Real : Une provocation de Bale dans le vestiaire ?    JOURNEE NATIONALE DE L'ETUDIANT : Les universitaires dans la rue    La force tranquille du Hirak    La classe politique et les personnalités nationales réagissent    Une série d'attentats déjoués    L'Iran joue l'apaisement    Déstabilisations cycliques    «Apprenons à gagner et à perdre en toute sportivité»    Frifer se rapproche du CS Sfax    L'Algérie 8e en garçons et 13e en filles aux Mondiaux d'athlétisme    Ce sera à Sidi Moussa et à Doha    El Bahia prépare la saison estivale    Extension du réseau de gaz 400 nouveaux foyers raccordés    Hirak et ramadhan    Reprise dimanche des discussions sur la transition    Concert en hommage à la diva Fayrouz    Rabah Asma : "J'adore faire la fête dans mon pays !"    Témoin de plusieurs siècles d'histoire    Rassemblement pour la libération de Louisa Hanoune    Le RCD dénonce une «chasse aux sorcières»    Peut-on croire encore au scrutin du 4 juillet ?    Nouvelle attaque de Daech en Libye    Les salaires impayés aux joueurs estimés à plus de 50 millions dinars    Ali-Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles appellent l'armée à dialoguer    La troupe du Renouveau du théâtre amazigh demain à Tizi Ouzou    Echauffourées entre jeunes et policiers    Le FFS rejette le scrutin du 4 juillet    Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Nomination de 4 nouveaux cadres    Flan de poulet    Oran : 25 blessés dans une collision entre un bus et une voiture    USM Bel Abbès – MCA : Victoire impérative pour rester en Ligue 1    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    Haï Snawber ex-Les Planteurs: Démolition d'une dizaine de nouvelles constructions illicites    Et si c'était la solution ?    Le sage père de famille et l'Algérie de demain    Baptême du feu pour Arkab!    Numidia TV bouleverse la hiérarchie du Ramadhan 2019    Du talent et des aiguilles...    Saisie de 5 quintaux de viande blanche avariée    Youcef Addouche et Kenza Dahmani sacrés    Sonatrach et Eni prolongent leur lune de miel    Etats-Unis : La tension USA-Chine plaide pour une baisse de taux de la Fed    Corée du Nord : Comment une "douzaine de voyous" a pris d'assaut l'ambassade à Madrid    Industrie : Les géants de l'auto confrontés au marché de l'occasion en Afrique    Avec un "concept store" dans le centre de Beijing : Carrefour Chine étend sa stratégie de distribution intelligente    Bourses : Des signaux rassurants relancent l'appétit pour le risque    6 civils tués lors d'un raid saoudien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le bois d'importation en baisse
Remplacé par de nouveaux matériaux locaux
Publié dans Le Temps d'Algérie le 20 - 03 - 2010

L'Algérie a importé pour 434 millions de dollars de bois en 2009, soit une baisse de 14,64% par rapport à 2008 (508,44 millions de dollars), selon les chiffres du Centre national de l'informatique et des statistiques (Cnis). La réduction de cette facture est due à la substitution du bois par d'autres produits, comme le PVC et l'aluminium, notamment dans le secteur du bâtiment.
Le pays importe en moyenne pour 300 à 320 millions de dollars de bois annuellement, selon une étude française du marché du bois en Algérie, pour des besoins d'investir dans ce créneau.
L'industrie du bois réalise en moyenne un chiffre d'affaires de pas moins de 12 milliards de dinars (12 millions d'euros), indique-t-on de même source.
Localisant la provenance du bois importé par l'Algérie, l'étude indique : «Une part importante des importations de bois tendre (résineux) provient des pays nordiques (Finlande ou Suède) ou de Russie. Le chêne et le hêtre sont importés d'Europe, les bois tropicaux d'Afrique et d'Asie.»
Les exportations françaises de bois à destination de l'Algérie ont diminué de 29% en 2003. Actuellement, la France est le 7e pays fournisseur de l'Algérie et occupe moins de 5% de parts de marché.
Annuellement, la demande est estimée à 1,5 million de mètres cubes alors que la production locale ne peut satisfaire que 15% de cette demande.
Ce qui a fait que l'importation du bois avait enregistré des factures astronomiques, jusqu'à 508,44 millions de dollars en 2008, en raison des besoins notamment dans le cadre des chantiers initiés par l'Etat, le secteur du bâtiment avec la réalisation d'un premier programme quinquennal 2005-2009 de plus d'un million de logements suivi d'un autre programme 2010-2014 d'un million de logements sans parler des constructions du privé.
Bâtiment : le PVC et l'aluminium pour mettre un terme au gaspillage du bois
Les chantiers d'habitat accaparent, à eux seuls, plus de 70% des importations de bois. De plus, ils gaspillent énormément cette matière, particulièrement dans son utilisation dans le coffrage.
En dépit des actions entreprises par les pouvoirs publics visant à sensibiliser les constructeurs sur les bienfaits de l'emploi des coffrages et étaux métalliques qui offrent des durées d'amortissement beaucoup plus longues que le bois, les constructeurs continuent à utiliser du bois au plus fort coût.
Par ailleurs, l'entrée massive de logements ou chalets en bois dans la production de logements en Algérie devait croître la demande.
Toutefois, d'autres matériaux ont intégré le marché algérien, notamment dans la menuiserie pour logements résidentiels. Il s'agit du PVC produit localement, pour une capacité de 30 000 tonnes, alors que les quantités importées de Turquie et de Chine sont méconnues.
Ce produit présente des avantages qui réduiraient les coûts à long terme puisque sa durée de vie est de plus de 50 ans.
L'autre matériau est l'aluminium, l'usine qui se trouve à Béni Saf (Témouchent) entrera en production en 2011. Elle est réalisée par un consortium constitué de la compagnie de développement Moubadala (Moubadala Development Company), Dubai Aluminium (Dubal), et un consortium algérien composé de Sonatrach et de Sonelgaz. Elle aura une capacité de production de 700 000 tonnes par an.
Par ailleurs, une seconde aluminerie, d'une capacité de 1,5 million de tonnes par an, a été annoncée en 2008 par le groupe Cevital, en partenariat avec le canadien Rio Tinto Alcan, et devrait voir le jour au plus tard en 2015. Donc, verra-t-on l'importation du bois chuter d'ici-là ?
Enfin, le bois est utilisé dans les scieries, en grande quantité aussi, dans différentes industries dont celle du papier ainsi que dans la fabrication des meubles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.