PSG : Di Maria supporte mal le confinement    BLIDA : Arkab s'enquiert de la disponibilité des produits pétroliers    COMMERCE EXTERIEUR : Une baisse globale des échanges en 2019    EN PLEINE EPIDEMIE MONDIALE : La Corée du Nord tire un nouveau projectile    ETATS-UNIS : Trump renonce à placer New York en quarantaine    Bengrina annonce une aide financière de ses députés    Real : Zidane aurait pris une décision pour Aubameyang    OUARGLA : L'annexe régionale de l'institut Pasteur opérationnelle    Un petit village kabyle met en place une ‘'organisation de guerre''    Un mariage provoque 4 contaminations au Covid-19 à Bejaia    Covid19: 57 nouveaux cas confirmés et 2 nouveaux décès enregistrés en Algérie    Oran: 1er concours d'improvisation théâtrale sur Internet    Covid19-Foot: la FAF envisage des mesures de soutien et de relance    L'Agence de presse sahraouie fête son 21e anniversaire    LFP-Coronavirus: "nous réfléchissons à toutes les hypothèses"    La doctrine de la « guerre révolutionnaire », genèse, mise en œuvre et postérité    Le régime algérien profite du coronavirus pour réprimer de plus belle    Covid19-Médicaments à base d'hydroxychloroquine: près de 320.000 boites bientôt disponibles    Journée de la Terre: les Palestiniens face à la colonisation et la propagation du Covid-19    Report JP-2020: les athlètes algériens entre déception et soulagement    Coronavirus: les walis instruits de la mise en œuvre "urgente" d'un dispositif "particulier" d'assistance des citoyens    Le taux d'inflation moyen annuel a atteint 1,8% en février    Des personnalités dénoncent la dérive totalitaire du régime    Tentative de réhabiliter le vote par procuration    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    La guerre des prix ne profite à aucun producteur    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Les supporters de l'ASMO attendent et espèrent    Pierre Audin solidaire avec Khaled Drareni    La presse écrite à rude épreuve    Lancement d'une plateforme numérique    Blida: Le décompte macabre continue    Prolifération des abattoirs clandestins: Saisie de près de 6 q de viande impropre à la consommation à Es-Senia    Les cygnes blancs de 2020    Une panne technique dans deux postes transformateurs à Hassi Ameur: Coupure prolongée du courant électrique à Oran et plusieurs wilayas de l'Ouest    Mascara: Nouvelles saisies de produits alimentaires    Le confinement fait polémique    L'ESPRIT ET LE CŒUR    La leçon d'humilité    30e nouveau membre de l'Otan    Les règles de conformité fixées    AFFAIRE DU PROCUREUR ADJOINT DE TIARET : Le Syndicat national des magistrats réagit    COUR D'ALGER : Le Parquet général exclut l'atteinte de Karim Tabbou d'un AVC    Palestine: attachement à la terre et lutte jusqu'à la libération de la patrie    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    Pandémie Covid-19: the year after!    Le FNDC dénonce des violences après le double scrutin de dimanche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les ambitions des professionnels
CAP SUR LE DEVELOPPEMENT DE L'AGRICULTURE ARBORICOLE
Publié dans L'Expression le 30 - 05 - 2019


Chemlal occupe 90% de l'oliveraie de la wilaya
La filière entend passer de 13 à 18 millions de litres d'huile d'olive en cinq ans.
La dynamisation et la création de cellules de suivi des filières arboriculture fruitière, agrumes et oléiculture, ont été au centre des débats de la direction des services agricoles inscrites dans l'optique de suivre les différents programmes en relation avec les différentes filières qui ont eu lieu avant-hier au siège de la direction des services agricoles. La restructuration de cette activité, qui s'apparente à une réforme de fond en comble, semble atteindre déjà sa vitesse de croisière. Le développement de ces filières et leur adaptation aux normes internationales appellent en effet, d'autres façons de faire et d'autres de voir. C'est le cas d'ailleurs de la filière oléicole, qui prend son envol grâce au travail de différents intervenants comme la Chambre de l'agriculture, la direction des services agricoles ainsi que les divers techniciens qui travaillent sur le terrain, avec les agriculteurs. Aussi, les responsables du secteur comptent justement passer de 38.650 ha à 50.000 ha de superficie oléicole dans les cinq années à venir. L'augmentation de la superficie oléicole est l'un des objectifs du plan d'action de la DSA pour développer la filière oléicole à Tizi Ouzou, une région oléicole par excellence de par son relief montagneux qui se prête à des plantations rustiques et qui recèle un savoir-faire, des potentialités, un parc huilerie et un nombre d'oléiculteurs importants.
A ce titre, il est prévu d'augmenter, dans les cinq prochaines années la superficie du verger oléicole local qui est actuellement de 38 650 ha, à 50.000 ha. Il est à noter que l'oliveraie de Tizi Ouzou est composée essentiellement de la variété Chemlal qui occupe 90% de l'oliveraie de la wilaya.
Cette espèce, très répandue occupe 70% de la superficie arboricole de la wilaya avec un nombre d'exploitations oléicoles estimé à 39 181, d'une taille moyenne de moins de 2 ha/exploitation. Aussi, pour atteindre cet objectif, la direction des services agricoles a mis au point un programme de plantations et de greffages fourni à la wilaya par le ministère de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, sur la base d'une demande des agriculteurs. En effet, le programme prévoit le greffage de 181.000 plants d'oléastres et la plantation de 340.000 oliviers à travers toutes les communes. De leur côté, les pouvoirs publics, par la voie du Fonds national de développement rural et d'appui aux éleveurs et aux petites exploitations agricoles, ont investi un budget total de 95,240 millions de DA. Mais le point cardinal dans toute cette stratégie ne peut être que l'amélioration de la qualité et du rendement en huile, par olivier. Pour l'instant, un olivier produit quatre litres d'huile, mais il faudra passer à la vitesse supérieure loin pour atteindre la norme. Ce qui fera passer la production de la wilaya de 13 millions de litres d'huile/an, à 17 millions de litres/an». Pour y parvenir, les techniciens de ces services et de tous les intervenants ont lancé des campagnes de sensibilisation et de formation aux techniques de la taille de fructification, l'entretien des vergers, la lutte contre les ravageurs.
Enfin, derrière tous ces objectifs, l'huile d'olive de la wilaya compte se faire une place privilégiée sur les circuits commerciaux nationaux et pourquoi pas internationaux, dans un proche avenir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.