L'Algérie plébiscitée pour représenter l'Afrique au Bureau de l'Assemblée générale de la Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    «Les engagements du Président concrétisés à 80%»    Le président palestinien Mahmoud Abbas souligne l'importance du prochain Sommet arabe d'Alger    Foot/ équipe nationale : "Belmadi va prolonger son contrat jusqu'au Mondial 2026"    Man United : Ten Hag voit du positif dans la prestation de Ronaldo    Batna : réalisation d'une station mobile de transformation d'électricité "avant mars prochain"    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs d'Aousserd et Mahbes    Belaabed appelle les enseignants à s'acquitter de leurs rôles et contribuer à la promotion du système éducatif    Opéra d'Alger: le spectacle "Djazair zinet el bouldane" présenté au public    14e FIBDA : Rencontre à Alger avec Frédéric Ciriez, auteur du roman graphique, "Frantz Fanon"    Benabderrahmane: Le Gouvernement oeuvre à trouver des solutions aux problèmes soulevés par les députés dans le cadre d'une approche participative    Le processus de réforme auquel s'est engagé le Président Tebboune en vue du renouveau est désormais une réalité palpable    Des groupes organisés à l'origine de la spéculation illicite et la pénurie de certains produits alimentaires de large consommation    Visite de courtoisie chez Goudjil    Le Gouvernement œuvre à des solutions radicales    L'Etat frappera d'une main de fer    Algérie-Ouganda: signature de deux conventions bilatérales pour le renforcement de la coopération diplomatique    Chadli Bendjedid a consacré sa vie au service de son pays et de sa relance    Le SG de l'ONU rend hommage à l'Algérie    Accidents de la circulation en zones urbaines: 12 morts et 401 blessés en une semaine    Tebboune adresse une invitation au président du Conseil de direction présidentiel au Yémen    L'Algérie gagne quatre places    Saisie de 7.143 unités de produits pyrotechniques    Championnats arabes de Cyclisme sur piste: l'Algérien Mohamed-Nadjib Assal en or    In memoriam Octobre 88    Tiaret: L'hippodrome «Kaïd Ahmed» plongé dans le noir    Ligue1 - CSC-MCA : Un choc qui promet    Embrouille    Algérie-Etats-Unis: Des relations «fortes et grandissantes»    Algérie-Pays-Bas: Informer le citoyen sur le bon usage des fonds publics    Oran: 29 harraga interceptés au large d'Arzew    À propos de l'homme qui promenait son âne    En perspective de l'attribution des logements sociaux en cours de réalisation: Mise en service d'un nouveau logiciel pour l'étude des dossiers    162 médicaments en voie d'épuisement: «Le stock couvre moins d'un mois de besoins»    El-Bayadh: La nouvelle secrétaire générale de la wilaya installée    Face aux déclarations incensées des néocolonialistes: Notre méfiance se doit d'être de mise    Comment oublier que nous avons été colonisés ?    QUESTIONS DE LANGUE(S) ET D'IDENTITE(S) !    Une semaine chargée pour l'ANP    L'UGTA se rebiffe    Le président Tebboune félicite les enseignants    Le MSP menace d'une «motion de censure»    Alerte à l'instabilité!    Fin imminente des travaux    Goudjil instruit la délégation parlementaire    La culture amazighe en deuil    Promotion ou restriction des mobilités?    Chercheurs en langue amazighe: une denrée rare    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une autobiographie de Rachid Boudjedra
Elle sera publiée bientôt
Publié dans L'Expression le 16 - 08 - 2022

Il est le digne héritier de Kateb Yacine. Ce dernier, après avoir lu «La répudiation», premier roman de Rachid Boudjedra paru en 1969, lui avait affirmé: «Désormais, je ne suis pas seul». Rachid Boudjedra vient d'annoncer publiquement qu'il est sur le point de publier son nouveau livre après plusieurs années de «silence». Son tout dernier ouvrage a été publié par les Editions Frantz-Fanon en 2017. Il s'agit pour rappel d'un pamphlet intitulé «Les contrebandiers de l'histoire».
Son dernier roman a été également édité la même année chez le même éditeur, à savoir: «La dépossession». Depuis, Rachid Boudjedra s'est tu. Même ses sorties médiatiques se sont faites rares ainsi que ses conférences On ne l'a d'ailleurs pas vu prendre part aux dernières éditions du Salon international du livre d'Alger dont il était un habitué, faut-il le rappeler.
Deux années après la publication de son dernier roman et du pamphlet, il y a eu la pandémie de la Covid-19 qui a paralysé le monde entier et qui n'a pas épargné la vie littéraire.
Un retour fracassant
C'est donc une raison supplémentaire pour que Rachid Boudjedra prolonge cette petite traversée du désert. Mais avec l'amélioration de la situation sanitaire, le retour de Rachid Boudjedra «sur scène» était tant attendu et souhaité. Mais... Boudjedra a encore une fois prolongé son silence. Et ce n'était guère pour rien. Car quand un grand auteur comme lui se retire, c'est dans la quasi-totalité des cas pour se consacrer à l'écriture qui nécessite une solitude absolue, voire un retrait entier de la vie collective. Pour l'instant, rien n'a été dévoilé concernant les détails de l'autobiographie que Rachid Boudjedra a écrite et qui sortira bientôt.
Une chose est toutefois sûre, il s'agira d'un livre très passionnant et plein d'informations dont l'auteur ne manquera pas de gratifier ses lecteurs. Quand on connaît la sincérité absolue de Rachid Boudjedra, on peut même s'attendre à des révélations et à des vérités qui pourraient s'avérer poignantes.
La vie de Rachid Boudjedra et son parcours d'homme de culture exceptionnel sont des éléments qui plaident en faveur d'une autobiographie des plus attrayantes.
Rachid Boudjedra a commencé l'écriture très jeune. Il avait moins de 25 ans quand il publia son tout premier livre, un recueil de poèmes intitulé «Pour ne plus rêver». Et, lorsque «La répudiation», son premier roman, un chef-d'oeuvre faut-il le rappeler, fut édité, il n'était âgé que de 28 ans! C'est un roman autobiographique consacré à l'enfance de l'auteur avec une forte marque d'analyse psychanalytique, l'auteur étant très fortement marqué par les théories de Sigmund Freud.
Un briseur de tabous
En plus du courage téméraire dont a fait preuve Rachid Boudjedra dans ce roman en brisant une infinité de tabous, ce livre se caractérise aussi par une écriture innovatrice. Rachid Boudjedra a rompu complètement avec le style narratif linéaire auxquels nous ont habitués les écrivains algériens qui l'avaient précédé à l'image du monument Mohammed Dib, de Mouloud Feraoun, Mouloud Mammeri, Fadhma Ath Mansour Amrouche, Assia Djebar, etc. Rachid Boudjedra a choisi d'emboîter le pas à l'auteur de Nedjma.
Un livre ayant envoûté Boudjedra et que ce dernier qualifie, sans hésitation aucune, de meilleur roman écrit par un auteur algérien et maghrébin de manière générale. «Je rêve d'écrire un roman comme Nedjma de Kateb Yacine», répète Rachid Boudjedra à chaque fois que l'occasion lui est donnée. Après «La répudiation» et le succès tonitruant que ce roman a obtenu, Rachid Boudjedra a continué à écrire des romans.
Il a été extrêmement prolifique. Il a écrit des romans de la même sève que «La répudiation». Ce qui a lui a valu une grande renommée. Parmi ses romans les plus aboutis, on peut citer
«Les mille et une années
de nostalgie», «L'escargot entêté», «Le démantèlement», «L'insolation» et «Topographie idéale pour une agression caractérisée».
On ne peut pas parler de Rachid Boudjedra sans rappeler qu'il est l'auteur du scénario du film «Chronique des années de braise» réalisé par Mohammed Lakhdar Hamina et ayant obtenu la Palme d'or du festival de Cannes en 1975.
Rachid Boudjedra a publié plus de trente livres dont la majorité écrasante est constituée de romans. Il écrit aussi bien en français qu'en arabe. Il est, d'ailleurs, le traducteur de ses romans du français vers l'arabe. Rachid Boudjedra est âgé de quatre-vingt ans.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.