Le pas à ne pas franchir    Chlef: La CNAS veut améliorer ses prestations    MO Béjaïa: Club en quête d'assainissement    Meilleurs joueurs africains (1ère partie): Le subjectivisme toujours au rendez-vous    Covid-19: Des chiffres inquiétants    L'Aïd et une épine dans le pied    «Un peu prématuré pour en parler», selon la Commission de la fetwa: Plaidoyer pour l'annulation du sacrifice de l'Aïd El-Adha    5 Juillet 1962 - 5 Juillet 2020 - 58ème anniversaire de l'indépendance nationale: La grande fête    L'Emir Abdelkader : « Un guerrier, un homme d'Etat, un apôtre de la paix »    Nouvelles approches sur les crimes de «la Main rouge» contre les Algériens    L'Algérie exportera 50 millions de gants vers l'Espagne    Les journalistes indésirables dans la salle d'audience    Un jour sur la plage    Qui veut dénaturer Le Rocher Noir de Boumerdès ?    Marche de la diaspora algérienne à Montréal    L'infrangible lien...    L'Algérie passe dans une catégorie à revenu inférieure    Vu à Alger    Covid-19: le personnel soignant appelés à fédérer ses efforts pour endiguer la pandémie    430 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie    Boubaghla, un symbole de bravoure et de résistance face à l'occupation française    Accidents de la circulation : 10 morts et 357 blessés en 48 heures    L'UE ne reconnait pas la marocanité du Sahara Occidental    Skikda: "la récupération du crâne du chahid Bensaâd, permettra d'enseigner l'Histoire aux nouvelles générations"    Le nouveau tsar    Djerad préside une cérémonie de remise des clefs à 1.000 bénéficiaires de logements AADL à Baba Hassen    2 navires de Sonatrach mis sous séquestre    LE HIRAK EST UN MOUVEMENT DE PROTESTATIONS, DE REVENDICATIONS ET NON UN PARTI POLITIQUE OU UNE COOPTATION DE CERTAINS INDIVIDUS.    Le Mali à la croisée des chemins    Ce que risquent l'Algérie, le Maroc et le Rwanda    Le bilan s'alourdit à 89 morts    Le chef du gouvernement tiendra-t-il le coup ?    La Corée du Nord contre tout assouplissement «prématuré» du confinement    Le Président proroge de trois mois le recours à l'armée pour la mise en œuvre du confinement    Un geste d'apaisement qui en appelle d'autres    Les martyrs sont de retour    Les citoyens ferment le siège de l'APC    Les clubs de la Ligue 1 ont cumulé un déficit estimé à 1 000 milliards de centimes    Zidane ne souhaite pas un départ de Messi du Barça    Mohyiddine Kerrache signe pour quatre ans    Décès du poète et parolier Mohamed Angar    Brèves    Chanegriha: le rapatriement des crânes des résistants, un complément aux fondements de la souveraineté nationale    Taleb Omar appelle à davantage de mobilisation contre l'inaction de l'ONU face aux dépassements de l'occupant    JSMB : Nacer Yahiaoui n'est plus    Mouloudia d'Alger : La direction fustige la FAF    Poésie. Agarruj Yeffren de Mohamed Said Gaci : Un trésor caché    L'INDEPENDANCE, LE HIRAK ET LE MAL PROFOND    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les provocations de Charlie Hebdo
VIVES TENSIONS APRÈS LA PUBLICATION DES CARICATURES SUR LE PROPHÈTE (QSSSL)
Publié dans L'Expression le 20 - 09 - 2012


Le siège du journal
Charlie Hedbo est multi récidiviste contre les musulmans. En 2006, il avait reproduit les caricatures danoises de Mahomet. En 2011, sorti un numéro spécial «Charia hebdo», suivi d'un attentat contre leurs locaux. Pétaradantes et fracassantes provocations de ce journal satirique. Les locaux de la rédaction de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo ont été en partie détruits dans la nuit du mardi 1er au mercredi 2 novembre par un incendie volontaire suite à la publication d'un numéro sur-titré «Charia hebdo».
8 février 2006 (Charlie Hebdo I)
Les «caricatures de Mahomet» sont une série de douze dessins parus dans le journal danois Jyllands-Posten. Publiées initialement le 30 septembre 2005 par l'un des principaux journaux danois, Jyllands-Posten, elles ont été reprises mondialement dans plusieurs journaux dont Charlie Hebdo. En 2006, Charlie Hebdo avait déclenché la colère des musulmans en publiant les décriées caricatures danoises de Mahomet. La sortie du numéro spécial titré «Mahomet débordé par les intégristes», où l'on voit le Prophète, dessiné par Cabu, qui pleure, la tête entre les mains, et déplore «C'est dur d'être aimé par des cons...» est intervenue le 8 février 2006. Charlie Hebdo était parmi les rares journaux français ayant publié l'ensemble des 12 caricatures. Le numéro du 8 février 2006 a valu à l'hebdomadaire d'être poursuivi par l'Union des organisations islamiques de France (Uoif), la Ligue islamique mondiale et la Grande Mosquée de Paris.
2 novembre 2011 (Charlie Hebdo II)
«Charia hebdo» est le nom donné au n° 1011 de l'hebdomadaire Charlie Hebdo. Sa parution le 2 novembre 2011, est marquée par plusieurs attaques à l'égard du journal, dont l'incendie de ses locaux. Le 31 octobre 2011, deux jours avant sa parution, la Une du n° 1011 de Charlie Hebdo sort dans la presse. Le journal, rebaptisé «Charia hebdo» pour «fêter» la victoire du parti islamiste Ennahda en Tunisie, suscite des réactions mitigées notamment sur les réseaux sociaux. L'hebdomadaire satirique annonce que le Prophète est aussi le «rédacteur en chef exceptionnel de [ce] numéro» et qu'il «ne s'est pas fait prier pour accepter et nous l'en remercions». Le journal annonce également différentes chroniques comme l'édito de Mahomet qui est rebaptisé l'apéro Halal, une double page de dessins intitulée La charia molle ou encore un supplément Charia Madame. Dans la nuit du 1er novembre au 2 novembre 2011, les locaux du journal, situés au 62, boulevard Davout dans le 20e arrondissement de Paris, sont incendiés par un jet de cocktail Molotov. Le site internet du journal satirique est également piraté à deux reprises le jour de la parution de «Charia hebdo».
Film anti-islam
Le film anti-Islam qui enflamme actuellement le monde arabe a été tourné sous le titre de «Guerriers du désert» près de Los Angeles, par une organisation caritative chrétienne, un copte condamné pour fraude et, selon la presse, un réalisateur de films pornographique. Le film a été tourné en 2011 dans la ville de Duarte, à 45 km à l'est de Los Angeles, avec la collaboration du copte (chrétien d'Egypte) Nakoula Basseley Nakoula, 55 ans, qui habite à Cerritos, à 40 km au sud de Los Angeles. Nakoula Basseley, condamné en 2009 pour fraude bancaire, fait actuellement l'objet d'une enquête judiciaire pour avoir violé les restrictions imposées à sa liberté conditionnelle. Ce film intitulé «Innocence of Muslims» («L'Innocence des musulmans»), production amateur à petit budget, a provoqué de violentes manifestations et une dizaine de morts dans le monde musulman notamment en Libye. Quatre Américains, dont l'ambassadeur en Libye, ont péri le 11 septembre dans l'attaque contre le consulat des Etats-Unis à Benghazi.
19 septembre 2012 (Charlie Hebdo III)
Six ans après l'affaire des caricatures de Mahomet, le journal satirique français Charlie Hebdo publie dans son édition du 19 septembre de nouveaux dessins représentant le Prophète dans ses pages intérieures, après une semaine de tensions et de violences dans le monde contre le film islamophobe «Innocence of muslims». Les ambassades, consulats et écoles françaises seront fermés dans une vingtaine de pays musulmans vendredi, jour de la grande prière, par mesure de «précaution» après la publication de caricatures de Mahomet en France, a indiqué mercredi le Quai d'Orsay.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.