Les journalistes appellent l'Etat à agir    Khalida Toumi et Abdelouahab Nouri bientôt devant la justice    Confirmer la mutation du football africain    L'appel des sept    Une bonne gouvernance et l'Etat de droit    Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Retard dans les rappels    Un combiné innovant    La marque qui a révolutionné l'automobile    La Russie victime de cyberattaques américaines "depuis des années"    De la justice d'exception à la justice sans exception !    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi : "Remettre le club en Ligue 1"    Ouverture de Club-des-Pins reportée    Ounas a repris l'entraînement    «Noureddine Bedoui doit démissionner»    ONM : "La solution constitutionnelle a échoué"    Economie politique du pillage du foncier agricole    Tout savoir sur les pneumatiques    Mise en service de la station de traitement des eaux du barrage Sarno    Les travailleurs réclament leurs droits    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Nouvelles d'Oran    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Gaïd Salah met en garde contre un vide constitutionnel    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    Urgence au dialogue consensuel    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    La justice se penche sur les dossiers du secteur    Début des inscriptions le 20 juillet    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ça gronde toujours
PROTESTATIONS À TIZI OUZOU
Publié dans L'Expression le 04 - 12 - 2014

Une vue de Tizi Ouzou
Les actions de protestation se poursuivent et se ressemblent dans la wilaya de Tizi Ouzou.
Cette fin de semaine, c'est au tour des futurs dentistes, en formation à l'université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, d'investir le terrain de la contestation. Les étudiants en médecine dentaire ont, en effet, observé un rassemblement de protestation à l'intérieur du Centre hospitalo-universitaire Nedir-Mohamed, dans le but de déplorer les problèmes auxquels ils font face. Cette montée au créneau intervient après le dépôt d'une plainte contre des internes en médecine dentaire. La goutte qui a fait déborder le vase est la réception d'une convocation de la part d'un huissier de justice informant les trois internes qu'une action en justice est intentée contre eux. Une action qui fait suite à l'observation, par les concernés, d'une grève jugée illégale et ce, à la clinique dentaire de M'douha. Les étudiants mécontents se demandent pourquoi sur les centaines de leurs collègues ayant observé ladite grève, seuls ces trois ont fait l'objet de poursuites. Les concernés précisent, par ailleurs, que le débrayage en question a été décidé par l'ensemble des étudiants et non pas par les trois «mis en cause» seulement. Du côté de la direction du CHU, on laisse entendre que la prise en charge des revendications des étudiants en question ne relève point des prérogatives de l'hôpital puisqu'elles sont inhérentes au volet pédagogique. Il incombe donc à la faculté de médecine de l'université de Tizi Ouzou de trouver la solution aux problèmes posés, toujours d'après la direction du CHU de Tizi Ouzou.
A l'université de Tizi Ouzou, ce sont les travailleurs affiliés au syndicat Snapap qui observent une grève de trois jours. Un débrayage dont la tenue a été décidée le 5 novembre dernier, un préavis de grève avait été déposé au rectorat de l'université «Mouloud-Mammeri» ainsi qu'à l'inspection du travail de la wilaya de Tizi Ouzou. Les grévistes déplorent, entre autres, un problème de logements de fonction. A travers cette action de protestation, les employés de l'université entendent exiger plus de transparence dans la gestion du dossier inhérent aux 200 logements LSP en cours de réalisation à Tamda et dont les travaux ne cessent d'être retardés. C'est la deuxième action de protestation à être menée en moins de trois mois, après celle d'octobre dernier, rappelle-t-on. Enfin, et toujours dans le sillage des grèves et des actions de protestation, les travailleurs de la direction des transports de la wilaya de Tizi Ouzou observent actuellement un débrayage de trois jours. La grève en question a été initiée par la section syndicale de l'Union générale des travailleurs algériens de la direction de wilaya des transports. Le débrayage a été appuyé par un sit-in observé par tous les employés, qui ont répondu favorablement à l'appel de l'Ugta. La grève en question a été suivie à plus de 60%. A l'origine de ce mécontentement, le recrutement de nouveaux travailleurs alors que les contestataires exigent la promotion de ceux qui sont déjà en poste depuis plus de 25 ans mais aussi une dizaine d'autres problèmes restés en suspens, en dépit de maints rappels.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.