Le wali, homme-orchestre    Développement local: Passer d'une gestion administrative à une gestion économique    Des instructions à concrétiser dans les «meilleurs délais»    Algérie-Russie: Ouverture demain de la 10e Commission mixte économique    Un choc nucléaire inévitable ?    Youssef: Al-Qaradaoui est mort    Football Algérie-Nigéria aujourd'hui à 20h00: Un nouveau test à exploiter    Transport universitaire: L'application «MyBus» lancée en octobre    Santé: 11 décès par rage en 2021    El Kerma: Ouverture du marché de gros de poisson le mois prochain    Peaux de banane !    La bombe Benkirane    Mohammed VI: le Noriega du Maghreb    Lamamra: «La Palestine est la clé de la paix»    L'heure de vérité    Le plan de Benzema    Brèves Omnisports    Bouloussa meilleur algérien au classement mondial    Du coke russe pour le haut-fourneau    Les étudiants en costume de startupeurs    Un coup de piston et...    De la drogue et de la pédophilie    «Tous les indicateurs sont positifs»    De charmante hôtesse, à femme violentée!    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    «Les Algériens n'admettent pas la mémoire sélective»    Proposition pour la création de marchés de l'art    Quand la science se combine au religieux    Sommet arabe: Guterres confirme sa présence, salue la contribution "exceptionnelle" de l'Algérie à la diplomatie mondiale multilatérale    D'importantes réalisations socio-économiques et des indicateurs prometteurs    CAC d'Annaba: lancement de la radiothérapie stéréotaxique pour la 1e fois en Algérie    Triathlon/Championnat d'Afrique: l'Algérie décroche deux médailles    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    Codes communal et de wilaya: définir les responsabilités et les prérogatives des élus    Une délégation de cadres supérieurs de la DGSN se rend au siège de la Cour constitutionnelle    Tlemcen: une encontre sur la société civile, la promotion du tourisme et la protection du legs culturel    Tenue mercredi à Alger de la 10e session de la Commission intergouvernementale mixte algéro-russe de coopération    Le développement sportif et les performances des JM d'Oran mis en relief    Rage: onze décès enregistrés en 2021    Foot (amical) Algérie-Nigeria: les Verts pour vaincre et convaincre    La tension monte d'un cran au Maroc    Borne et les préoccupations de l'heure    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    ASO Chlef: Des ambitions à la hausse    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Des cadeaux attendrissants    Festival du théâtre amateur de Mostaganem: 35 troupes à la 53e édition    Il y a 60 ans était proclamée la République algérienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Seule la résistance paie
Publié dans L'Expression le 07 - 08 - 2022

Le bombardement criminel qui a ciblé la ville de Ghaza remet la question de la cause palestinienne au centre des débats. Cette énième attaque renseigne sur le caractère criminel d'Israël, qui bénéficie du soutien clair et sans ambages de la part de l'Occident et de ses sous-fifres du Moyen-Orient.
L'Etat sioniste ne pourra jamais recourir à une solution pour mettre terme au statu quo, qui dure depuis 1948. Il est conçu sur la base d'une idée expansionniste soutenue pat l'Occident dont le crime reste toujours vivace, lors des deux guerres mondiales.
Ceux qui ont cru aux solutions de paix, en s'intéressant à la résistance palestinienne à travers son Organisation de libération de la Palestine (OLP) pour la faire taire et essayer de la convaincre d'opter pour des issues de négociation sans contrepartie, viennent de comprendre encore une fois, qu'Israël ne recule pas dans sa stratégie basée sur le terrorisme d'Etat et l'occupation des plus cruelles, en Palestine.
De nombreuses entités politiques et nombre d'Etats ont «cru» à l'idée de normalisation avec l'entité sioniste, dans le but de trouver une solution «durable» à la question palestinienne. Cette démarche a prouvé son échec cuisant. Une occupation coloniale ne reconnaît aucunement les mesures politiques pacifiques; la spoliation est d'essence violente et inhumaine.
Seule la résistance est à même de remettre les pendules à l'heure; les négociations n'auront de sens que si le rapport des forces est rééquilibré, pour pouvoir consolider les chances d'une démarche, qui finira par la reconnaissance de l'Etat palestinien, libre et indépendant.
Le contexte palestinien doit sortir de la situation de division qui frappe de plein fouet les rangs des factions palestiniennes. Le temps est à la réconciliation inter-palestinienne autour des objectifs en rapport avec la cause de la libération.
Il est urgent d'apporter de l'aide à l'OLP par les pays arabes et les nations libres de ce monde afin de relancer la résistance seul moyen susceptible de renverser la donne, au niveau international.
Le monde d'aujourd'hui ne croit pas aux solutions dont les tenants et les aboutissants reposent sur des accords sans détours si ce n'est une fuite en avant. La résistance est le seul choix idoine pour les Palestiniens et leur organisation pour pouvoir faire entendre leur voix et leur cause.
Les Palestiniens sont obligés de réunir les conditions d'une réconciliation entre les factions en conflit. Il y va de la continuité de la lutte pour la libération des terres palestiniennes, spoliées par l'entité sioniste.
Les Palestiniens doivent revenir à l'expérience de l'Intifadha et de la résistance armée comme seuls outils à même de permettre aux factions palestiniennes de sortir de leurs divisions et leurs éparpillements. L'entité sioniste profite de ces divisions afin d'imposer sa barbarie et ses crimes abominables, en Palestine.
L'unité des rangs fera que l'enjeu changera d'une manière qualitative quant au statu quo imposé par l'Etat sioniste et terroriste, en Palestine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.