Le Président Tebboune reçoit trois dirigeants de partis    Assassinat de Ali Tounsi : la présidente de la Cour refuse le réexamen des preuves    Et les dégâts causés par les essais nucléaires français ?    L'Algérie respecte toujours sa promesse de baisse de sa production    La CNMA lance une campagne de sensibilisation    Célébration de la fête du printemps    2.735 appels reçus sur le numéro vert et de secours    Arrestation de 2 individus recherchés par la justice    Générale de la pièce «Cadavre»    Rencontre sur la culture et l'exercice de la citoyenneté    Commémoration du 64e anniversaire de la mort du héros Larbi Ben M'hidi    Le MCA en quête de sa première victoire    Le stade de l'Unité-Maghrébine de Béjaïa homologué    Les derbies RCK-USMH et WAB-USMB à l'affiche    La militante sahraouie Sultana Khaya reçoit le prix "Citoyenneté pour les droits de l'Homme" à la Rioja    Tizi Ouzou : Une rencontre du FFS perturbée par des militants contestataires    Formation sur la fabrication de fromages au profit de la femme rurale    Zetchi: «On continue de travailler dans la sérénité et le calme»    Béjaïa : Le mouvement reprend ses repères    Des spécialistes mettent en garde contre la prévalence croissante de l'obésité au sein de la société    FATria: Salah Ouanes réélu pour un deuxième mandat    Des milliers de citoyens ont marché hier à Bouira : « Nous irons jusqu'au bout »    Repentez-vous, avant qu'il ne soit trop tard !    Coronavirus: 187 nouveaux cas, 152 guérisons et 5 décès    Le Baiser et la morsure aux éditions Casbah :Yasmina Khadra se livre et délivre    Manchester City: Mahrez lance les hostilités avant le derby contre Man U !    Affaires religieuses: la question de la prière des Tarawih "en cours d'examen"    Boukadoum: nécessité de renforcer le dialogue et la concertation avec l'UE    Un journaliste marocain appelle à un procès contre le régime marocain pour grave violation des droits de l'Homme    Zones d'ombre: les programmes de développement dénotent d'une approche visionnaire    Référendum d'autodétermination: la cause sahraouie s'appuie à une base "juridique solide"    La pensée de Feraoun victime de la censure des autorités coloniales    Bayern Munich: une offre de 45 M€ pour Koulibaly ?    RND: nécessité de renforcer le front interne pour l'édification de l'Algérie nouvelle    Festival du court-métrage d'Imedghassen: les meilleures œuvres primées    Terrorisme et déchéance de la nationalité    Les Etats-Unis ne retrouveront pas le plein emploi en 2021    Les Etats-Unis déterminés à résoudre la crise au Yémen    L'accident d'hélicoptère est survenu à cause du « mauvais temps »    Levées d'alertes au tsunami après des évacuations massives à travers le Pacifique    Spectacle théâtral « Nedjma » à Ain Fouara    L'Opep+ décide de maintenir son niveau de production actuel jusqu'à fin avril    MES PREALABLES AU RAPPORT DE BENJAMIN STORA.    Le Comité scientifique préconise une démarche spécifique    Le corps d'un des deux pêcheurs disparus retrouvé    Le Front Polisario invite la Minurso à l'impartialité    Améliorer d'abord les conditions de vie    Huiles de table - Communiqué de Cevital    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des citoyens de la cité Sidi Djilali interpellent le wali
Passage à niveau meurtrier à Sidi Bel Abbès
Publié dans Le Temps d'Algérie le 16 - 02 - 2010

Face à la passivité des responsables de la SNTF, plusieurs citoyens des cités de Sidi Djilali ont interpellé le wali de Sidi Bel Abbès pour remédier au problème majeur du passage à niveau dangereux.
Ils ont perdu leurs enfants, leurs femmes ou des proches. Las, les citoyens des cités Roches, Sidi Ameur et Sidi Djilali interpellent les autorités locales dans une pétition déposée au niveau de notre rédaction.
Pour certains, les accidents ferroviaires qui se produisent souvent sur le passage à niveau de Sidi Djilali sont le fait de l'insouciance des citoyens, mais cela engage surtout la responsabilité de la Société nationale de transport ferroviaire (SNTF) de Sidi Bel Abbès, qui semble négliger la sécurité ou la fermeture d'accès de ce passage à niveau très dangereux, mentionnent-ils dans leur lettre adressée aux autorités locales.
Le problème de ce passage à niveau date de plusieurs années avec le phénomène de l'urbanisation à grande échelle où plusieurs quartiers sont nés à Sidi Bel Abbès jouxtant les voies ferrées, surtout le quartier populeux de Sidi Djilali qui reste le premier à connaître des pertes humaines.
En l'absence de passerelles érigées près des concentrations urbaines, les citoyens sont souvent obligés de transiter par ces voies pour aller faire leurs courses, vers les établissements scolaires ou leur lieu de travail. D'ailleurs, il existe deux points noirs à Sidi Bel Abbès qui sont souvent le théâtre d'accidents ferroviaires où des riverains habitant des cités jouxtant les voies ferrées demeurent en danger.
Il s'agit du point de la cité des Rochers, Sidi Djilali et Sidi Ameur. En dépit de ces accidents à répétition, aucune solution ne semble être envisagée jusque-là afin d'y remédier. Ni l'implantation de passerelles ni encore un travail de sensibilisation ne sont prévus alors que des vies humaines sont en danger.
Dans ce sens, il convient de préciser que ces derniers ont interpellé à maintes reprises les services de la SNTF de Sidi Bel Abbès, mais depuis, aucune réponse n'a été donnée en dépit de la gravité des faits.
«Une solution urgente doit être trouvée car la vie de nos enfants et proches est menacée par ce passage à niveau non sécurisé», clame le délégué et porte-parole de la cité Sidi Djilali. La SNTF doit impérativement procédé à l'amélioration de cette situation, confie-t-il à notre rédaction.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.