Boudjemâa: appel à contribuer à la politique de l'économie circulaire    Le refus de l'UE d'inclure le Sahara occidental dans l'accord "interbus" est une avancée intéressante    Khaldi pour la modernisation de la gestion des établissements de jeunesse    Le Gouvernement déterminé à développer une véritable industrie pharmaceutique    Ligue des champions – Gr. B (6e J): le MC Alger rejoint le CR Belouizdad en quarts de finale    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Coupe de la Ligue: USMA-MCA affiche des huitièmes de finale    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Pour qui sonne le glas ?    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    Acquittement pour 32 activistes    L'option du rationnement écartée ?    Regroupement en tête    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    Les walis soumis à une évaluation périodique    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La 2A devient GIG-Algeria
Après 20 ans d'activité
Publié dans L'Expression le 03 - 03 - 2021

C'est dans le strict respect des mesures sanitaires et préventives imposées par les autorités publiques que l'Algérienne des assurances, «2A», a annoncé, hier, la nouvelle identité visuelle de «2A», devenue «Gig Algeria».
Cette cérémonie, qui s'est déroulée au niveau du Centre international des conférences (CIC), Club des Pins - Alger), a été l'occasion de présenter en avant-première le spot télévisuel révélant la nouvelle identité visuelle de l'Algérienne des assurances, marquant le passage de «2A» à «Gig Algeria».
Le changement de l'identité visuelle de l'Algérienne des assurances, qui «assure et réassure» intervient suite à la participation à son capital social, du groupe international «GIG» (Gulf Insurance Group) en 2015. Cette décision marque une étape importante dans la stratégie de développement de la compagnie selon les standards et les normes internationaux, est-il expliqué.
«GIG», dont les deux principaux actionnaires sont le groupe d'investissement koweitien «Kipco» et le canadien «Financial Holding Limited Fairfax», vient, selon l'Algérienne des assurances, d'affirmer, en novembre 2020, sa position de «leader sur le marché des assurances» dans la région Mena, (Middle East North Africa) avec l'acquisition de toutes les opérations du groupe «AXA» dans la région du Golfe.
Le groupe se fraie ainsi un chemin balisé pour être présent, au futur, dans pas moins de 13 pays: Algérie, Koweït, Emirats arabes unis, Bahreïn, Syrie, Irak, Liban, Arabie saoudite, Egypte, Qatar, Oman et Turquie. Lors de leur intervention, à l'occasion de cet événement, le directeur général, Mourad Kaoula et la directrice du marketing, Amel Bounoua, ont présenté les principaux indicateurs de l'exercice 2020 mettant en avant les valeurs fédératrices de la marque qui sont au nombre de trois: «respect,durabilité et récompense.»
Dans son allocution, Kaoula a souligné sa «fierté» de dévoiler la nouvelle identité visuelle de «GIG», (...) un pas de plus, dit-il, vers de nouveaux défis et la réalisation d'objectifs stratégiques qui convergent sur la vision de «devenir la marque la plus distinguée et l'employeur préféré des Algériens».
Il a indiqué que la stratégie sur le moyen et le long terme se base sur la digitalisation progressive de l'ensemble des processus et des pratiques de la compagnie, afin de faciliter l'assurance aux Algériens. Kaoula n'a pas manqué de souligner que les valeurs de «GIG» sont puisées dans plus de 20 années de travail et de dévouement... pour «répondre aux besoins et aux attentes actuels et futurs de nos clients».
Kaoula a, par ailleurs, annoncé un réaménagement progressif du siège social, des sièges régionaux ainsi que les agences qui arboreront les nouvelles couleurs de la marque.
Lors de cette conférence, il a été assuré que tous les engagements pris auparavant par «2A» restent entiers, ne subiront aucun changement et ne présentent aucun risque pour la clientèle. «Face à une rude concurrence la clé de la réussite équivaut au changement qui sera opéré de 2021 à 2025 en offrant le choix à notre clientèle», a indiqué Kaoula. Il ne manquera pas de prévenir qu'une légère baisse d'activités est envisagée suite à la crise sanitaire et à la «dépréciation de la monnaie nationale». Pour lui cette étape est un challenge et il faut s'adapter aux standards internationaux, et ce, tout en affirmant que la culture d'assurance existe en Algérie; aussi faut-il la renforcer en proposant des réponses aux besoins exprimés, a-t-il estimé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.