Affaire Ali Ghediri : Le parquet requiert 7 ans de prison    Metz : Boulaya fait son retour face au PSG    300 milliards de dinars en deux ans    La mise au net de Amar Belani à l'ambassadeur du Maroc    L'ONU très inquiète des expulsions d'Haïtiens par Washington    Une demi-victoire pour Trudeau, réélu mais toujours minoritaire    Quelles prérogatives pour les élus ?    Niger-Algérie à Niamey à 17h    Séminaire pour les arbitres d'élite    15 joueurs déjà engagés    NAÂMA, MOSTAGANEM, RELIZANE , EL-TARF , JIJEL    Un pas vers l'école numérique    1 mort et 14 blessés    Hatab Sarajevo traduit en anglais    Focus sur le cinéma espagnol contemporain    La crédibilité se gagne sur le terrain, pas dans les communiqués de condoléances !    La justice se saisit du dossier    Mustapha Bendjama de nouveau devant la justice d'Annaba    "Le remaniement de l'effectif de la JSK peut être un avantage pour les FAR"    Un stage en Tunisie pour préparer l'Asec Mimosa    Un sénateur du FFS exige la libération des détenus politiques    Tentative de putsch avortée au Soudan    Le Parlement vote une motion de censure contre le gouvernement    Inondations et villes bloquées    La forêt, un gisement inexploité    Saïed maintient les mesures d'exception    Les prix poursuivent leur hausse    877 employeurs concernés à M'sila    Rencontre avec Saïd Boutadjine autour de l'oeuvre katébienne    «Un centre de recherche dédié à la science et à la technologie en projet»    Tipaza: L'autoroute Bou Ismaïl-Zeralda fermée à cause de la pluie    Suppression des pénalités de retard des cotisations à la CASNOS    Où sont passés les indépendants ?    Le SNAPO met en garde: Réticence des citoyens à se faire vacciner     Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Quel avenir pour les entreprises publiques ?    Le gouvernement impulse une nouvelle dynamique    Tebboune tient son engagement    Les paradoxes d'une rentrée    Des partis politiques à la traine    Intense activité pour Lamamra à New York    un conseil national du tourisme?    Quelle solution outre que la révision des salaires ?    Koeman tire sur ses joueurs    L'événement est reporté pour le 2 octobre    Appel à candidatures    Ces chanteuses kabyles qui ont bravé les tabous    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le complexe qui n'arrête pas d'arrêter
Sider El Hadjar Annaba: Arrêt temporaire des unités de production
Publié dans L'Expression le 01 - 08 - 2021

C'est ce qu'a indiqué, hier, la direction générale du complexe sidérurgique d'El Hadjar, dans un communiqué rendu public. Aux termes de la même source: l'arrêt temporaire des unités de production, en raison des pannes survenues dans les équipements relevant du centre de haute tension de 60 KW, alimentant les unités de production électrique, n'affectera pas la production de l'oxygène médical, a rassuré, dans un communiqué de presse, la direction générale du complexe Sider El Hadjar. Dans ce sens, la direction générale de Sider Annaba a assuré que la production d'oxygène médical destiné aux hôpitaux, dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19, passe en priorité, avant la production de l'acier. Par ailleurs, ledit communiqué a fait état des raisons de l'arrêt, les 28 et 29 juillet, des équipements du centre de haute tension (60 KW). Cette principale source d'alimentation des unités de production en électricité a enregistré des pannes dans ses différents transformateurs électriques. Motif de l'incident, explique la même source: la vétusté des équipements, à savoir les transformateurs. En détail, la DG de Sider El Hadjar, a fait savoir que ces équipements datant des années 1970, ont épuisé toute leur capacité à supporter la forte tension électrique. Un fait accentué par les rudes conditions climatiques, dont, les fortes températures atteignant les 49°C à l'intérieur des unités du complexe. Suite à quoi, le transformateur d'électricité de l'unité de production a cédé, sous l'effet de l'augmentation de la capacité de production de l'oxygène, afin de satisfaire l'engagement de l'entreprise, pour la production de la quantité prévue pour les structures hospitalières, a encore expliqué la DG du complexe Sider Annaba. À l'issue de cette situation difficile et critique, la direction de la Sonelgaz a apporté son concours, en déployant de grands efforts, afin de mettre à la disposition du complexe les moyens matériels nécessaires et les équipes d'intervention, pour aider à la reprise de l'activité de l'unité de production d'oxygène médical, a rapporté le même communiqué.
Des équipements similaires, acheminés progressivement au complexe, depuis les wilayas de Skikda, Sétif et Tizi Ouzou, ont été mis à la disposition du complexe. Des efforts chapeautés par les responsables du groupe Imetal, à leur tête, le président-directeur général, Tarek Bouslama. Conscient de la gravité et de la délicatesse de la situation épidémiologique et de la nécessité de l'oxygène médical, la direction générale du Groupe Imetal, avec le soutien du P-DG de ce groupe et le conseil d'administration de l'entreprise, la priorité a été donnée à l'unité de production d'oxygène, par rapport aux
autres unités de production au complexe, a souligné le même communiqué. Des équipes de techniciens du complexe et de la Sonelgaz, ont été dépêchées, a précisé la même source. D'où le travail, 24h /24, a été observé pour remplacer les équipements endommagés. Des efforts qui se sont soldés par la réparation du transformateur de l'unité de production d'oxygène, dont la production a repris ce vendredi au soir. Par ailleurs, malgré les dommages, l'unité de production d'oxygène d'El Hadjar est parvenue à honorer ces engagements envers les hôpitaux d'Annaba, en les ravitaillant avec 12000 litres d'oxygène, a indiqué ledit communiqué. Ce dernier a fait état de plus de 110000 litres d'oxygène produit et livré à ce jour. Par ailleurs, en attendant la reprise de son activité, prévue le 4 août, après la réparation du reste des équipements du centre de haute tension de 60 KW, la direction générale du complexe, se dit profiter de cet intervalle de temps pour effectuer des travaux de maintenance et d'entretien pour l'ensemble des équipements des différentes unités de production du complexe. Rappelons que le complexe Sider d'El Hadjar s'engage dans le cadre des efforts de lutte contre la pandémie de Covid-19, à renforcer le stock des infrastructures sanitaires en oxygène, en dépit des difficultés techniques liées à la vétusté des équipements de la centrale à oxygène, dont la capacité dépasse les 14000 m3/heure. Notons que le complexe pourra augmenter la quantité produite avec la reprise des activités de la seconde unité d'oxygène, à l'arrêt depuis octobre 2020, dont la réhabilitation est prévue dans la seconde phase du plan d'investissement du complexe.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.