril dernier, lui demandant d'accélérer «la cadence du traitement des différents dossiers, concernant certaines personnes ayant bénéficié indûment de crédits estimés à des milliers de milliards, causant préjudice au Trésor public et dilapidant l'argent du peuple». Hier 22 avril, la chaîne de la télévision nationale A3, a annoncé des enquêtes contre certaines personnalités ayant des agissements suspects, eu égard à leur proximité avec le cercle du président démissionnaire. L'ENTV a annoncé l'arrestation des quatre frères Kouninef (Réda, Abdelkader, Karim et Tarek), par la brigade de recherche de la Gendarmerie nationale, et ce, dans le cadre d'une enquête sur «la conclusion de marchés publics avec l'Etat, trafic d'influence avec des fonctionnaires publics, détournement de foncier», selon la même source, évoquant des contrats avec l'Etat non honorés. Les patrons du KOUGC ont été attendus hier, pour comparaître devant le procureur de la République près le tribunal de Sidi M'Hamed.
Le PDG du groupe Cévital, Issad Rebrab, a aussi été présenté au procureur de la République de la même juridiction, dans l'après midi. Selon l'ENTV, Rebrab aurait été arrêté plus tôt dans la matinée, «pour suspicion de fausses déclarations relatives au transfert de capitaux de et vers l'étranger, et de surfacturation dans des opérations d'importation de matériel et importation de matériels usagés, alors qu'il avait bénéficié des avantages douaniers, fiscaux et bancaires». Rebrab a démenti à deux reprises cette «arrestation». S'expliquant via son compte twitter sur son audition par la Gendarmerie, le patron de CevitaI a indiqué : «Je me suis présenté de nouveau ce matin (hier ndlr) à la brigade de gendarmerie de Bab Jdid. Nous poursuivrons l'étude de l'affaire de nos équipements retenus au port d'Alger depuis juin 2018.» Vers 15h54, il retwitt à nouveau pour démentir son «arrestation», estimant que l'information est infondée.
Ouyahia et Loukal convoqués
La Télévision publique a fait savoir également que la même brigade avait procédé à «la remise de convocations avec PV à l'ancien Premier ministre, Ahmed Ouyahia, et au ministre des Finances, Mohamed Loukal, pour comparaître devant le procureur de la République». Ces deux responsables ont été convoqués le 21 avril par le tribunal de Sidi M'hamed, pour «des affaires de dilapidation des deniers publics et de privilèges indus». Il faut dire que l'annonce de la convocation d'Ouyahia a eu un écho considérable au sein de l'opinion publique et sur les réseaux sociaux. Rejeté par le peuple, Ahmed Ouyahia a été sa première cible, depuis le début du mouvement populaire le 22 février. Sur les réseaux sociaux, les commentaires des internautes reflètent la rancœur que portent les algériens à l'égard d'Ouyahia, représentant à leurs yeux le symbole du système.
L'ENTV a soutenu que la Brigade des investigations de la GN «poursuit ses enquêtes préliminaires à l'encontre de plusieurs hommes d'affaires, dont certains font l'objet d'interdiction de sortie du territoire national». Le 20 avril, la justice a saisi le Conseil de la nation pour la levée de l'immunité parlementaire à Djamel Ould Abbès et Saïd Barkat, soupçonnés de malversations lors de leurs passages respectifs au ministère de la Solidarité nationale. Dimanche 21 avril, un communiqué de la cour militaire de Blida a annoncé la mise sous mandat de dépôt de l'ancien commandant de la 2e région militaire, le général-major Saïd Bey, et le lancement d'un mandat d'arrêt contre le général-major Habib Chentouf, ancien commandant de la 1re région militaire. Ils sont soupçonnés par la justice militaire, de «dissipation et recel d'armes et de munitions de guerre, et infraction aux consignes de l'armée». Les fuites d'informations de sources anonymes continuent de faire l'évènement, et sont sujettes à des interprétations face à l'absence de communication officielle, et l'insistance de ceux convoqués par la justice à nier ces informations via les réseaux sociaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.