Cour d'Alger : Ali Ghediri condamné à 4 ans de prison ferme    Le renforcement des capacités de combat de l'armée sahraouie, une des priorités pour 2022    Football / Algérie : Djahid Zefizef nouveau manager général des Verts    Education: la suspension des cours prolongée jusqu'au 5 février prochain    Chaalal met en avant la volonté politique de renforcer les relations culturelles entre les peuples algérien et égyptien    Entreprise portuaire de Skikda: hausse de 5% du volume des activités en 2021    Sétif: démantèlement d'un réseau international spécialisé dans le trafic de drogue dure    Maroc: le déficit budgétaire dépasse 7,6 milliards de dollars en 2021    Covid-19: l'urgence de se faire vacciner réitérée par le Pr Rachid Belhadj    L'Algérie envoie une 4ème cargaison d'aides humanitaires au Mali    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    Le Maroc et le Sénégal passent en quarts de finale    Le Chabab réussit la passe de trois    Une politique difficile à mettre en œuvre    L'information locale au centre des préoccupations    Mohcine Belabbas de nouveau devant le juge aujourd'hui    Quand les plans de l'AEP font défaut    Un casse-tête chinois    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    Des enjeux plus grands qu'un sommet    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Les secrets du président de la FIFA...    «On reviendra plus forts... Soyez en sûrs»    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Chlef: Un complexe sportif pas comme les autres    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Promotion des enseignants aux grades supérieurs: Le Snapest boycotte le concours    Es-Sénia: Le service des cartes grises fermé à cause de la Covid-19    Jungle/Pub sur Internet ?    L'Afrique ou les changements anticonstitutionnels    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    Un challenge au sommet de l'UA    Messi penserait à un retour au Barça    «Le pays est toujours ciblé»    Les preuves du complot    Le temps de l'efficacité    Les APC sans majorité absolue débloquées    L'Algérie redessine les contours de la région    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Assommants cachets...
Publié dans L'Expression le 30 - 11 - 2021

Les avocats, c'est connu et reconnu, ne divulguent jamais, au grand jamais, le montant des cachets de leurs honoraires. Ils ne divulguent pas le montant des honoraires, pour la simple raison que les «négociations» entre l'avocat et le justiciable sont secrètes. Et ni le client, ni le conseil, ne vous révèleront le montant d'une secrète transaction! C'est pourquoi, Meriem Bellih, la discrète présidente de la chambre correctionnelle de la cour, a demandé au jeune prévenu-détenu, pour une sombre histoire de détention de came, de répondre à une question du vieux et rusé, avocat de Dar El Beïda (Alger) Me Benouadah Lamouri, lequel voulait amener la cour sur son... terrain, pour mieux conduire la présidente vers un verdict plus indulgent que celui, terrible et bestial, du tribunal, 5 ans ferme!
Me Lamouri articula lentement: «Qu'est-il arrivé au prévenu, quand il a pris le cachet psychotrope?» Il faut dire que 12 ans d'emprisonnement ferme, pour avoir détenu 12 grammes de drogue, était exagéré! Ce qui a permis à Me Habib Benhadj, l'avocat d'Alger, de commenter avec son éternel humour: «Quel aurait été le sort de ce pauvre bougre de 22 ans, s'il avait été pris avec 120 kg de came? Puisqu'avec seulement 12 grammes de poison, il a eu 12ans!» Sur le pupitre, Bellih, la juge attend avec beaucoup de sang- froid, une réponse du détenu, envoyée quelques minutes plus tôt par Me Lamouri, en direction du prévenu. Il marmonna sur un ton bas, si bas que la juge intervint pour demander à ce que l'on, s'exprime plus fort!
Le prévenu reprit plus clairement sa réponse: «J'ai été dans las vaps! J'ai longtemps plané, avant de perdre carrément connaissance!» avait dit le prévenu, en vacillant pour de vrai.
Ce qui a permis à l'avocat de Dar El Beïda de reprendre de volée: «Regardez Mme la présidente, rien que d'y repenser, il faillit se mettre ''out'', là à la barre!», souligna Me Lamouri qui venait de placer une de ses banderilles, dont il possède encore le secret! Cette saynète a permis à la juge d'infliger la même peine que le tribunal, mais assortie du sursis! C'est ce qu'on appelle tendre la perche!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.