La mobilisation populaire demeure intacte    "La corruption est une atteinte aux droits de l'Homme"    Le marché de voitures toujours fermé    L'AEP des communes de la daïra de Sidi Naâmane renforcée    Les employés de l'EPMC investissent la rue    Pénurie de véhicules    Une production record de tomate industrielle    «La Caisse pourrait revoir le seuil des remboursements actuels des soins médicaux»    L'ONU craint une escalade    Le Premier ministre tunisien délègue ses pouvoirs    Reprise des violences autour de Tripoli    Guenina et Meftahi de la partie face au WAT    Kadri : "Nous visons une victoire au Khroub"    L'ombre du passé    Un accord européen pour répartir les 356 migrants    Alger rit, Algérie pleure    Qui en est responsable ?    "La création doit s'inspirer de la question identitaire"    Deux grands rendez-vous à Aïn Témouchnent    Monarchie de juillet / 1re République (1830-1842)    L'acteur espagnol Javier Bardem appelle à protéger les océans    Compétitions africaines des clubs : Mission difficile pour les Canaris    MC Oran : Les Hamraoua à l'assaut de l'Aigle sétifien    Coupe arabe : La JSS contrainte de gagner face au CA Bizerte    Al Merreikh - JSK (aujourd'hui à 18h30) : Velud : «J'ai déjà battu Al Merreikh mais les matchs ne se ressemblent pas»    Oued R'hiou (Relizane) : Saisie d'armes à feu et d'un drone    Réhabilitation des hôtels publics à Tizi Ouzou : Trois structures livrées en novembre    «Book Exchange» au jardin botanique du Hamma, à Alger : Echangez vos livres contre d'autres    Dialogue: Sofiane Djilali pose ses conditions    5 morts et 32 blessés à Alger: Un concert vire au drame    Douanes: Plusieurs marchandises soumises à l'autorisation de circuler    Chlef: Installation du président et du procureur général de la Cour    Bouira: 19 têtes bovines et 30 moutons volés    Relizane, Naâma, Tlemcen: Des armes et plus de 280 kg de kif saisis    Tiaret: L'affichage des listes des logements sociaux reporté    Plus de 1 300 réfugiés rapatriés en l'espace de 24 heures    Martin Griffiths met en garde contre la fragmentation du pays    Découverte du cadavre d'un jeune homme à El Matmar    Medane n'est plus manager général de la sélection    Les manoeuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région    La maison traditionnelle Kabyle célébrée à Tazerouts    "Possibilité de ne pas recourir à l'importation du blé"    Hanni débute fort    Le Hirak, acte 27    Bensalah nomme de nouveaux ambassadeurs    La police veut démanteler le Mouvement islamique    Tayeb Louh en prison    CLASSEMENT MONDIAL DES ARMEES : L'ANP parmi les 30 puissances mondiales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Quatre ministres au chevet du projet
LA GRANDE MOSQUEE D'ALGER POUR FIN 2019
Publié dans L'Expression le 13 - 11 - 2017


Les travaux avancent
Djamâa El Djazair se veut un pôle attractif à caractère religieux, culturel et scientifique conjuguant authenticité et modernité, à travers son style architectural exceptionnel.
Le chantier bat son plein à la Grande mosquée d'Alger, un projet dont la livraison est annoncée pour «avant fin 2019», a indiqué le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abelwahid Temmar. Et ce dernier de préciser que toutes les entraves techniques ont été levées ce qui permet d'accélérer la cadence de réalisation.
Le ministre s'est ainsi exprimé alors qu'il était accompagné du ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, du ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, du ministre du Tourisme, Hacène Mermouri, et du wali d'Alger, Abdelkader Zoukh. Autant d'officiels qui dont la seule présence rappelle l'urgence de parachever cette grande réalisation à l'échelle continentale et régionale. Temmar a d'ailleurs précisé que cette mosquée sera un chef-d'oeuvre architectural qui apportera une touche esthétique à la capitale. Ainsi, c'est la course contre la montre qui est engagée sur le site de Mohammadia, à Alger. Il s'agira donc, avance-t-on, de procéder par priorité, notamment afin d'offrir aux fidèles la grande salle de prière. Le chantier de la Grande mosquée d'Alger, situé dans la commune de Mohammadia, au coeur de la baie d'Alger a eu ainsi la visite d'une authentique délégation ministérielle. Ils sont désormais quatre ministres et un wali à inspecter l'avancement des travaux de ce joyau architectural, supervisé, détaillé et suivi au détail près par le chef de l'Etat lui-même. La phase de décoration et d'ornement a été amorcée en concertation avec des architectes décorateurs et des calligraphes et en coordination avec les responsables compétents des trois secteurs ministériels concernés, à savoir celui des affaires religieuses et celui de la culture et du tourisme, a fait savoir le ministre. «Les travaux de décoration sont très importants, a affirmé Temmar ajoutant que la Grande mosquée d'Alger doit être un chef-d'oeuvre et un lieu de rayonnement pour la capitale et l'ensemble du territoire national». Le ministre a également inspecté l'avancement des travaux au niveau de la salle de prière, de la cour, du minaret et de différentes autres parties de la mosquée où les travaux vont bon train. Abordant les solutions devant garantir une circulation fluide des personnes et des véhicules, le ministre a affirmé qu'il s'agit là d'un «défi» pour l'entreprise en charge de la réalisation de la mosquée, sachant que la capacité d'accueil de cette structure atteindra 120.000 fidèles. Rappelons que le président Bouteflika veut donner une âme à ce lieu de culte, qui se veut le «symbole de l'Algérie indépendante et un centre de rayonnement intellectuel et culturel», relève-t-on.
Outre la volonté d'en faire un lieu de culte, le président veut à la fois faire de ce bastion de la foi un lieu de réflexion et une université islamique de renom, où les grands penseurs islamiques convergeront, le but du président Bouteflika étant de créer un lieu de rencontre prestigieux pour les fidèles, les chercheurs en théologie et les islamologues.
Le ministre des Affaires religieuses, Mohamed Aïssa a d'ailleurs indiqué, à la faveur de l'escale d'avant-hier, que les difficultés liées à l'architecture et à l'aspect technique ont été surmontées, relevant que le chantier de la mosquée entamait sa phase esthétique inspirée, a-t-il dit, de notre culture islamique.
La Grande mosquée sera un pôle culturel, a affirmé le ministre, relevant qu'il est procédé actuellement à la formation du staff chargé de la gestion de la mosquée. S'agissant du tapis de la mosquée, le même ministre a affirmé que jusqu'à présent il n'y a pas d'enveloppe financière pour son acquisition, précisant qu'aucun pays n'a offert de tapis à l'Algérie. Réalisée sur une superficie dépassant 27 hectares, la Grande mosquée d'Alger compte une salle de prière d'une superficie de 20.000 m2, un minaret long de 267 M,une bibliothèque, un centre culturel, une maison du Coran, ainsi que des jardins, un parking, des blocs administratifs et des postes de protection civile et de sûreté, et des espaces de restauration. Dans la partie sud du site, est prévu un centre culturel composé d`une grande bibliothèque, de salles de cinéma et de conférence pouvant accueillir 1500 participants.
Lancé début 2012, le projet de réalisation de la Grande mosquée l'Alger, a été confié à l'Entreprise chinoise. Concernant les deux niveaux du sous-sol comportant des systèmes antisismiques, leur réalisation est achevée à 100%. Les salles d'ablutions et de prière ont une capacité d'accueil de 3500 personnes.
La bibliothèque compte un million de livres, le centre culturel peut accueillir 3000 personnes, la maison du Coran 300 étudiants et le parking automobile 4000 véhicules.
La Grande mosquée d'Alger qui sera livrée fin 2019, est la plus grande mosquée d'Afrique et la troisième plus grande mosquée au monde après Masdjid Al-Haram de La Mecque et Masdjid Al-Nabawi de Médine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.