Incendie à la zone industrielle de Skikda: Un des trois blessés succombe    Plastique, composants et emballages inscrits dans la durée    Nouvelle recomposition du pouvoir mondial: Impacts des tensions géostratégiques et poids des BRICS    Des partis algériens dénoncent: Nouvelle provocation marocaine    Solution factice    Des Verts sans clubs: Une autre difficulté pour Belmadi    Rentrée 2022-2023: La liste des fournitures scolaires connue    Sécurité routière: Hécatombe sur les routes algériennes    Guelma: 31 blessés dans deux accidents de bus    Tlemcen: Un saut dans l'histoire    L'issue des négociations semble proche    Le Kenya se réveille avec des interrogations    L'incontournable accompagnement de l'Etat    Triplé pour le judo    Aouar et Adli disent «oui»    Deux joueurs suspendus pour dopage    Une aubaine pour Sonatrach    «Aucun pays n'est à l'abri de la menace terroriste»    Deux frères écrasés par un train    «j'irai me promener aux sablettes»    Situation maîtrisée    Le diktat des chauffeurs de bus privés    Le Maroc veut-il la guerre?    FFS et RCD se préparent    Ecarts d'un charlatan inféodé    Hommage au comédien Sirat Boumediene    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    15 pays y prennent part    Six morts et quinze blessés dans un accident de la route    Enième attaque contre la mosquée Al Aqsa    24 Palestiniens arrêtés par l'entité sioniste    Inondations au Soudan: L'Algérie présente ses condoléances    Conférence d'Alger en prévision des assises nationales d'octobre    Le ministère la culture la célèbre en août    L'artisan du succès de nombreuses stars de la chanson chaâbi    Sonatrach: installation d'une commission d'enquête suite à l'incendie dans la zone industrielle de Skikda    Feux de forêts: le directeur général de la Protection civile s'enquiert de la situation à Tipaza    Saïd Chanegriha prend part par visioconférence à la 10e Conférence internationale sur la sécurité    Jeux de la Solidarité Islamique / Natation (200m papillon) : Syoud décroche l'argent    Jeux de la Solidarité Islamique / Football (match pour le bronze) : défaite de l'Algérie face à l'Azerbaïdjan    Retour sur le rôle actif du martyr Mokhtar Kritli dans les préparatifs de la Révolution (TEMOIGNAGES)    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    Le vieux de mon village    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Pas de disqualification pour le moment
PARTICIPATION DU CAMEROUN À LA CAN-2019
Publié dans L'Expression le 18 - 03 - 2019

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) annoncera son verdict concernant le Cameroun après la rencontre des Lions indomptables face aux Comores, comptant pour les éliminatoires de la CAN-2019.
Le ticket pour la CAN-2019 en Egypte se jouera bien sur le terrain entre le Cameroun et les Comores. Ces derniers avaient demandé la suspension des Lions indomptables auxquels la CAF a retiré l'organisation de la compétition. Mais le recours auprès du Tribunal arbitral du sport ne sera traité qu'après la rencontre entre les deux équipes, selon les informations de Jeune afrique. La rencontre du 22 mars entre le Cameroun et les Comores conserve encore tout son suspense. L'équipe insulaire avait pourtant porté un recours auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS), demandant l'exclusion des Camerounais après que la CAF leur a retiré le droit d'organiser la CAN-2019 attribuée à l'Egypte par la suite. La plainte des Comoriens fait référence à un article du règlement de la Confédération africaine de footballqui stipule qu'une équipe, qui se voit retirer l'organisation d'une CAN doit payer une amende et n'a pas le droit de participer à l'édition suivante. Toutefois, le TAS a décidé de prononcer son verdict après le match entre les deux équipes, qui jouent pour une place en Egypte, au mois de juin prochain, d'après des informations relayées par Jeune afrique. Une décision au goût amer pour Amir Abdou, sélectionneur des Comores. «On a le sentiment que la CAF cherche à préserver le Cameroun. Il y a un règlement et il y a de quoi être en colère lorsqu'on entend de telles choses», s'offusque le coach des Coelacanthes. «Il y a pourtant un règlement. Nos avocats disposent d'arguments solides. Mais la CAF, pour calmer le jeu après avoir retiré l'organisation de la CAN au Cameroun, a préféré agir autrement, en lui confiant l'édition 2021 et en la maintenant dans le groupe de qualifications. On a tout de même l'impression que quelque chose n'est pas normal», grince Amir Abdou. Les Comores devront s'imposer à Yaoundé pour disputer la CAN en juin prochain, alors qu'un nul suffirait aux Lions pour valider leur ticket.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.