L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    En Algérie, le système de santé est submergé par le variant Delta    COLÈRE DES DEMANDEURS DE LOGEMENTS À EL-TAREF    Une trentaine de malades évacués vers le CHU et les EPH    Les islamistes tunisiens ne font pas l'exception !    UNE INFLUENCEUSE DE TALENT ET DE COEUR    Messaoudi (JSS) creuse l'écart en tête    Le deux poids, deux mesures de Paris    Le PT dénonce les «immixtions étrangères»    Le quotidien français Le Monde enfonce plus le Maroc    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    2 femmes retrouvées calcinées dans leur domicile à Bou Ismaïl    Deux batailles qui restent à gagner    «Ce n'est pas facile de courir deux lièvres à la fois»    Boxe : Ichrak Chaïb (75 kg), et Houmri (81 kg) éliminés    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Crise politique en Tunisie : Le président Saïed s'inscrit dans la durée    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Une réconcilation entre Ouattara et Gbagbo    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Une feuille de route pour la Tunisie    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    "LE SERMENT"    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Internet, téléphonie mobile, numérotation, autorité de régulation: Ce que prévoit la loi sur la poste et les télécommunications
Publié dans Le Temps d'Algérie le 17 - 10 - 2017

Le projet de loi fixant les règles générales relatives à la poste et aux communications électroniques présenté à la commission des transports et des télécommunications. Ce texte a pour objet de définir les conditions permettant de développer et fournir des services de poste et de communications électroniques de «qualité».

Le projet qui sera débattu prochainement à l'APN, comprend des nouvelles mesures dans le domaine du service internet et de la téléphonie mobile et prévoit également, la création d'une autorité de régulation indépendante chargée d'assurer la régulation et de veiller à l'existence d'une concurrence loyale. Le texte de loi favorise la concurrence par la consécration de l'émergence d'autres fournisseurs d'accès à internet (FAI). La convergence des domaines des télécommunications, des médias et des technologies de l'information nécessite de mettre en conformité tous les réseaux de transmission, les réseaux locaux et les services y afférents avec le même cadre juridique, ce qui permet un meilleur encadrement des activités des opérateurs et la prise en charge des aspects liés à ces ressources et services fournis sur les réseaux en matière d'usages et d'équipements. C'est dans cette perspective le ledit texte de loi introduit dans «ses articles 101 et 103 l'obligation à AT et aux autres opérateurs de donner suite aux découpages de la boucle locale et le partage des infrastructures». L'opérateur historique est tenu de «donner suites aux demandes de dégroupage de sa boucle locale formulées par les opérateurs de services de communications électroniques», selon l'article 101 et doit également «prendre toutes les mesures nécessaires pour aménager ses infrastructures ainsi que ses locaux techniques existants afin de permettre aux demandeurs de dégroupage la co-localisation de leurs installations nécessaires à la fourniture de leurs services». Ceci permettra la généralisation et la facilitation de l'accès à l'ensemble de la population aux services de la poste et des communications électroniques sur le territoire national, en consacrant le service universel dans un cadre concurrentiel. L'article 103 du projet de loi oblige pour chaque opérateur de communications électroniques de «partager, dans la limite de ses capacités objectives, ses infrastructures passives» avec les autres opérateurs, précisant de même source que «le coût de la mise à disposition de l'infrastructure est à la charge du demandeur». Cette disposition ouvrirait la voie à l'arrivée de nouveaux opérateurs, en plus de ceux existant actuellement sur le marché. Les réseaux de communications électroniques doivent être soumis au respect des conditions de confidentialité des données et informations acheminées sur les réseaux, et la protection de la vie privée des abonnés et leurs données à caractère personnel. L'article 108 du projet de loi stipule que «les opérateurs sont tenus de garantir la portabilité des numéros pour l'ensemble des abonnés».
Autorité de régulation indépendante
Par ailleurs, le projet de loi comporte également la création de l'autorité de régulation qui sera «chargée d'assurer la régulation des marchés postaux et de communications électroniques pour le compte de l'Etat». Elle veillera également à l'existence d'une concurrence effective et loyale sur les marchés postaux et des communications électroniques en prenant toutes les mesures nécessaires afin de promouvoir ou de rétablir la concurrence sur ces marchés. L'autorité de régulation a aussi pour mission de veiller au respect par les opérateurs de communications électroniques des dispositions légales et règlementaires relatives notamment à la Cybersécurité, de veiller à la protection des droits des abonnés aux services des communications électroniques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.