Rassemblements et meeting: Les précisions de l'ANIE    Marché de Aïn El Turck: Retour en force des étals de vente de viande de l'abattage clandestin    Présomptions condamnables ?    Un destroyer américain fait escale au port d'Alger    USM Bel-Abbès: Reprise sur place en attendant les stages    JSM Béjaïa: Le bon sens a prévalu    Ligue des champions d'Europe: PSG - United, de la revanche dans l'air !    Nouveaux bacheliers: Les préinscriptions, mode d'emploi    Non respect des gestes barrières et hausse des cas de Covid-19: Le wali ordonne l'intensification des contrôles    24 blessés dans sept accidents de la route en 72 h    L'ex-commissaire: Kaddour Benkhira n'est plus    L'Opep+ décidée à prendre les mesures pour stabiliser le marché    "La révision constitutionnelle consacre et préserve les constantes de l'identité nationale    Comparution de l'ex-wali zoukh    Talaie El Hourriyet appelle ses militants à faire "prévaloir l'intérêt du pays"    214 nouveaux cas dépistés en Algérie    Baisse prévisionnelle des réserves de change à moins de 47 mds/USD    Procès en appel d'Ali Haddad : les plaidoiries de la défense se poursuivent    Sacchi et Capello évoquent la performance de Bennacer !    Première séance pour Benrahma avec West Ham    PLF: la commission des finances réclame davantage de mesures pour sauver les entreprises    OPEP+: Attar insiste sur le respect des engagements pour rééquilibrer le marché    Le projet de l'amendement constitutionnel institue un nouvel Etat fier de son identité et ouvert sur le monde (Hafsi)    Energie: le taux national d'électrification a atteint plus de 98% à fin 2019    Les réserves de change passeront sous la barre des 50 milliards de dollars    NAAMA : Découverte d'une bombe datant de l'époque coloniale    VIANDES BLANCHES : Prise de mesures pour un approvisionnement stable du marché    LAGHOUAT : 03 morts et 06 blessés dans un accident à Aflou    DISTRIBUTION DE LOGEMENTS A MASCARA : Opération d'envergure à l'occasion du 1er novembre    RENCONTRE SUR LE PROJET D'AMENDEMENT CONSTITUTIONNEL : La fédération nationale de la société civile sensibilise les citoyens    Référendum constitutionnel : Talaie El Hourriyet décide de participer et appelle ses militants à faire prévaloir l'intérêt du pays    Fédération subaquatique (FASSAS): deux candidats pour le poste de président et 11 pour le bureau    A servi et peut servir encore!    Deux policiers enlevés par des membres d'un parti    Violences intercommunautaires dans le fief d'un candidat    Le MC Saïda toujours interdit de recrutement    La CAF propose différentes options pour les 3e et 4e journées    "Nous n'allons pas reconfiner à nouveau"    Lilia Salemkour sur le podium    La rue réclame la réforme de la monarchie en Thaïlande    Tala Amara n'a pas oublié son fils    "Héliopolis" de Djaâfar Gacem en compétition    Plaidoyer pour une Algérie en phase avec la marche du monde    Aux enchères de Christies, 10 millions de dollars pour un recueil de Shakespeare    Les associations religieuses appelées à contribuer à la consolidation du patriotisme    Fonds de commerce «invalide» !    «Monsieur propre»    Tiaret: Un thé à la «Place Rouge»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Des lettres rogatoires envoyées dans plusieurs pays"
UN AUTRE EPISODE DANS LE FEUILLETON DES 701 KG DE COCAINE
Publié dans L'Expression le 07 - 07 - 2018

«Environ 200 personnes ont été entendues par le juge d'instruction en charge de cette affaire.»
La neuvième chambre pénale du pôle spécialisé d'Alger, attendrait le retour des réponses aux «lettres rogatoires internationales envoyées aux autorités judiciaires de six pays étrangers dans le cadre de l'enquête sur l'affaire des 701 kg de cocaïne», indiquent certains médias, citant des sources judiciaires proches du dossier. Il est question, notamment, des renseignements et des preuves sollicitées aux autorités du Brésil d'où provient la cargaison, de l'Espagne, où le navire la transportant a transité, et du Liberia, le pays où a été enregistré ce bateau et le pays d'origine de l'armateur... etc. A la lumière des résultats de ces lettres, entrant dans le cadre de la demande d'assistance judiciaire avec ces pays, cette affaire sera probablement requalifiée en «une affaire de criminalité transnationale organisée». A titre de rappel, «six personnes», en lien direct avec l'affaire de la cocaïne, dont Kamel Chikhi, ses deux frères, son associé dans l'entreprise de promotion immobilière et deux magistrats ont été écrouées sur la base «de preuves tangibles». Il faut noter que «pour l'heure aucun juge n'a été désigné pour effectuer des déplacements à l'étranger dans le cadre de cette affaire», indique-t-on. Sur un autre plan, le haut conseil supérieur de la magistrature (CSM), devrait «statuer» dimanche prochain, sur le cas de trois magistrats soupçonnés d'être impliqués dans l'affaire de trafic d'influence dans le cadre de l'activité de promotion immobilière de Kamel El Boucher, principal accusé dans l'affaire des 701 kg de cocaïne saisis au port d'Oran, fin mai dernier. Ces magistrats, a rapporté, jeudi dernier, le quotidien El Khabar, citant des sources bien informées, «comparaitront devant le conseil de discipline lors de la session du conseil supérieur de cette corporation pour violation du droit de réserve, le non-respect de leurs engagements professionnels et divulgation de secret professionnel». «Il s'agit d' accusations et soupçons liés aux accointances avec Kamel El Boucher et des facilités qu'ils lui auraient accordé dans le cadre de l'acquisition du foncier pour ses multiples projets immobiliers à Alger et dans d'autres wilayas, en contre partie de promotion ou d'avantages qu'il auraient reçu», selon la même source. Parmi ces magistrats, trois sont arrêtés et placés sous mandat de dépôt par le juge d'instruction de la 9e chambre du pôle pénal spécialisé près le tribunal de Sidi M'hamed (Alger). Une autre magistrate exerçant à Alger, soupçonnée d'avoir obtenu des avantages de la part du suspect principal suite aux services rendus ou facilités en lien avec son activité de promotion immobilière, a été «radiée» à l'issue d'une inspection interne au ministère de la Justice. Il faut dire, également, qu'environ 200 personnes ont été entendues par le juge d'instruction en charge de cette affaire. Plusieurs d'entre eux, sont des cadres des services de l'urbanisme et de la Conservation foncière de plusieurs communes d'Alger. Ces mis en cause sont impliqués dans des affaires de corruption et de pots-de-vin versés en contrepartie de facilitations au profit du principal accusé, K. Chikhi, dans le cadre de son activité de promotion immobilière. En un temps record, les promotions immobilières de K.Chikhi ont connu un essor rapide à travers plusieurs communes et daïras de la capitale ainsi que dans d'autres wilayas.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.