Sahara occidental: Désignation d'un nouvel émissaire au menu de la réunion du Conseil de sécurité    Coronavirus : 103 nouveaux cas confirmés et 21 nouveaux décès en Algérie    Soufiane Djillali accable l'ancien président Bouteflika    Belhimer promet "l'assainissement" du secteur de la publicité    SUSPENDUE DEPUIS 22 MARS : Reprise de l'activité de contrôle technique des véhicules    Tribunal de Koléa (Tipasa) : report du procès de Karim Tabou au 27 avril    LE MINISTRE BELHIMER AFFIRME : Les professionnels de la presse concernés par le confinement    TRAITEMENT DES MALADES ATTEINTS DU COVID-19 : 300 000 boîtes de Chloroquine disponibles    Extension du confinement : nouveaux horaires de travail pour les agences de la BNA    Covid-19: Aboul el-Gheit avertit contre une propagation parmi les Palestiniens détenus    Extension du confinement : travail à mi-temps chez les assurances    BIR EL-DJIR (ORAN) : Arrestation de 9 personnes pour incitation à la violation du confinement    Coronavirus : Abdelkader Bensalah fait don d'un mois de son salaire    L'Athletico Madrid cible Mandi    L'Inter Milan rêve toujours de Messi    Abdelouaheb Fersaoui condamné à une année de prison    Larbi Ounoughi installé dans ses nouvelles fonctions de P-dg de l'ANEP    Colla (Bordj Bou Arréridj) : Les enfants autistes livrés à eux-mêmes    L'institut Cervantès d'Algérie lance un concours de photographie    Coronavirus: plusieurs facilitations fiscales au profit des entreprises    Coronavirus : report du colloque national sur les balcons de Ghoufi prévu initialement à Biskra    3 personnes interpellées    Qui veut saborder le projet de fabrication de respirateurs ?    Le journaliste Sofiane Merakchi condamné à 8 mois de prison ferme    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Benlamri lourdement sanctionné    Un député français saisit le procureur de Paris    Plusieurs pépites disponibles en un clic !    …CULTURE EN BREF …    Une fresque poétique sur un père et sa fille    Centre de regroupement des équipes nationales d'Aghribs : Le projet à l'arrêt depuis une année    CS Constantine : L'entraîneur égyptien Khaled Ghanim convoité    Du confinement sanitaire au «confinement médiatique»    MO Constantine (DNA-Est) : Un parcours exemplaire    On vous le dit    Moyen-Orient : L'Iran exhorte l'UE à s'opposer aux sanctions américaines    Cisjordanie occupée : Les colons profitent du confinement pour annexer des terres palestiniennes    Impact du COVID-19 sur le marché pétrolier en Afrique : Des pertes colossales et des risques latents    Acheminés par des avions de l'ANP: Une première commande d'équipements de protection réceptionnée    Vers une remontée des prix du pétrole ?    LA MUE HUMAINE    La couronne, la bavette et la muselière    Tlemcen: La culture se met au virtuel pendant le confinement    L'ENIE se lance dans la fabricationde respirateurs artificiels    LES 100 JOURS DE MALHEUR DE ABDELMADJID TEBBOUNE (OPINION)    Des députés français demandent la régularisation des sans-papiers    Plus d'une semaine après son enlèvement : Négociations pour la libération du chef de l'opposition malienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BEJAIA.. Les étudiants maintiennent la pression
Publié dans Le Temps d'Algérie le 17 - 05 - 2019


Les étudiants ont organisé hier mardi, leur 16e manifestation, rejetant en bloc tout le système et ses symboles et en réaffirmant leur engagement pour une Algérie libre et démocratique. Fidèles à leur itinéraire depuis le 22 février, les étudiants après s'être rassemblés devant l'entrée du campus de Targa Ouzemour, ont entamé leur manifestation aux cris de «Pouvoir assassin !» et «Pas de pardon !». Arrivés sur l'esplanade de la Maison de la culture Taos Amrouche, les manifestants ont marqué une pause pour permettre à d'autres étudiants, simples citoyens et travailleurs de se joindre à la procession. Ragaillardis par ce précieux renfort, les étudiants relancent les hostilités en scandant des slogans fermes et agressifs à l'encontre du pouvoir et de l'ensemble des figures qui le représentent. «Système dégage !», lit-on sur une large banderole déployée par le carré qui ouvre la manifestation. Tout au long de leur itinéraire, les étudiants ont scandé des slogans favorables au changement et pour une «Algérie libre et démocratique !», comme n'a pas cessé de le crier le peuple depuis le début du mouvement populaire le 22 février. Les étudiants ont réaffirmé, par ailleurs, leur engagement pour l'instauration d'un Etat républicain dirigé par des civils et non par des militaires, en reprenant les incontournables slogans «Etat civil et non militaire !» et «Gaïd Salah dégage !». La main tendue du vice-ministre de la Défense nationale, Gaïd Salah, relayée par la suite par le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, pour un dialogue, a été rejetée à l'occasion par les étudiants, non sans rappeler à ces derniers le rejet par les citoyens de toute discussion avec les tenants du régime actuel. «Aucun dialogue n'est possible avant le départ du système et de tous ses représentants», affirment-ils avec une bonne dose de conviction, avant de se disperser aux alentours de la Place de Liberté Saïd Mekbel, sur la promesse de revenir autant de fois que possible pour la chute du système.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.