SIDI BEL ABBES : Campagne de sensibilisation sur les risques du monoxyde de carbone    Les hauteurs de Bordj Bou-Arréridj revêtus de neige    Man City : Mahrez toujours remonté contre Leicester    Belmadi évoque le retour de Soudani en sélection    APN : Loukal met en avant l'importance de l'amendement de la loi organique relative aux lois de Finances    Belmadi : «Cela fait un bon moment que je suis le parcours de Spano-Rahou, Halaïmia et Zorgane»    Crise en Bolivie: Morales se réfugie au Mexique, une présidentielle avant le 22 janvier    10e Fica : trois courts métrages projetés à Alger    FP: les recommandations comme feuille de route pour améliorer la performance des établissements    CNAC de Sétif: financement depuis janvier dernier de 122 projets    L'UE octroie 55 millions d'euros d'aide humanitaire    Les états de l'OCI saisissent la Cour internationale de justice    Présidentielle : les soutiens encombrants de Tebboune    Le portrait du président Chadli parmi les objets jetés    Chlef: affectation d'un quota supplémentaire de 1.000 logements    Le docteur Mohamed Boughlali de retour chez les Verts    Les Chipolopolo à pied d'œuvre à Alger    Où se jouera le derby MCA-CRB ?    Une femme se plaint d'y être inscrite à son insu    La Turquie commence à renvoyer des terroristes étrangers    Trois Palestiniens tués et 470 blessés en octobre    Les écoles primaires paralysées hier    Méli-mélo pomme-chocolat    L'UE prolonge les sanctions contre le gouvernement de Maduro    Réquisitoire imparable contre l'amnésie officialisée    Ateliers de formation cinématographique    De précieux manuscrits médiévaux divisent l'Islande et le Danemark    Une année de réclusion avec 6 mois de sursis à l'encontre de 21 détenus pour atteinte à l'unité nationale    Festival international de danse contemporaine: l'Algérie, l'Egypte, le Maroc et la Tunisie à l'honneur    Bouira: Une bouteille de gaz butane explose, un blessé grave    Mascara: Deux frères tués dans un accident de la route    Rassemblement devant le tribunal de Sidi M'hamed: Ouverture du procès des 42 détenus du Hirak    Contrôle des changes: La note de la Banque d'Algérie fait toujours jaser    DTN : nouveaux staffs des sélections nationales de jeunes: De surprenantes désignations    Le boulimique penchant de l'exécutif Bedoui à s'attaquer aux sensibles dossiers    Vaccination contre la grippe : plus de 46.400 doses réceptionnées    26 wilayas au salon des arts plastiques    Les équilibres généraux et l'organisation de l'économie Des contraintes et des exigences pour la prochaine étape de développement    Projet de loi sur les hydrocarbures Sonatrach continuera à développer le conventionnel    Les manifestations se poursuivent    Para-athlétisme/Mondiaux-2019: L'Algérie provisoirement 5e au classement    Elections législatives : L'Espagne retourne aux urnes dans un climat crispé    Six mois de prison requis contre "Spécifique"    Création d'un fichier national des hooligans    Le courroux des producteurs    Marché pétrolier international Le panier de l'Opep établi à 61,98 dollars le baril    Cinéma : 10e Fica: projection de "Fatwa", un film dénonçant la montée de l'extrémise en Tunisie    Oum El Bouaghi : signature d'accord pour la gestion de deux salles de cinéma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





XII acte de la mobilisation du mardi.. Les étudiants exigent le départ du système
Publié dans Le Temps d'Algérie le 14 - 05 - 2019

A Alger, ils étaient plusieurs centaines à battre le pavé jusqu'à la chambre basse du parlement (APN), pour réclamer le départ de son président actuel, Mourad Bouchareb et du système.
Malgré le jeûne et la chaleur, la mobilisation estudiantine ne faiblit pas. A travers tout le territoire national, plusieurs centaines de milliers d'étudiants sont sortis pour la 12e semaine consécutive, pour réitérer le départ du système actuel ainsi que tous ses symboles. A Alger, ils étaient plusieurs centaines à battre le pavé jusqu'à la chambre basse du parlement (APN), pour réclamer le départ de son président actuel, Mourad Bouchareb. L'un des alliés de l'ex- président sortant, Bouchareb fait partie des principales figures d'où leur départ est exigé par le peuple. Tout au long de ce 12e acte, tous les feux étaient braqués sur lui : «Bouchareb dégage !», «Système dégage !», scandaient des milliers d'étudiants en face du siège de l'APN. Ils ont aussi scandé des slogans hostiles au pouvoir, notamment, contre Bensalah, Bedoui, Gaïd Salah. Les manifestants dont beaucoup étaient drapés de l'emblème national, ont rejeté l'élection présidentielle du 04 juillet prochain et appelé à une transition avec une personnalité consensuelle. Car, selon eux, cette élection ne sera jamais transparente au moment où elle sera organisée par El Issaba (*la Bande). Les étudiants- protestataires se sont dirigés, ensuite, vers le tribunal de Sidi M'hamed où ils ont tenu un sit-in avant de prendre la rue Aslah Hocine pour revenir vers la grande poste. Face à la détermination de ces jeunes, le plus tenace des boucliers des forces anti-émeutes n'a pas résisté. Les centaines de policiers déployés dès les premières heures de la matinée, aux alentours de la capitale, pour les empêcher de rejoindre le parvis de la Grande Poste, ont fini par céder. Après quelques minutes de bousculades, les étudiants ont fini par atteindre le parvis où se trouvait le reste des manifestants. Les étudiants maintiennent la mobilisation pacifique contre le régime. Ils sont désormais, conscients des enjeux. Ils refusent la «bande» qui gère le pays depuis plusieurs décennies. Faisant face à tous les obstacles, les étudiants sont décidés à maintenir le cap jusqu'à l'avènement d'une véritable démocratie. Dans les rues, le rejet de l'élection du 04 juillet prochain est quasi-unanime.
A Oran, Alger, Constantine, Msila, Chlef, Tlemcen, Béjaïa, Tizi Ouzou, Bordj Bou Arreridj….. des milliers d'étudiants ont répliqué : «nous refusons Bensalah !», «Non au plan du pouvoir sans le peuple !», «Le Hirak continue !», «Pourvoir dégage !», «Houkouma du bricolage !».
Ils avaient préparé comme à leur habitude des affiches et banderoles qui expriment leur refus au système politique actuel. Ils ont promis à cet effet, de continuer de manifester jusqu'à l'aboutissement des principales revendications du peuple Algérien.
«On l'a dit. Ils doivent tous partir, et ils vont partir!», scandent-t-ils tout en brandissant des pancartes sur lesquelles sont brocardés les figures de la «bande». En outre, la mobilisation des étudiants devrait donner un nouveau souffle au mouvement populaire, en attendant le 13e vendredi de manifestations.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.