Le procès de «Mme Maya» reporté    Par où commencer ?    La décision annoncée hier: Air Algérie reprendra ses vols domestiques dimanche    SNTF: Pas de date de reprise de la circulation des trains    Les Gilets Jaunes, le Hirak et l'enjeu de la démocratie    Ligue des champions d'Europe: Atlético - Bayern en tête d'affiche    ES Sétif: Une Entente taille patron    O. Médéa: Déjà une flopée de problèmes    Education: Des écoles peuvent se passer de l'enseignement les samedis    Un autre cadavre repêché au large de Madagh    Des cas de Covid-19 au lycée Imam El Houari: Les enseignants en grève depuis jeudi dernier    DROITURE ET BONNE FOI    5 ans de prison fermecontreOuyahiaet Sellal    Djerad met en place deux "task force"    Les principales mesures    L'Algérie repasse sous la barredes 1.000 casen 24 heures    L'Opep examine son accord de limitationde production    Opep: poursuite des discussions mardi autour d'une prolongation des réductions de production en vigueur    Covid-19 : mise en garde contre la consommation "anarchique" des anticoagulants    USMA : l'entraineur François Ciccolini suspendu deux ans par la LFP    L'armée sahraouie poursuit ses attaques contre des positions de l'armée d'occupation marocaine    Amnesty appelle à doter la Minurso d'un mécanisme de surveillance des droits de l'Homme    Covid-19: le confinement partiel à domicile élargi à 34 wilayas    Energies renouvelables: le CEREFE analyse les raisons d'échec des programmes précédents    Résolution du PE: la décision politique indépendante de l'Algérie "dérange" les parties étrangères    Tribunal de Koléa : une peine de trois ans de prison ferme requise contre Karim Tabou    Tipasa : report au 7 décembre du procès de "Mme Maya"    COVID-19 : Premières opérations de vaccination en janvier    TIN ZAOUATINE (TAMANRASSET) : Un terroriste armé se rend aux autorités militaires    Liga : Des statisitiques peu flatteuses pour Zidane et le Real Madrid    Ligue des champions: victoire du CRB devant Al-Nasr 2-0    Guardiola réagit au hat-trick de Mahrez    Ouyahia et Sellal condamnés à cinq ans de prison    Talaie el Hourriyet regrette les «tâtonnements» et les «effets d'annonce» du gouvernement    L'Iran réfléchit à sa riposte    Bouzidi à la rescousse, Abdeslam fait «demi-tour» !    Place au numérique    Repli historique du dinar face à l'euro    Plusieurs blessés lors de la "marche des liberté"    L'opposition maintient la pression sur Loukachenko    La sociologie et la Guerre d'Algérie revisitées    La crise des années 1980 sur fond d'histoire d'amour    Réflexion sur les violences faites aux femmes    Raymonde Peschard dite Taoues, ou l'histoire d'une battante    Quand la société néglige son autre moitié    Les journaux absents chez les buralistes    L'Algérie remet les pendules à l'heure    La France face à ses contradictions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Algérie Télécom se séparera de sa filiale Mobilis
MME FARAOUN L'A ANNONCE HIER À ALGER
Publié dans L'Expression le 06 - 10 - 2015


Houda Iman Faraoun
La ministre a appelé l'Arpt à plus de transparence dans ses décisions.
La ministre de la Poste et des TIC, Houda Iman Faraoun a annoncé hier au Forum du journal El-Moudjahid que «Mobilis sera détaché d'Algérie Télecom à travers la création d'un nouvel environnement des TIC dans le cadre de sa nouvelle réorganisation».
En répondant à une question relative à l'ouverture du capital de Mobilis et aux supposées négociations entre l'opérateur algérien avec Vodafone et Orange, la ministre de la Poste et des TIC dira que «présentement, il n'y a aucune négociation, par contre, l'ouverture du capital est à l'ordre du jour. Mais il s'agit de revoir la position de l'opérateur de téléphonie mobile par rapport à A.T.
C'est une filiale concurrente à Algérie Télécom». «Il n'est donc pas exclu que Mobilis en soit détaché. Dans les conditions actuelles, l'ouverture du capital de Mobilis portera forcément atteinte à Algérie Télécom», a-t-elle souligné.A ce propos, elle dira que «la création de groupement sera favorisée».
La ministre a fait savoir également que «l'ouverture du capital de l'opérateur Mobilis sera envisagée dès que la question de sa relation avec l'entreprise Algérie Télécom sera réglée».
Une fois l'ouverture du capital de Mobilis décidée, il reviendra aux services commercial et technique d'entamer des pourparlers avec les opérateurs partenaires et de porter à la connaissance du gouvernement les offres qui lui sont favorables.
La ministre a relevé une aberration par rapport à la concurrence existant actuellement entre Algérie Télécom et sa filiale Mobilis. A la question d'ouverture ou non du capital d'Algérie Télécom, elle a rétorqué qu'il n'est pas question de l'ouverture du capital de l'entreprise car c'est un domaine stratégique de l'Etat».
Quant à la mise en place d'un nouvel environnement des TIC, il sera question de réfléchir à une forme d'organisation par laquelle Algérie Télécom garderait le monopole et la souveraineté sur les réseaux de communication, et donner la possibilité à d'autres opérateurs de fournir l'accès à l'Internet dans le cadre de la concurrence loyale. Dans ce contexte, elle a noté que «l'accès à l'Internet en Algérie demeure très cher avec un service d'accès pas toujours fiable, même au nord du pays». Selon la ministre, «le réseau Internet de la commune de Kouba à Alger est à refaire». Concernant le manque de liquidités à la poste, Mme Faraoun a reconnu la persistance des mêmes aberrations comme les retards dans l'acheminement de liquidités dans certaines régions et localités du pays.
«Le manque de liquidités est dû au fait que les Algériens retirent la totalité de leurs salaires en une seule fois», indique-t-elle. «Des centaines de milliards de centimes retirés durant l'Aïd, seront versés dans l'informel», a-t-elle noté.
La ministre a annoncé la mise en place de la certification électronique au courant du premier semestre. Interrogée sur les transactions qui se font en ligne, elle indique qu' «aucune réglementation ne les garantit actuellement».
La ministre a souligné que son département présentera un nouvel avant-projet de loi au gouvernement lors du Conseil des ministres prévu aujourd'hui. Mme Faraoun a appelé l'Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (Arpt) à davantage de transparence dans ses décisions afin de mieux gérer les relations commerciales entre les opérateurs du secteur.
Interrogée sur les conditions socioprofessionnelles des travailleurs d'Algérie Poste, la première responsable du secteur a écarté toute possibilité d'augmentation des salaires pour le personnel du secteur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.