Une nouvelle génération des démocrates    «Le parti a atteint amplement ses objectifs»    Le FFS reprend sa majorité à l'APW    La rupture?    Des blocages partout    «C'est criminel!»    Ramtane Lamamra : «Le séminaire a donné une vision claire de l'avenir»    La justice autorise une manifestation contre les bases militaires    Les Gambiens élisent leur président    Les votes les plus curieux    Hazard de retour en Belgique?    Kjaer absent au moins 6 mois    Le cadeau empoisonné des nouveaux élus    L'Epic mis aux oubliettes    Le coup de maître de la Bmpj    Hommage à Pilar Bardem    Des films et une installation pour sensibiliser à la cause    Hommage aux maîtres artisans disparus    Les mises en garde de Tebboune    Plusieurs secteurs à l'ordre du jour    Benbouzid se prononce    7 décès et 185 nouveaux cas en 24 heures    Le Président palestinien aujourd'hui à Alger    Une qualification et des interrogations    L'alliance militaire entre le Maroc et Israël est "malsaine"    Une vision claire de l'avenir    «La bureaucratie est devenue un ennemi juré de la Nation»    Le CNDH appelle à la révision de la loi    L'ancien journaliste du Quotidien El-Moudjahid Rachid Semad n'est plus    Pas encore de décès lié à Omicron signalé    Renouveau industriel, l'appétit grandissant de l'Algérie    Maroc : Les forces de l'ordre empêchent un sit-in populaire devant le Parlement en solidarité avec le peuple palestinien    Charaf-Eddine souhaite une plus grande représentativité de l'Algérie dans les instances internationales    Plusieurs routes coupées dans certaines wilayas du pays    Du 24 au 31 mars 2022    Plaidoirie pour le tourisme saharien    Coupe arabe Fifa-2021 (Gr D/2e j): l'Algérie et l'Egypte passent en quarts    Coupe de la CAF (2e tour prélim./additionnel): JS Saoura-Heart Of Aok (Ghana) se jouera sans public    Tenue dimanche d'une réunion du Conseil des ministres    Huit délégués du médiateur de la République remerciés    Un autre procès attend Mira Moknache à Akbou    FLN-RND, la guerre de tranchées    Le Festival national de la poésie melhoun revient à Mostaganem    Cherfa exclut tout retour à ce système    Le quota de l'Algérie passera à 972 000 b/j    Les Canaris toujours en confinement à Zéralda    Une exposition sur Charles de Foucauld, avant sa prochaine canonisation à Rome    Dans une conjoncture particulière: Mahmoud Abbas demain à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ecrivain algérien Youssef Bendekhis lauréat
lPrix du manuscrit francophone 2021
Publié dans L'Expression le 28 - 10 - 2021

L'écrivain algérien de la wilaya de Béchar, Youssef Bendekhis, est le lauréat du «Grand Prix du manuscrit francophone» pour son roman intitulé «Lettre d'un inconnu».
Le même auteur a reçu, cette semaine, le Prix du roman, dans le cadre de la 9ème Journée du manuscrit francophone. Il faut rappeler que c'est le romancier algérien Yasmina Khadra qui préside la 9ème édition de la Journée du manuscrit francophone.
L'ouvrage primé est une fiction mettant en scène le destin d'une femme âgée de quarante ans, prénommée,symboliquement, Radia.
Le destin et la vie de cette dernière basculent, subitement, quand sa mère décède.
La mort de sa mère la jette dans les bras de la mélancolie et de la solitude. «N'ayant plus aucune attache sentimentale hormis celle qui la lie à sa famille proche ou quelques amies intimes, elle refuse de laisser son imagination proliférer et la dévier de la réalité qui, parfois, s'avère trop rude», résume-t-on. Il faut préciser que Youssef Bendekhis et son roman ont été présélectionnés avec trente autres auteurs et oeuvres avant l'annonce des résultats dimanche dernier
Les Algériens nominés absents
Parmi les autres écrivains algériens ayant postulé à ce prix littéraire, on peut citer Nazim Anis Bouzidi pour son roman «L'effondrement des mondes», Abdelkrim Tazaroute pour son roman «Une épine au pied», Mehdi Boukhalfa pour «Le fantôme du 18 avril» et Saber Ouazine pour son titre «Ce que mon soi doit à mon choix». Dans une réaction rendue publique à l'issue de l'annonce des lauréats de ce prix, le président de ces 9èmes journées du manuscrit francophone, Yasmina Khadra, a regretté que les Algériens aient été les grands absents de la 9ème Cérémonie des Prix du manuscrit francophone auxquels ils étaient nominés. «Pourtant, d'autres lauréats potentiels étaient présents, venus de plusieurs pays africains. Mais pas les Algériens, même pas autorisés à être célébrés comme ils le méritent. Ils n'ont pas eu de visas,et pour cause (absurde)... des'impératifs sanitaires.
Cependant, bien qu'absents, ils ont eu gain de cause. Je leur ai rendu hommage à cet événement que j'ai présidé», a précisé Yasmina Khadra en ajoutant que le plus bel hommage est venu de Youssef Bendekhis, qui n'était pas là, mais qui a été le grand gagnant de la soirée.
À lui seul, il a obtenu deux Prix pour son roman «Lettre d'un inconnu», a indiqué Yasmina Khadra. Ce dernier a conclu en soulignant: «Un jour, je l'espère, aucun obstacle, aucun prétexte, aucun impératif n'empêchera les Algériens d'aller où leur mérite les réclame. Pour cela, les décideurs de notre pays devront cogner sur la table afin que nous soyons respectés et libres de circuler partout dans le monde que nous regardons derrière un miroir sans tain comme si nous n'en faisions pas partie». Organisé depuis 2013 par les Editions du Net (France), la Journée du manuscrit francophone distingue chaque année des manuscrits (roman, poème, nouvelle, essai, témoignage) et prend en charge les frais liés à la publication.
Depuis sa création, l'évènement a permis à plus de 3000 auteurs de publier leurs livres. Inspirés par la fête de la musique qui permet à tous les musiciens de jouer, la Journée du manuscrit permet à tous les auteurs de publier gratuitement leurs livres.
Une grande fête du livre
La Journée du manuscrit est une grande fête du livre, née de l'envie de réunir auteurs, libraires et lecteurs autour d'une journée dédiée au livre. Cet événement permet à tous les auteurs francophones de publier leurs livres respectifs gratuitement et de donner vie, sous format papier, à leur manuscrit, précisent les organisateurs.
Ces derniers rappellent qu'en 8 ans, la Journée du manuscrit a permis à plus de 3000 auteurs de 35 nationalités de publier leurs livres. Plus de 450000 exemplaires ont été vendus, mais surtout de nombreux auteurs ont pu trouver un éditeur. «Parce que nous pensons que pouvoir publier un livre est un droit pour un auteur, parce qu'éditer ses auteurs est un devoir pour une culture, pour défendre la diversité culturelle, pour diffuser la pensée et la connaissance», sont les objectifs des initiateurs de cet événement culturel international.
Le Prix du manuscrit francophone récompense sept catégories d'auteurs, à savoir la nouvelle, le roman, la poésie, l'essai, le témoignage, la science-fiction et le savoir.
Les lauréats remportent une campagne de promotion sur la page Facebook de la Jdmf, un pack Maestro+diffusion du premier chapitre sur Actualité et 20 exemplaires gratuits à destination de la presse.
En outre, le Grand Prix du Jury est doté d'un contrat d'édition d'un budget de 10000 € comprenant: la mise à disposition d'un Directeur littéraire pour finaliser le livre en collaboration avec l'auteur, la diffusion du livre en librairie et une campagne de promotion.
L'auteur pourra néanmoins préférer une récompense de 3500euros..


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.