Tebboune présente ses vœux au peuple algérien    Football / Ligue 1 algérienne : le NC Magra et le RC Arbaâ se neutralisent (0-0)    Sahara occidental: de Mistura à Moscou pour rencontrer Lavrov    Formation professionnelle: plus de 300.000 nouvelles places pédagogiques à la prochaine rentrée    Pneumologie : faire bénéficier l'Algérie de l'expérience de sa diaspora    Fédération algérienne de football (FAF) : "Le nouveau DTN sera connu au plus tard mi-décembre"    Cérémonies et activités religieuses à travers les différentes mosquées à l'occasion du Mawlid Ennabaoui    Man United : Ten Hag voit du positif dans la prestation de Ronaldo    Le président palestinien Mahmoud Abbas souligne l'importance du prochain Sommet arabe d'Alger    «Les engagements du Président concrétisés à 80%»    L'Algérie plébiscitée pour représenter l'Afrique au Bureau de l'Assemblée générale de la Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Foot/ équipe nationale : "Belmadi va prolonger son contrat jusqu'au Mondial 2026"    Belaabed appelle les enseignants à s'acquitter de leurs rôles et contribuer à la promotion du système éducatif    Batna : réalisation d'une station mobile de transformation d'électricité "avant mars prochain"    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs d'Aousserd et Mahbes    Opéra d'Alger: le spectacle "Djazair zinet el bouldane" présenté au public    14e FIBDA : Rencontre à Alger avec Frédéric Ciriez, auteur du roman graphique, "Frantz Fanon"    Le processus de réforme auquel s'est engagé le Président Tebboune en vue du renouveau est désormais une réalité palpable    Des groupes organisés à l'origine de la spéculation illicite et la pénurie de certains produits alimentaires de large consommation    Benabderrahmane: Le Gouvernement oeuvre à trouver des solutions aux problèmes soulevés par les députés dans le cadre d'une approche participative    Visite de courtoisie chez Goudjil    L'Etat frappera d'une main de fer    Le Gouvernement œuvre à des solutions radicales    Chadli Bendjedid a consacré sa vie au service de son pays et de sa relance    Le SG de l'ONU rend hommage à l'Algérie    Tebboune adresse une invitation au président du Conseil de direction présidentiel au Yémen    L'Algérie gagne quatre places    Saisie de 7.143 unités de produits pyrotechniques    Algérie-Pays-Bas: Informer le citoyen sur le bon usage des fonds publics    162 médicaments en voie d'épuisement: «Le stock couvre moins d'un mois de besoins»    El-Bayadh: La nouvelle secrétaire générale de la wilaya installée    Oran: 29 harraga interceptés au large d'Arzew    À propos de l'homme qui promenait son âne    In memoriam Octobre 88    Embrouille    Tiaret: L'hippodrome «Kaïd Ahmed» plongé dans le noir    Algérie-Etats-Unis: Des relations «fortes et grandissantes»    Face aux déclarations incensées des néocolonialistes: Notre méfiance se doit d'être de mise    Comment oublier que nous avons été colonisés ?    L'UGTA se rebiffe    Le président Tebboune félicite les enseignants    Le MSP menace d'une «motion de censure»    Alerte à l'instabilité!    Fin imminente des travaux    Goudjil instruit la délégation parlementaire    Une semaine chargée pour l'ANP    La culture amazighe en deuil    Promotion ou restriction des mobilités?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Traduire Matoub et vivre
YALLA SEDDIKI, ECRIVAIN
Publié dans L'Expression le 12 - 04 - 2009

Il a à son actif deux livres: Lounès Matoub: Mon Nom est combat (Editions la Découverte) et Kabylie, belle et rebelle, (Editions Non-lieu).
Il est jeune mais éminemment érudit. L'avenir de la culture berbère l'occupe et le préoccupe. A sa manière, il tente d'apporter un plus à la langue de ses ancêtres. Il a réussi en écrivant un livre de haute facture sur le plus grand chanteur kabyle de tous les temps: Lounès Matoub. A sa sortie, l'ouvrage en question est devenu une référence tant en Algérie qu'en France. Yalla Seddiki a réussi à traduire les plus beaux textes de Matoub Lounès. Dans le livre, il analyse sur des dizaines de pages, le parcours de Lounès Matoub, tant artistique que politique. Yalla Seddiki a eu la chance de travailler avec Matoub quelque temps avant son assassinat. Plusieurs discussions lui ont permis de mieux saisir la portée des écrits du Rebelle. Et contrairement à ce qui a été colporté dans des articles très approximatifs, les poèmes de Matoub Lounès, du moins une grande partie, sont très difficiles à comprendre. Certains textes sont même mystérieux et reflètent la personnalité multiple de Matoub, pleine de contradictions. Yalla Seddiki aurait souhaité terminer ce livre sous l'oeil de Matoub Lounès. Mais la fatalité en a décidé autrement. C'est ainsi qu'il a été appelé à continuer son travail tout seul. Le résultat est fort heureusement très satisfaisant. Car Yalla Seddiki a adopté dans sa démarche, celle de Matoub Lounès: le travail méticuleux. Pour réaliser son rêve d'écrire un livre sur Matoub, il a été même contraint de mettre en veilleuse sa thèse de doctorat qu'il prépare à la Sorbonne. Aujourd'hui, le nom de Yalla Seddiki est désormais associé à celui de Matoub, le poète car ses traductions, on les retrouve partout. Ce n'est pas tout: Yalla Seddiki, qui a quitté sa région natale (Tigzirt-sur-mer) à l'âge de 11 ans, pour aller étudier en France, est resté attaché à ses origines. C'est ainsi qu'il a été chargé de coordonner un dossier spécial sur l'oeuvre et la vie du même poète pour la revue Altermed. Cette revue est publiée en France et n'est malheureusement pas disponible en Algérie où se trouve son lectorat naturel. Mais un troisième ouvrage de Yalla Seddiki Kabylie, belle et rebelle, est disponible dans les grandes librairies d'Algérie, et ce, grâce à une coédition.
Yalla Seddiki est très exigeant concernant tout ce qui a trait à la qualité intellectuelle de ses travaux de recherche en poésie kabyle. On retrouve d'ailleurs la même exigence dans son livre Kabylie, belle et rebelle où, en plus de quelques poèmes de Matoub Lounès, sont également traduits des textes d'autres poètes et artistes kabyles que l'auteur a jugé utile d'inclure dans son oeuvre. Le livre en question est agrémenté de photos originales de la Kabylie profonde.
Des poèmes, en deux versions, berbère et française, accompagnent ces photos en guise de légendes.
En dépit du fait qu'il «touche à tout», Yalla Seddiki est très porté sur l'oeuvre poétique et artistique de Lounès Matoub qui reste, pour lui, plus qu'une idole, un modèle de réussite et de persévérance. Lorsqu'il parle de Lounès Matoub, Yalla Seddiki reste très marqué par la disparition prématurée du poète. Plusieurs questions lui triturent l'esprit comme celle de connaître la suite du parcours artistique de Matoub. «Matoub aurait-il produit encore d'autres chefs-d'oeuvre, s'il était encore en vie?», cette question que se pose régulièrement Yalla Seddiki, tous ses fans se la posent quotidiennement. Yalla Seddiki rêve aussi d'écrire une biographie, pourquoi pas romancée, de Lounès Matoub, lui dont la vie et le parcours s'apparentent à une véritable épopée.
Un tel projet est réalisable car, en plus de ses capacités incontestables et de son intégrité intellectuelle, Yalla Seddiki bénéficie d'une confiance totale de la famille du Rebelle, qui peuvent mettre à sa disposition des tas d'archives et de documents nécessaires pour ce travail. En plus de ses travaux sur la poésie berbère, Yalla Seddiki est l'auteur de plusieurs nouvelles littéraires publiées dans des revues spécialisées en France. Il est aussi l'auteur d'un roman inédit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.