L' ANIE veillera à assurer la régularité et la sécurisation de l'opération de vote    "Leur Algérie" remporte le Prix du meilleur documentaire arabe au festival d'El Gouna en Egypte    Le Comité belge exprime son plein soutien aux manifestants à El Guerguerat    L'Association "Ouled El-houma" se recueille à Alger à la mémoire des martyrs    20 décès et 308 blessés durant les dernières 48 heures    Référendum: début du vote dans les bureaux itinérants de zones reculées au sud    L'ONU publie une lettre envoyée à Tebboune    Sécuriser la grande mosquée    Plafonnage des prix des semoules    La permanence a largement été assurée    136 milliards de centimes de créances impayés    Les agences commerciales d'AT ouvertes dimanche dans les chefs-lieux de wilaya    Un objectif d'un million de tonnes à l'exportation    30 nouveaux notaires prêtent serment    L'Algérie va-t-elle récupérer ses islamistes radicaux ?    Huawei perd sa couronne de premier fabricant mondial    22 policiers ont été tués dans les manifestations d'octobre    Nouvelle réunion de médiation à Genève    L'Algérie condamne    "Nous ressentons une pression qui s'exerce sur nos ressources"    Dr Bekkat Berkani : «le Championnat peut reprendre, mais...»    La FAF recadre Tahar Belkhiri du MCA    Juma en abandon de poste    West Ham : Benrahma pourrait faire ses débuts ce dimanche face à Liverpool    El-Mellali condamné à six mois de prison avec sursis    Les cas de Covid-19 en hausse    Les islamistes reviennent à la charge    Beauté : le saviez-vous ?    Quiche lorraine au fromage    Les mesures sanitaires élargies à 20 wilayas    7 décès et 319 nouveaux cas    Le constat amer du PLD    Ce qui risque de plomber le référendum    «La colonisabilité», c'est quoi au juste ?    Mosquée d'Alger : munificence de l'ouvrage, mais ardoise «secrète»    NED Emmouk !    "On s'est battu pour la liberté, aujourd'hui, elle nous manque"    Retour imminent d'Al-Jazeera    Une chaîne TV dédiée à l'histoire, sans budget    Disposant de l'un des principaux marchés de gros du pays : Gué de Constantine en quête d'un développement local harmonieux    Mégaprojet d‘exploitation du phosphate à Tébessa : Le lancement prévu pour le premier trimestre 2021    Référendum sur l'amendement constitutionnel : ouverture de bureaux de vote à l'étranger    CSA – CRA : L'AGO le 9 novembre    MC Oran : Le Mouloudia se frotte à la Réserve du WAT    Nouvelles de Saïda    Mawlid Ennabaoui : Plusieurs incendies enregistrés suite à l'utilisation de pétards    Malgré que la crise sanitaire s'accentue : Les mesures préventives peu respectées dans les commerces    Un puissant séisme fait au moins 26 morts en Turquie et Grèce    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BéJAïA.. Les étudiants fidèles à leur mardi
Publié dans Le Temps d'Algérie le 01 - 05 - 2019

S'il y a une corporation dont l'engagement contre le système ne faiblit pas, c'est bien les étudiants. Depuis le 22 février, date du début du mouvement populaire,d'abord contre le 5e mandat et ensuite contre le système, les étudiants restent fidèles à leur «mardi révolutionnaire». Hier donc, comme à l'accoutumée, les étudiants de l'université Abderrahmane Mira ont battu le pavé afin de réaffirmer leur détermination à aller jusqu'à la satisfaction de leur principale revendication, à savoir le départ du système dans sa globalité.
De tendances politiques diverses, mais soudées autour de leur seul mot d'ordre, les étudiants constitués en carrés, ont entamé leur marche depuis le campus de Targa Ouzemour en scandant des mots d'ordre chers au mouvement citoyen comme : «ulac smah smah !». De larges banderoles déployées par les étudiants appellent le système de dégager. Arrivés sur le boulevard, des slogans défavorables à Gaid Salah et au Chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, fusent de la procession. «Non à la justice militaire !», hurlent les manifestants en brandissant des pancartes sur lesquelles les noms du vice-ministre de la Défense nationale et du chef de l'Etat intérimaire apparaissent au dessus d'un «Dégagez !» bien mis en évidence. «La mafia politico-financière, comme l'avait si bien nommée le regretté Mohamed Boudiaf, a ruiné le pays. Elle a plongé l'Algérie dans l'inconnu.
Le départ du système ne saurait donc, être juste s'il n'est pas accompagné par le jugement de tous ces responsables qui ont pillé le pays», nous lancent quelques étudiants. Une heure après avoir parcouru les trois kilomètres séparant l'université du quartier Nacéria, les manifestants rejoints par des citoyens, ont marqué un sit-in sur la place de la Liberté de la presse Saïd Mekbel pour déployer l'emblème national et reprendre tous les mots d'ordre chers au mouvement populaire à l'image de : «vous avez pillé le pays, bande de voleurs !», «c'est notre pays, on est libre de faire ce que bon nous semble !» ou encore : «pouvoir assassin !». Les manifestants se sont dispersés par la suite dans le calme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.