Proposition de sortie de crise    Les mises en garde de Gaïd Salah    De nouveaux noms transmis à la Cour suprême    Louisa Hanoune reste en prison    Des opposants accusent Sidi Saïd de vouloir renouveler son mandat    Les solutions en dehors de la justice    Amar Ghoul rattrapé par "son" autoroute    La rapporteuse de l'ONU demande une enquête sur "MBS"    La Russie et la Chine opposées à l'initiative américaine    L'Egypte accuse l'ONU de vouloir politiser le décès    Un mois pour reconquérir les Pyramides !    L'EN rejoint son camp de base au Caire    Des arbitres européens pour superviser la VAR    Des finales explosives et des hommages    Le procès de Kamel Chikhi reporté au 3 juillet    Deux cas de triche    Un mort et trois blessés dans un accident de la route    Un étudiant palestinien poignardé par son compatriote    Les salariés dans le désarroi    Un secteur en quête de professionnalisation    Khalida Toumi et Abdelouahab Nouri convoqués par la justice    ACTUCULT    Le single de son album posthume depuis hier sur Youtube : Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Exposition de Nawel Harkat à Constantine    Une bien triste leçon égyptienne    Un préjudice pour les communes et un danger pour les automobilistes: Vol des couvercles d'égouts sur la voie express    St Germain (Aïn El Turck): Des habitants dénoncent la cruelle déchéance de l'Esplanade du 5 juillet    El Kerma: Un réseau spécialisé dans le vol des pièces détachées démantelé    L'Autre football    Groupe A : Egypte-Zimbabwe, vendredi à 21h00: Les Pharaons pour confirmer leur statut    MC Oran: Chérif El-Ouazzani grince déjà des dents    Quand les oligarques et leurs mentors auront rejoint la prison d'el harrach, que restera-t-il à entreprendre en toute urgence !    La Cour suprême ordonne le réexamen de l'affaire de l'autoroute Est-Ouest    Transport aérien: Le SNTMA parle de «climat de tension et d'injustice»    De l'éthique du personnel politique    L'Iran et la Russie sont-ils les vraies cibles de l'attaque des deux pétroliers en mer d'Oman?    Dr Berkani Bekkat, président de l'ordre des médecins algériens : "Nous n'avons plus le temps pour une Constituante"    Présidentielle en Mauritanie: Ould Abdel Aziz quitte le pouvoir, mais pas la politique    Cameroun Entre répression et arrestations, les pro-Kamto continuent de résister    Le Pr Belmihoub Analyse l'impact du "Hirak" sur l'économie dans un entretien à l'APS : ''C'est le temps économique qui va s'aligner sur le temps ...    Organisation nationale des moudjahidine L'ONM appelle à un dialogue national avec la participation de tous    Marches des étudiants : Appel à des négociations sans les symboles du système    BCE : Draghi évoque une baisse des taux, Trump peste contre l'euro faible    Ouargla: Lancement des travaux d'aménagement du parc industriel de Hassi-Benabdallah    Prière funéraire à la mémoire de Morsi à Istanbul    Séance plénière consacrée auvote de deux projets de loi    Coup d'envoi demain de la 32e édition    "West Side Story" de Steven Spielberg dévoile sa première photo    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'armée face aux conspirateurs
Publié dans L'Expression le 22 - 05 - 2019


Intransigeance. Pas de sortie de l'ordre constitutionnel. C'est la position irréversible de l'institution militaire. A ceux qui prônent la solution politique et un dialogue direct avec l'ANP, celle-ci dit non. Pour bien comprendre ces deux positions diamétralement opposées, un peu de pédagogie ne sera pas de trop. Entre une route avec sa signalisation, son Code de la route et ses directions affichées et une piste sauvage sans indications et sans gendarmes puisque sans Code de la route, que choisir? Dans le premier cas et même si les signalisations sont imparfaites et un Code de la route, incomplet, les gendarmes sont tout de même présents pour rappeler les textes que doivent respecter les automobilistes. Par contre, dans une voie sans issue, sans réglementation en vigueur, sans priorité de passage, sans limitation de vitesse, c'est l'anarchie assurée et des télescopages garantis. Le choix est vite fait pour les personnes sensées. Pourquoi aller dans une voie sans issue quand la possibilité d'emprunter une voie balisée existe? Ceci dit, il ne faut pas croire que tout ceci est ignoré par ces politiques qui poussent à sortir de l'ordre constitutionnel. Et comme le dit le général Gaïd Salah, ceux-là «utilisent les manifestations populaires (qui deviennent une monture facile pour eux) comme un portail pour scander leurs slogans et brandir leurs bannières, et une passerelle pour transmettre certaines revendications irrationnelles». En effet, quoi de plus simple que de filmer, en gros plan, avec son smartphone un petit groupe de personnes scandant n'importe quoi et poster ensuite la vidéo sur YouTube pour faire croire que tous les manifestants ont scandé la même chose. Soyons sérieux et débarrassons-nous de cet infantilisme, c'est l'avenir de notre pays qui se joue sous nos yeux. Au lieu de dire «non au vote» disons «non à la fraude électorale» quand on se revendique démocrate. Quand on dit «Silmia» on ne doit agresser personne même pas verbalement. On doit laisser la justice faire son travail. Quand on est mature politiquement, on n'accuse pas la «issaâba» en y «mettant» tous les responsables intègres de nos institutions. Dans le but de détruire l'Etat. D'où cette mise en garde du général Gaïd Salah, contre «ceux qui veulent, sans scrupule aucun, enliser l'Algérie dans des méandres aux conséquences inconnues». L'Algérie a besoin, plus que jamais, de tous ses patriotes. L'histoire jugera. Implacable!

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.