Législatives: le taux de participation s'établit à 23%    Mascara: 110.000 qx de céréales stockés à la coopérative des céréales et des légumes secs    L'Algérie ne ménagera aucun effort pour assurer le succès de la réconciliation en Libye    Fraude au BAC: 28 individus condamnés à des peines de prison ferme    BAC à Khenchela: le sujet de la filière mathématiques remis par erreur à des candidats de la filière maths-technique    Foot: l'Algérie s'incline face à l'Egypte en Coupe arabe des nations U20    Découverte d'un animal mort dans une cargaison de blé français livrée à Oran : Des opérateurs français réagissent    Chabet El Amer : Les villageois protestent devant le siège de l'ADE    Boumerdès : L'impatience des estivants    Coronavirus: 370 nouveaux cas, 247 guérisons et 10 décès    JSK-Coton Sport: le club espère 2.000 supporters, 10.000 refusés    Croatie : Modric encensé par son sélectionneur    Adjudication de titres miniers : 238 offres techniques relatives à 38 sites retenues    Euro 2020 : Mourinho pas tendre avec Bruno Fernandes    Frank Heinrich: "l'autodétermination au Sahara occidental, du seul ressort du peuple sahraoui"    Le NAHD sommé de réagir, le CRB pour atteindre le podium    L'Algérie conserve ses quatre représentants    City veut-il troquer Kane contre Mahrez ?    Nouveau gouvernement : que sont les rumeurs devenues ?    4 activistes de Rachad arrêtés à Constantine    Procédure accélérée pour Bedoui    Boukadoum prend part à la réunion du Comité sur la Palestine des pays non-alignés    Le Polisario salue les marches de solidarité en Espagne    Lancement d'un «guichet à distance» pour le dépôt des dossiers administratifs    Le corps d'un noyé repêché par la Protection civile    Les Mat 49 des vieux guerriers ne se taisent jamais vraiment !    Sortie d'un double album de Takfarinas    À Moscou, on gagne une voiture si on se fait vacciner !    "LE FINANCEMENT MONETAIRE EST RISQUE"    Quel rôle et quelle place pour les indépendants ?    LA DIASPORA MANIFESTE DEVANT LE PARLEMENT CANADIEN À OTTAWA    Qui a bloqué le projet de l'Epic communal ?    À Alger, l'eau au compte-goutte    Vers la création d'une banque de l'import-export    Le secteur réfléchit à la relance du projet du film sur l'Emir Abdelkader    .sortir ...sortir ...sortir ...    Corruption: Le maire de Mostaganem condamné à 2 ans de prison    Que cherche à prouver Haftar ?    Quand on manque d'un projet de société    L'Algérie carburera au sans plomb    Désaccord entre majorité et opposition sur la question sécuritaire    Attaque à la voiture piégée, 6 soldats français et 4 civils blessés    Les prévisions d'Oxford business groupe    Les nouvelles conditions    Quel bilan pour le gouvernement ?    Larbaâ nath irathen en deuil    Des démarches pour le classement des ksour Sfissifa et Tiout    L'Europe en chansons et sans visa!    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La langue est un “bien-vacant” ! (2/2)
Souffles…
Publié dans Liberté le 13 - 05 - 2010

Brûler ces livres, idéologiquement incorrects ! est un devoir “national” ! Il faut en finir avec cette longue liste : Nedjma, de Kateb Yacine, la trilogie : la Grande Maison, le Métier à tisser, l'Incendie, de Mohammed Dib, l'Elève et la Leçon, de Malek Hadda, l'Algérie, nation et société, de Mostefa Lacheraf, la Colline oubliée, de Mouloud Mammeri, le Fils du pauvre, de Mouloud Feraoun, Idris, de Aly Hammami, l'Escargot entêté, de Rachid Boudjedra, les Enfants du nouveau monde, de Assia Djebar, le Silence des cendres, de Kaddour M'hamsadji, Yahia Pas de Chance, de Nabil Farès, le Témoin, de Djamel Amrani, le Muezzin, de Mourad Bourboune, la Grotte éclatée, de Yamina Mechekra, Je brûlerai la mer, de Youcef Merahi, les Pieds de Yasmine, de Aïcha Kassoul, la Chrysalide, de Aïcha Lemsine, Entendez-vous dans les montagnes, de Maïssa Bey, À quoi rêvent les loups, de Yasmina Khadra, le Serments des Barbares, de Boualem Sansal, le Chien d'Ulysse, de Salim Bachi, la Nuit du henné, de Hamid Grine, Voie anticolonialisme, de Abdelkader Djeghloul, la Fable du nain, de Kamel Daoud, un Eté de cendres, de Abdelkader Djamaï, Humanisme et Islam – Combats et Propositions, de Mohamed Arkoun, le Soleil sous les armes, de Jean Sénac, Lui, le livre, de Mahdi Acherchour, Algérie, Capitale Alger, d'Anna Gréki, les Chercheurs d'os, de Tahar Djaout, le Fleuve détourné, de Rachid Mimouni, Prophète, de Hadi Flici, l'Interdite " de Malika Mokeddem, le Soleil assassiné, de Myriam Ben et la poésie de Youssef Sebti… La liste est longue. En écoutant les propos de ce douktour, l'Algérie doit “vider” sa bibliothèque nationale de la moitié de son fond documentaire ! À la mer ! En écoutant ce douktour, notre pays doit nettoyer la mémoire nationale de la moitié de son capital symbolique glorieux ! À l'enfer ! Et il faut bannir la moitié des écrivains de nos espaces culturels ! Mais, ce douktour oublie que dans un arabe classique (pur) et correct ! Celui d'Ibn Jenni et d'Al Mutanabbi que chouyoukh el Azhar ont émis une fetwa justifiant et permettant au pouvoir égyptien de construire la barrière électronique sous-sol sur le long de la frontière entre la Bande de Gaza et l'Egypte pour asphyxier les Ghazaouis ! Et j'aime les écrits de Darwich, Abdel Hamid Benhadouga, Adonis, Haidar Haidar, Abdou Wazeen, Djamel Ghitany, Abbas Baydoune, Djoumana Haddad, Ibrahim Al Kawni, Nabil Souleimane, Mohamed Berrada, Iliyas Khouri, Paul Chaoul et d'autres. La langue est un bien-vacant. Elle qui espère des écrivains une occupation positive. Ainsi, il est demandé à l'occupant littéraire de donner une vie et une âme à ce bien-vacant. Nous, écrivains, colonisons les langues. Et le français, pour moi, n'est qu'une nouvelle colonie. En écoutant ce douktour, je me suis dis : l'âge des lumières modernes est encore loin, très loin ! Et je suis triste, mais sans perdre le sens de la résistance intellectuelle !
A. Z.
[email protected]


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.