Le Président Tebboune rencontre à Rome des représentants de la communauté algérienne établie en Italie    Sétif: lancement des services de la finance islamique dans deux agences de la BEA    L'ONU et l'UA appelées à assumer leurs responsabilités envers le peuple sahraoui    Flambée des prix du carburant au Maroc: les transporteurs de marchandises menacent d'une grève nationale    L'émir Abdelkader a unifié les Algériens dans la lutte contre le colonisateur français    Belmehdi: tous les secteurs "mobilisés" pour la réussite de la saison du hadj    La loi sur l'investissement dynamisera davantage la diversification économique    "Tels des esprits affables qui murmurent", Smaïl Yabrir signe son premier recueil de nouvelles    Tennis de table/Coupe d'Afrique : quatre pongistes algériens présents au Nigéria    APN : les députés adoptent le projet de loi sur les procédures de saisine et de renvoi devant la Cour constitutionnelle    Le Président Tebboune quitte Alger à destination de l'Italie    ANP: 4 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Algérie-Tunisie: la coopération consulaire passée en revue à Tunis    "Mamlaket el hacharat", un spectacle pour enfants sur les valeurs de la "solidarité" et la "vérité" entre individus    Real : Eden Hazard ne lâche pas l'affaire    Klopp désigné entraineur de l'année en Angleterre    Man City : "Nous versons le salaire que nous pouvons à Haaland"    Affaire GB Pharma: Ouyahia et Sellal condamnés à 3 ans de prison    Nouveau code de l'investissement: Les délais de traitement des dossiers considérablement réduits    Voirie, réfection des trottoirs, éclairage public...: Opération d'aménagement sur l'axe de Ras El-Aïn    Es-Senia: Aménagement et embellissement extérieur à la zone d'activité    Pour accompagner les hôtes d'Oran aux Iles Habibas: Une soixantaine de jeunes en formation de guides touristiques    Une coopération heureuse et profitable    Belani: Les régimes marocain et israélien ont le même ADN    Ligue 1 - Mise à jour: Une dernière chance pour l'Entente    Nora, Saliha et les harkis    Tirage au sort jeudi en ligne    Al-Khelaïfi va annoncer de grands changements    Erik ten Hag annonce la couleur    La méthode Ankara    L'ONU entame sa visite au Xinjiang    Des dizaines de colons envahissent la Mosquée Al-Aqsa    La gauche tente de nouveaux visages    L'Algérie peaufine sa stratégie africaine    Les pique-niques et les randonnées en vogue    Un réseau national tombe à Berrahal    31 décès et 1.511 blessés en une semaine    Les raisons de l'union patronale    Elle m'a battu, puis m'a devancé...    La démonstration des Forces navales    Le procès a failli «dégénérer»    Un long fleuve tranquille    Accueil triomphal pour Amin Zaoui    29 titres retenus par le jury    MDN: Chanegriha supervise un exercice tactique dans la 2ème RM    Tebboune met fin aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie    Figure incontournable du cinéma algérien: Chafia Boudraâ tire sa révérence    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le président Tebboune au Caire chez Sissi
Le monde arabe en question
Publié dans L'Expression le 24 - 01 - 2022

Les guerres issues des printemps arabes ne sont pas terminées, la Tunisie toujours convalescente, le Liban et l'Irak sont au bord de l'implosion, la restauration politique « s' amorce en Syrie et s'achève en Egypte, le conflit israélo-palestinien se réveille et le Maroc plante l'entité sioniste au coeur du Maghreb. C'est dans ce contexte chaotique et volatile que le président Abdelmadjid Tebboune se rend au Caire pour rencontrer son homologue égyptien Abdelfatah Sissi. Ce rendez-vous entre les deux chefs d'Etat des pays les plus influents de la région est très attendu, aussi bien par les dirigeants arabes, que par Washington, Paris, Moscou, Pékin et Ankara, directement concernés par les soubresauts qui agitent le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. Le président Tebboune effectue sa troisième visite dans un pays arabe. En février 2020, il s'est rendu à Riyadh en Arabie saoudite, dans le cadre d'une visite d'Etat de 3 jours, à l'invitation du Serviteur des deux Lieux saints de l'Islam, le Roi Salmane
Ben Abdelaziz Al-Saoud.
Le 16 décembre dernier, Abdelmadjid Tebboune s'est rendu en Tunisie dans le cadre d'une visite d'Etat à l'invitation de son homologue tunisien, Kaïs Saïed et depuis, hier, il est au Caire chez Abdelfatah Sissi. Par cette démarche, le président Tebboune démontre l'importance qu'accorde l'Algérie à la position de l'Egypte dans de nombreux dossiers qui minent les relations inter-arabes. Les rapports entre Alger et Le Caire ont toujours été amicaux et remontent au franc soutien de l'Egypte de Nasser à la guerre d'indépendance contre le colonialisme français.
L'hydre terroriste
L'Algérie, même en étant en guerre, n'a pas manqué d'exprimer son soutien pour l'Egypte, lors de l'agression tripartite (la France, le Royaume-Uni et Israël) en 1956. À la fin des années 1960 et au début des années 1970, le peuple égyptien évoque avec beaucoup d'admiration et de fierté le rôle joué par l'Algérie dans les guerres israélo-arabes. L'armée algérienne a été aux premières lignes au front de la guerre contre Israël en 1967 et en 1973. Bien plus tard, et durant les révolutions du printemps arabe, l'Algérie a toujours marqué son soutien pour la stabilité de l'Egypte. Elle a exprimé un soutien indéfectible au peuple frère égyptien et plaidant avec force la non- ingérence étrangère dans ses affaires internes. Une position saluée par les dirigeants égyptiens qui ont jugé utile de faire appel au maréchal Abdelfatah Sissi pour mettre fin à une dangereuse dérive islamiste qui guettait le pays. C'est pour contrer la menace terroriste en Afrique du Nord que les deux pays ont renforcé leur coopération et ont choisi de s'unir, contre ce fléau transnational. Cette entente scellée, entre Alger et Le Caire, s'avère être un espoir pour les coopérations inter-arabes. Justement, c'est le but recherché par le président Abdelmadjid Tebboune puisque dans son projet de construction d'une Algérie nouvelle, l'objectif d'un Monde arabe apaisé, solidaire et responsable, figure en bonne position. Pour y parvenir, il y a des dossiers cruciaux qui ont besoin d'être traités. Tebboune les abordera avec son homologue égyptien. Il insistera sur la question palestinienne pour réitérer l'engagement de l'Algérie en faveur de l'initiative arabe de paix, visant à consacrer la solution à deux Etats et à libérer tous les territoires arabes occupés, y compris le Golan syrien. Les pays arabes divergent sur le dossier de la Palestine à telle enseigne que certains d'entre eux ont choisi de normaliser leurs relations avec l'entité sioniste. Une démarche que l'Algérie rejette dans le fond et dans la forme. Elle estime qu'elle n'est pas la bonne solution pour répondre aux exigences d'un peuple qui lutte pour le recouvrement de ses droits fondamentaux. La Syrie, est une autre péroraison. Pour l'Algérie, il est grand temps pour que ce pays fasse son retour à la Ligue arabe. Le président Tebboune a toujours incité les pays arabes à se tourner vers l'avenir et aspirer à des démarches ambitieuses et positives. Il plaide ainsi, pour un consensus autour de la question syrienne, tout comme il dit cautionner toutes les démarches visant à instaurer un nouveau climat apaisé et tout effort d'unification des rangs. Le brasier yéménite sera également abordé par les deux chefs d'Etat. Su cette question, la diplomatie algérienne dirigée par Abdelmadjid Tebboune contribue activement à la résolution de ce terrible conflit qui continue de faire des centaines de victimes.
Le brasier libyen
Il y a 3 jours, une frappe aérienne contre une prison tenue par les rebelles houthis a fait au moins 70 morts et une centaine de blessés au Yémen. L'attaque est attribuée à la coalition militaire menée par l'Arabie saoudite. La veille, celle-ci avait revendiqué un raid contre la ville de Hodeïda qui a coûté la vie à 3 enfants. Outre tous ces dossiers, le question libyenne sera sur la table des discussions entre Tebboune et Sissi, surtout que l'Algérie et l'Egypte partagent tous les deux des frontières avec ce pays en proie à une grave crise depuis 2011. Le dossier libyen tient particulièrement à coeur au président Tebboune. À l'égard de la libye, la position algérienne a toujours été claire et constante. Elle consiste à préserver la souveraineté et l'unité territoriale de la Libye et à trouver un règlement inter-libyen à la crise. Ce sont tous ces dossiers lourds que va aborder le président Abdelmadjid Tebboune et Abdelfatah Sissi. Il ne s'agit pas d'une simple visite mais d'un grand rendez-vous qui peut dessiner des alliances capables de redistribuer les cartes et raccommoder un Monde arabe déchiré.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.