Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines à Farsia et Houza    JM-Oran-2022/ Boxe (tirage au sort) : les Algériens fixés sur leurs adversaires    Le nouveau code administratif assure plus de souplesse dans l'application des décisions de justice    Le parti "Jil Jadid" tient son 2e congrès national    Arrivée du vice-président turc Fuat Oktay    Championnat national de natation du personnel de l'administration pénitentiaire: Mourad Kessab et Meroua Mahieddine sacrés    JM Oran-2022: Oran vit au rythme des journées nationales du théâtre de rue    Maroc/Espagne : appels à une enquête indépendante après le drame migratoire de Melilla    Manchester City va frapper un joli coup avec Kalvin Phillips    Les Douanes lancent une campagne de sensibilisation aux dangers de la drogue    JM Oran-2022/Cérémonie: que la fête commence    JM-Oran-2022 : la lutte algérienne ambitionne de faire mieux que la précédente édition à Tarragone    Lamamra reçoit à Oran le SG de l'Union pour la Méditerranée    Le Milan AC cherche à recruter Hakim Ziyech    Canicule annoncée, dimanche et lundi, sur des wilayas de l'Est du pays    Port d'Alger: hausse de 18% des conteneurs à l'export durant le 1er trimestre 2022    JM-Oran-2022: 21 artistes participent à l'édition spéciale du Festival de la chanson du Raï à Oran    22e Festival culturel européen : le duo portugais,"Senza" enchante le public algérois    Des rêves et des tabous    Hommage à Shirine Abou Aklah    Covid-19: Du nouveau pour les billets non utilisés d'Air Algérie    El Tarf: Les maires achèvent leur cycle de formation    Tlemcen: Mouton de l'Aïd : tout le monde se plaint!    Les communes dispensées de la gestion des écoles    L'UGCAA sensibilise à J-1 des Jeux méditerranéens: Des brigades mobiles pour le contrôle des taxis et des bus    La corruption, la triche et la lèche    Tebboune inaugure plusieurs projets à Oran: Levée définitive des obstacles bureaucratiques    L'Ukraine et les limites de l'Union européenne    Sur les traces de la nostalgie olympique    Enjeux politiques et économiques    La radieuse sur son 31    Le FMI doit tenir compte de l'impact social des réformes    Les économies africaines gardent leur optimisme    «Je ne pardonnerai à personne»    Le Code d'investissement adopté ce lundi    Honneur aux jeunes compétences    La sécurité sera au rendez-vous    Plan de circulation spécial et du cinéma partout...    Sortie de 6 promotions    «C'est un des leviers de la souveraineté nationale!»    Un potentiel mal exploité    Deux festivals et deux salons du livre    «Il faut revenir à la formation»    Cinéma à l'affiche    Sortie de 8 promotions des officiers de la Gendarmerie nationale à l'ESGN de Zeralda    Notre mère l'Afrique !    Bons mots et cruelles vérités    Tebboune installe le Conseil supérieur de la jeunesse    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une liste de péchés pour Benbada
LAIT, CIMENT, INFORMEL
Publié dans L'Expression le 30 - 04 - 2014


Le ministre du Commerce
La liste étant trop longue, il faudra autant d'arguments au ministère du Commerce pour se défendre.
La polémique autour de la pénurie du lait en sachet continue de rythmer l'actualité. Le marché du lait subventionné par l'Etat est sous tension. Et les déclarations faites à ce sujet, hier, par M. Abdelhamid Boukehnoun, DG du contrôle économique et de la répression des fraudes auprès du ministère du Commerce, ont été révélatrices et ont levé le voile sur certaines pratiques frauduleuses.
En effet, lors d'une conférence de presse animée hier, M.Boukehnoun a abordé le sujet du lait en poudre. Il a indiqué qu'«il y avait des aspects plus dangereux que ceux observés à l'oeil nu», soulignant que «des pratiques frauduleuses ont été constatées dans la composition de différentes marques de poudre de lait». Il a expliqué dans ce sens, que «34% de protéines doivent être présentes dans la composition de la poudre de lait». Seulement a-t-il déclaré «on a relevé que plusieurs importateurs acheminaient de la poudre de lait qui ne contenait que 14% de protéines». Toutes les quantités de ce lait, selon M.Boukehnoun ont été retirées du marché, ajoutant que certaines laiteries détournaient la poudre de lait «subventionné par l'Etat» au profit de la fabrication de produits, non conventionnés, et d'un autre côté la poudre de lait qui ne contient que 14% de protéines est utilisée pour faire du lait en sachet. Pour le complexe laitier d'Alger (Colaital), lequel a entamé une grève jeudi dernier, le DG de la Dgcerf a souligné que «le complexe a repris son travail ce matin, la production a été faite et la distribution également». Pour lui, il s'agit d' «un conflit social entre le personnel et l'administration».
Le complexe, selon M. Boukehnoun, relève d'un holding et du ministère de l'Agriculture, à ce propos, il a déclaré «on est victime de cette situation». S'agissant du marché du ciment, M.Boukehnoun a avoué que les prix sont revus à la hausse, mais estime, toutefois, que cette hausse n'est pas «une flambée». Il a indiqué: «Ce dossier détient une surveillance spécifique, surtout en ce qui concerne la spéculation.» Pour M.Boukehnoun, l'éradication de l'informel ne peut être réalisée qu'à travers la prise de conscience du consommateur de la dangerosité des produits de ces marchés. Pour le bilan du premier trimestre de l'année en cours, il en ressort que les services de M.Boukehnoun ont procédé à 299.573 interventions. Ces investigations ont conduit à la constatation de 50.614 infractions aux règles relatives à la conformité des produits, à la loyauté et à la transparence des pratiques commerciales, ce qui a conduit à la fermeture de 2 856 locaux commerciaux. Pour la pratique de transactions commerciales sans factures, elle a atteint 11,65 milliards de DA. La valeur des marchandises saisies pour diverses infractions s'est élevée à 680,9 millions de DA. A la tête des infractions en matière de contrôle de la conformité et la répression des fraudes figure le défaut d'hygiène et de salubrité avec 6 173 infractions. Ce bilan est en nette évolution par rapport aux chiffres du premier trimestre de l'année dernière, où les interventions n'ont atteint que 254.923 interventions et 44.702 infractions. Un bilan jugé «positif». Cette hausse d'activité selon M.Boukehnoun réside dans le fait que la Dgcerf «dispose de 10.000 agents de contrôle alors qu'en 2009, ils n'étaient que 3 500. M. Boukehnoun a cité quelques exemples d'infractions, à l'instar de entreprises qui confectionnent les bouteilles d'eau minérale où il a été relevé «un haut taux de nitrate», se traduisant par la destruction de «600.000 bouteilles d'eau». Un autre cas où des produits étrangers ont été constatées dans les bouteilles d'eau pour lesquels «75.000 bouteilles ont été détruites».
Pour appréhender les fluctuations des prix pour le mois de Ramadhan, M.Boukehnoun a indiqué que des agents de contrôle veilleront au contrôle des marchés, et particulièrement en ce qui concerne «le commerce illicite des produits très demandés par le consommateur et également le contrôle des commerçants qui pratiquent la rétention de stocks». En ce qui concerne les commerçants qui changent d'activité durant ce mois sacré et se tournent vers des produits «spécial Ramadhan» M.Boukehnoun a souligné que «le changement d'activité n'est pas interdit du moment où le commerçant respecte la loi en changeant son activité sur son registre du commerce». M.Boukehnoun a évoqué également les dispositions du décret exécutif n° 13-141, par qui un certificat valide que pour six mois sera délivré aux opérateurs n'ayant pas encore satisfait à toutes les conditions d'exercice, mais qui font état d'une opération urgente, qui reste toutefois sous le contrôle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.