Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un film français sur l'affaire de la prise d'otages de l'Airbus
Publié dans L'Expression le 08 - 01 - 2011

«Il n´existe que trois êtres respectables: le prêtre, le guerrier, le poète. Savoir, tuer et créer»
Charles Baudelaire Extrait de Mon Coeur mis à nu
Après le film sur les moines de Tibhirine Des Hommes et des dieux, un nouveau film sur les relations tumultueuse entre Paris et Alger durant la tragédie nationale, risque d´allumer encore les tensions médiatique et politique entre l´Algérie et la France en 2011. L´assaut sera le titre de ce long métrage dont le tournage a eu lieu l´été dernier à Marseille. Réalisé par le jeune Julien Leclercq, à qui l´on doit le film futuriste Chrysalis, ce film, qui sortira le mois de mars prochain a pour thème la prise d´otages de l´avion d´Air France par le GIA en 1994. Ce jour, un certain 24 décembre, quatre terroristes du GIA prennent en otage, à Alger, l´Airbus A-300 d´Air France reliant la capitale algérienne à Paris et les 227 personnes présentes à bord. Les terroristes revendiquent la libération de leurs camarades d´armes et exigent le décollage immédiat de l´avion. Mais ce n´est finalement qu´après de longues négociations diplomatiques tendues entre les gouvernements français et algérien et l´exécution de 3 passagers, que l´avion quitte l´aéroport d´Alger. Le lundi 26 décembre, il est 3h33, quand l´Airbus d´Air France atterrit à Marseille-Marignane. Devant 21 millions de téléspectateurs français branchés sur TF1, LCI et Canal +, l´assaut du Gign va mettre un terme à cette prise d´otages sans précédent dans l´histoire du terrorisme en France... Le film met en vedette les chefs du Gign, qui ont permis à la France de réussir un grand coup militaire, politique et médiatique, dans sa lutte contre le terrorisme et le banditisme. En regardant la bande, annonce et quelques extraits du film sur le Net, on constate que le film se concentre sur trois personnages, Thierry, un soldat du Gign, joué par Vincent Elbaz, découvert, notamment par le film La vérité si je mens, Jeanton, un technocrate ambitieux et Yahia Abdallah, un djihadiste soigneusement interprété par le comédien Aymen Saïdi, qui joua, notamment dans le film de Mahmoud Zemmouri Beur, blanc, rouge. La seule vedette algérienne connue de ce film est Lounès Tazaïrt, qui a joué notamment le soldat harki dans Ennemi intime de Florent Siri. Le film est tourné à l´américaine, alliant images d´archives réelles et images internes de tournage. A l´intérieur, pendant l´assaut, 1500 cartouches et plusieurs grenades sont tirées, tuant les quatre preneurs d´otages et blessant neuf gendarmes.
Julien Leclercq évoque «un Soldat Ryan dans le cockpit» pour imager ces vingt minutes de fusillade. Le film est produit par Gaumont et basé sur le livre de Roland Môntins, sorti en mai 2007. L´affaire de la prise d´otages de l´Airbus d´Air France, a été déjà mise en images dans un excellent documentaire réalisé par Malik Aït Aoudia diffusé aussi bien sur M6 que TF1. Mais cette affaire comme celle de Tibhirine, n´est pas révolue, puisque des complicités de la compagnie française, ont été révélées dans cette prise d´otages, par la partie algérienne. Une version qui n´a jamais été acceptée par la partie française et qui risque, encore une fois, de relancer la bataille médiatique entre les deux pays.
[email protected]


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.