Arrivée du président sahraoui à Alger pour prendre part aux festivités du 60e anniversaire de l'indépendance    Jalon de la liberté à Sidi Fredj : une stèle commémorative symbolisant la levée des couleurs nationales en 1962    Réconciliation    L'Algérie veut passer à l'étape industrielle    Le défilé qui braque les regards    Les invités de marque de l'Algérie    Mise en garde contre l'escalade du Makhzen    Début de la campagne du prochain référendum constitutionnel    L'Algérie sur une courbe ascendante    Le dribble historique    Hammadi décroche deux médailles    Défilé géant en ville    Au rythme des festivités    «Un évènement majeur de l'histoire de notre pays»    Une histoire millénaire dans la résistance    Strophes de guerre    La petite histoire de l'Union des écrivains algériens    Le Président Tebboune inaugure en compagnie de son homologue tunisien la stèle commémorative "Jalon de la liberté"    JM/Handball - messieurs : l'Espagne bat la Serbie 42-38 et file en finale    Le TRO propose des visites virtuelles en 3 D et lance un service de réservation en ligne    APN: adoption du projet de loi sur la réserve militaire    Le Premier ministre préside la cérémonie de lancement du portail consacré au sommet arabe    UNE INDEPENDANCE CONFISQUEE PAR L'ARMEE DE BOUMEDIENE    JM/Haltérophilie: médaille d'or pour Walid Bidani à l'arraché    La remise des grades par le Président Tebboune, une honorable tradition qui vient orner les us de notre patrie et de l'institution militaire    Le PSG vise un nouvel attaquant transalpin    ETUSA: un programme de transport gratuit au profit des SMA au défilé militaire    JM: programme des athlètes algériens    Agriculture: convention Gvapro-Anade pour soutenir les projets de production    Transport: programme spécial pour l'Aïd el Adha    Transport: métro, tramway et téléphérique gratuits à travers le pays le 5 juillet    Man United : Ronaldo absent de la reprise de l'entrainement    Plate-forme "Glorious Algeria": vitrine du 60e anniversaire de l'indépendance par excellence    Saison estivale: 21 décès par noyade durant la période allant du 16 juin au 3 juillet    Migrants africains tués par la police marocaine : le président colombien parle d'une "barbarie"    Affichage des listes dans les communes dans les tout prochains jours: Plus de 15.000 logements prêts à la distribution    Géostratégie en gestation    Les préparatifs suivent leur cours: Un Sommet arabe fatidique    Le PDG de Sonatrach: Vers de nouveaux accords pour la révision des prix du gaz    Sonelgaz: Plus de 50.000 foyers raccordés au gaz et à l'électricité depuis 2020    Rejet des eaux non traitées dans les zones humides: Des contrôles réguliers dans les zones industrielles    Aïd El-Adha: Le ministère de la Santé met en garde    Plus de 5 millions de diplômés depuis l'indépendance: Les nouveaux challenges de l'Université    La Libye et l'espoir suspendu    La loi sur l'exercice du droit syndical retoquée    La longue marche...    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Du feu sous les cendres
Au Burkina, les soldats en colère veulent le départ des chefs
Publié dans L'Expression le 24 - 01 - 2022


En proie, depuis presque une décennie, à une vague terroriste de plus en plus menaçante, la région sahélienne traverse, ces derniers temps, une autre zone de turbulences, caractérisée par une instabilité politique et militaire chronique. À la suite des coups d'Etat qui ont ébranlé le Mali et la Guinée et dont les conséquences sont encore indéterminées, si l'on en juge par le bras de fer qui oppose les nouvelles autorités de transition à la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) dont les sanctions connaissent un durcissement graduel, c'est au tour du Burkina de subir, hier, les soubresauts d'une agitation inquiétante. Les militaires ont exprimé leur colère dans plusieurs casernes du Burkina Faso, réclamant le «remplacement» des chefs de l'armée et des «moyens adaptés» dans la lutte contre les groupes terroristes qui frappent leur pays, selon un enregistrement sonore transmis aux médias. «Nous voulons des moyens adaptés à la lutte» antiterroriste, «des effectifs conséquents» et le «remplacement» des plus hauts gradés de l'Armée nationale, est-il déclaré dans cet enregistrement, sous couvert de l'anonymat. Il semble que le propos émane de soldats de la caserne Sangoulé Lamizana de Ouagadougou, une parmi toutes celles où ont retenti des salves répétées durant plusieurs heures, hier, dans la matinée. Il a été également question, dans cet enregistrement porteur de revendications informelles, de la nécessité d'une «formation du personnel adaptée à la menace» terroriste, «la création d'unités permanentes» constituées spécialement pour «le front» et la «revalorisation des primes». Pour couronner le tout, est aussi réclamée «une meilleure prise en charge» des victimes tuées ou blessées ainsi que de leurs familles. Cette agitation qui fait suite à une tentative de mobilisation populaire en soutien au Mali, interdite par la Mairie de Ouagadougou mais dont la tenue a entraîné des affrontements avec les forces de l'ordre, témoigne de la situation critique dans laquelle se trouve le pays burkinabè. Pendant les deux dernières semaines, le président Roch Christian Kaboré et le gouvernement, ont été accusés par une grande partie de la population de se montrer «incapables», face à la montée en puissance des groupes terroristes. Ce mécontentement populaire est en train de faire tache d'huile, malgré les dernières mesures prises pour tenter d'endiguer le fléau et si, officiellement, le Burkina est encore à l'abri d'une «prise de pouvoir par l'armée», le risque est grand de voir les institutions brusquement menacées. De plus en plus fréquents, les manifestations et autres mouvements de foules excédés par l'impuissance des dirigeants à combattre les groupes terroristes sont réprimés par les forces de l'ordre, mais la spirale des violences est telle qu'un jour ou l'autre, le volcan finira par se transformer en brasier.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.