Sortie de la 50e promotion à l'Ecole de Commandement et d'Etat-major de Tamentfoust à Alger    Drame de Melilla: le Forum diplomatique de solidarité avec le peuple sahraoui condamne la répression sanglante de migrants africains    JM/Boxe : Houmri bat le Marocain Assaghir et passe en demi-finale    Voyage à travers l'histoire des monnaies anciennes des pays participant aux JM Oran-2022    Industrie pharmaceutique :196 unités de production locale de médicaments et de dispositifs médicaux    Aménagement des horaires de travail de 07h00 à 15h00 pour les wilayas du sud du pays    Salon de l'Enseignement supérieur: vers l'instauration d'un enseignement de qualité pour l'édification d'une économie du savoir    Zones franches: dispositif administratif flexible et cahier des charges rigoureux pour garantir la transparence    187e anniversaire de la bataille de Mactaâ: pour rappeler l'héroïsme de l'Emir Abdelkader    Des températures caniculaires, mardi et mercredi, sur des wilayas du Sud du pays    Santé: une "grande importance" accordée à l'application des protocoles thérapeutiques en oncologie    JM Oran-2022 : engouement populaire sans précédent, l'autre succès de la 19e édition    Conseil de la nation présentation du projet de loi définissant les règles générales applicables aux zones franches    Les colons attaquent encore Al-Aqsa    Les anciens ministres Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison ferme    Coup d'envoi de la 13e édition    Deux dossiers retenus pour la présidence de la FAF    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    CN: le président de la Commission des AE reçoit le président du Groupe d'amitié France-Algérie    Festival européen de musique: le groupe "Travel Diaries" enflamme le public    OL : Aouar ne va pas prolonger son contrat    JM: le badminton et la lutte décrochent l'or, le karaté do termine avec l'argent    Sétif: Trois morts dans un incendie de forêt    Examens du BEM: Un taux de réussite de 55,98%    Face aux séismes    Exportations hors hydrocarbures: L'objectif de 7 milliards de dollars accessible    Football: Algérie-Maroc, aujourd'hui à 17h00: Les Verts pour la confirmation    Alger: Incendie dans le parc de l'ETUSA, 16 autobus détruits    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    Des contrats menacés par le blocus pétrolier    Plus de 30 villageois dont des enfants tués    La base constitutionnelle seule au menu    Tosyali décroche le trophée    Echos d'un procès figé    Bâtonnat d'Alger: au boulot    Plus de peur que de mal    La réussite au BEM fêtée avec faste    Le FFS dérange les forces occultes    Comme une lettre à la poste    Peut-on réussir la transition?    Riga débarque    Le club otage des forces occultes    Comment l'émigration a lutté contre l'OAS    C'est parti pour la 13e édition    Karima et Yousra enchantent le public    Alerte Algérie : le prisonnier d'opinion Mohamed Azouz Benhalima est en danger    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    Carnage à Melilla ou l'épouvantail de l'immigration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Pénurie de lait en sachet
Annaba
Publié dans Liberté le 28 - 09 - 2008

Le sachet de lait en poudre se fait si rare à El-Hadjar, El-Bouni et Berrahal, qu'il est revendu sous le comptoir à 30 et, parfois, à 35 DA, selon les habitants de ces localités dépendant de la wilaya de Annaba. Ces mêmes habitants affirment que cette pénurie dure depuis des mois et qu'elle s'est accentuée avec l'avènement du mois de Ramadhan, et la forte demande qui est enregistrée en cette période, en particulier.
Selon les distributeurs et les revendeurs approchés à ce propos, la pénurie résulterait d'une production insuffisante au niveau de la laiterie privée locale El Meïda en raison de l'indisponibilité de matière première. Renseignement pris, cette unité ne produirait plus selon ses capacités, en effet, suite à la décision de l'Onil (Office national interprofessionnel du lait) de ne lui fournir que 70 tonnes/mois de poudre de lait au lieu des 200 qui lui sont normalement nécessaires. Un quota considéré comme trop bas pour cette unité, qui en est réduite à n'activer que durant deux heures par jour.
Selon un responsable de la laiterie concernée, plusieurs correspondances ont été adressées par sa direction à l'Onil, demandant à cet office d'augmenter les quotas de poudre de lait qui lui sont alloués et, ainsi, lui permettre de répondre à la demande, en vain, semble-t-il. De leur côté, les représentants de l'Onil se défendent de la moindre partialité envers ce producteur en assurant que le quota qui lui est distribué actuellement a été fixé sur la base de son propre chiffre d'affaires. Une justification que réfute le propriétaire de la laiterie en arguant, pour sa part, que le chiffre d'affaires en question est celui de 2006, année des essais de performances et de mise au point technique des installations. Par ailleurs, toutes les informations technico-commerciales ont été fournies à l'Onil pour une éventuelle augmentation de quota de l'unité qui est implantée dans la zone industrielle de Berrahal. “La laiterie El Meïda, qui est entrée en service en 2006, a une capacité de production de plus de 200 000 litres/j de lait pasteurisé en sachet. On en est loin aujourd'hui, puisque l'unité ne produit que 10% de ses capacités à peine”, regrette le directeur commercial de cette usine. “À ce rythme et avec la masse salariale des 70 employés, nous accusons une perte sèche de 4 millions de DA par mois. Nous risquons une asphyxie financière et même l'arrêt total des installations si aucune décision n'est prise en ce qui concerne le problème de la poudre de lait. Ce qui serait vraiment dommage pour ce projet dont la réalisation a coûté
500 millions de dinars en investissement direct”, se lamente encore cet opérateur qui dit espérer une réaction des pouvoirs publics, malgré tout. L'Office national interprofessionnel du lait soutient pourtant qu'il livre régulièrement un tonnage mensuel qui couvre largement les besoins du marché en lait en sachet à l'ensemble des laiteries conventionnées, qu'elles soient issues du secteur privé ou public et dont le nombre atteint aujourd'hui la centaine. Selon un communiqué adressé par cet office, il est même promis d'assurer un approvisionnement régulier et constant du marché durant tout le mois sacré du Ramadhan et que cette opération se poursuivra jusqu'à la fin de l'année 2008, est-il souligné par l'Onil. Le communiqué précise que les dispositions d'achat de matière première laitière prises par l'Onil dès le mois de mars dernier devraient assurer la couverture des besoins de consommation de la population durant tout le deuxième semestre de l'année en cours.
A. ALLIA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.