2e Séminaire régional pour les parlements africains: la délégation du Conseil de la nation souligne à Djibouti l'engagement de l'Algérie à développer les différents secteurs    Conférence africaine des start-up: adoption d'une feuille de route africaine constitutive de la coopération continentale    Les recettes de la fiscalité pétrolière représentent 41% du total des recettes budgétaire prévues pour 2023    Secousse tellurique de magnitude 4 degrés dans la wilaya de Blida    La "Tenue traditionnelle féminine de l'Est algérien", bientôt proposée pour l'inscription au patrimoine de l'humanité    De COP en COP !    Abderrahmane Hadef, économiste: L'Algérie a les atouts pour devenir un pays émergent    Ligue 1 (13ème journée): Deux derbies et un classico à l'affiche    Le chemin est encore long    Violences: Appel à protéger l'école    Tamanrasset: Trois morts dans une collision    Lutte contre les intoxications alimentaires: La commission d'hygiène communale d'Oran sévit    DGSN: Un réseau ciblant les enfants sur les réseaux sociaux démantelé    «Samahna si l'Hadj» !    La Libye invite les sociétés étrangères à reprendre exploration et production    Le Général d'Armée Chanegriha reçoit le Coordinateur américain du Conseil de Sécurité nationale, pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord    Le Qatar impressionne le monde    La Seleçao en mode Samba    Radioscopie d'un club détourné    Le FFS, un parti-rempart    Les leçons d'une opération    Propositions pour le nouveau Code de la commune    Un litige qui dure depuis 5 ans    Les élèves grelottent    L'incontournable numérisation    Le budget primitif en constante régression    L'Afrique se réunit à Oran    La communauté internationale salue l'accord de sortie de crise au Soudan    Un concert euphorique    Formation à l'improvisation théâtrale    L'humanité tragique au cœur du cinéma    Coronavirus: 9 nouveaux cas et aucun décès    Nécessité d'impliquer les startups dans le domaine du tri et du recyclage des déchets    L'Algérie nouvelle sous la conduite du Président Tebboune: une expérience pionnière de démocratie    Maroc: manifestations contre les arrestations des opposants et la détérioration des conditions sociales    Annaba: début jeudi des journées nationales du monodrame    Décès de l'ancien président de la LFP Mahfoud Kerbadj    L'Algérie condamne "fermement" le massacre perpétré en RD Congo    Tebboune reçoit les chefs des délégations    Soudan: la communauté internationale salue l'accord de sortie de crise    Ligue 1 Mobilis (13e J) : USMA-CRB à l'affiche, la JSK en quête de confirmation    11e Fica, le film "De nos frères blessés" présenté au public    Ligue 2 - ASM Oran: Les raisons d'un échec programmé    Algérie-Chine: Le partenariat stratégique global renforcé    Sari-Ali Hikmet au «Le Quotidien d'Oran»: «Chaque cheminant vers Dieu a son propre chemin»    «Je suis conscient des aspirations du peuple»    Cour constitutionnelle: «De grands pouvoirs et une soupape de sécurité pour l'Etat de droit»    Algérie-Jordanie: Des accords et des mémorandums d'entente signés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les échos du Fespaco: la présidente du grand jury se fait conteuse
Cinéma
Publié dans Le Temps d'Algérie le 24 - 02 - 2013

La réalisatrice française Euzhan Palcy, présidente du grand jury du Fespaco 2013, le grand festival du cinéma africain qui s'est ouvert samedi à Ouagadougou, passe devant l'écran en racontant dans un film d'une minute la légende de la princesse Yennenga.
Le grand prix du Fespaco, l'Etalon d'Or de Yennenga qui sera remis au meilleur long métrage avec les autres trophées le 2 mars, rend hommage à la princesse Yennenga, célèbre amazone et reine-mère du peuple Mossi, l'ethnie majoritaire du Burkina Faso.
Dans ce petit film produit pour le festival et destiné à des télévisions, la réalisatrice martiniquaise de "Rue Case-nègres" et d'"Une saison blanche et sèche" raconte, face caméra, la légende de Yennenga, jeune fille qui menait au combat les guerriers de son père, le roi de Dagomba, dont elle sauva le royaume.
Son père était tellement attaché à elle qu'il ne voulait pas la marier, jusqu'au jour où Yennenga fit une fugue et trouva sur sa route un jeune chasseur, Rialé. De leur union naquit un garçon qu'ils nommèrent Ouédraogo, un nom qui signifie "cheval mâle" en langue mooré (la langue des Mossi) et est l'un des patronymes aujourd'hui les plus courants dans le pays.
Euzhan Palcy s'est-elle reconnue dans cette héroïne? Le grand poète de la Martinique Aimé Césaire "l'appelait sa petite guerrière", souligne sa biographie fournie par son service communication.
C'est la fête au Fespaco
Au Fespaco, il n'y a pas que les films. Depuis plusieurs années, l'événement se pose en grand festival culturel (musique, mode, artisanat, etc.).
Chaque soir au siège du Fespaco, les festivaliers ont droit à des "nuits musicales" avec les meilleurs artistes burkinabè. Un défilé de mode est aussi au programme la semaine prochaine avec des stylistes d'Afrique de l'Ouest et Centrale. Et la place de la Nation, le plus grand espace public de Ouagadougou, abrite déjà un mini-salon de l'artisanat.
Les "amazones" président dès dimanche
Pour sa 23e édition, la biennale du cinéma africain a confié pour la toute première fois la présidence de tous les jurys à des femmes, qui se mettent au travail dès dimanche avec les premières projections.
Outre Euzhan Palcy au grand jury (long métrage), Jackie Motsepe (Afrique du Sud) préside le jury TV et vidéo numérique, Wanjiru Kinyanjui (Kenya) le jury court métrage et film d'école, Osvalde Lewat-Hallade (Cameroun) le jury documentaire et Beti Ellerson (USA) le jury diaspora. Sur les 27 membres des différents jurys, on compte 14 femmes et 13 hommes venus de 23 pays différents.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.